AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Were is brian ? brian is in the kitchen (pv billy)

Aller en bas 
AuteurMessage
Darwin
Elève X-men expérimenté de catégorie 2
avatar

Masculin
Nombre de messages : 41
Age : 29
Camp + groupe : X-men (apprentis)
Pouvoirs : adaptation corporelle à n'importe quel environnement ou situation
Date d'inscription : 11/05/2008

MessageSujet: Were is brian ? brian is in the kitchen (pv billy)   Mar 20 Mai - 0:07

heure du goûter aprés les cours éprouvants de professeurs mutants, le petit matelots Darwin sort de sa cabine en quète de pitance plus ou moins comestible. la direction est toute trouvée, le but est tout tracé, et inversement : la cuisine et ses placard. question existentielle si il en est qui trotine dans le cerveau de blond de notre cher Aiden : les mutants ont-ils du nutella ? faut dire que déjà le cerveau d'un blond en general c'est pas veritablement la chose la plus performante qui soit, mais alors aprés un cours d'histoire suivis d'un cours d'éthique mutante ou autre connerie barbante et passablement rasoire, les neurones n'ont plus tout à fait le même niveau de connexion et de connivence qu'avant. ce qui en dit long. l'appendice cervicale céde alors son trône au premier organe venu. et chez tout homme, ce qui vient aprés celui-que-nous-ne-nommerons-pas-ici est tout naturellement l'estomac. l'estomac gargouillant et affamé, qui tiraille et qui torture la peau du bide de moult borborygme en attendant que l'on assouvisse ses désir. et en l'occurence ses désir de nutella.
ce jour là, il avait mis un t-shirt vert pomme assez coloré et flashy, sans pourtant faire paillette et boule à facette ... juste voyant quoi. ce même bout de tissu verdâtre avait au niveau du torse l'image d'un fraise bien rouge arborant des aiguille planté un peu partout sur elle, le slogan "Vodou Freze" étant anoté en dessous dans une ecriture passablement bleutée et biscornue ... pour pantalon il avait un jean a demi sérré, délavé et dechiré au genoux gauche. ses cheveux blond (bis repetita) était rabattus vers l'avant, style "je montre vers où je marche" ... en l'occurence la cuisine, obnubilatrice de pensée du moment. il était sortit du peloton d'élève bruyant, lesquels se dirigeaient en hâte vers le parc, et déboucha dans la pièce de toutes ses envies ... cependant, le territoire n'était pas libre !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Billy Callahan
Apprenti médecin
Elève X-men expérimenté de catégorie 3
avatar

Masculin
Nombre de messages : 74
Age : 27
Camp + groupe : X-men
Pouvoirs : Mimic - Métamorphe
Date d'inscription : 08/05/2008

Mutant life
Métier:
Jauge de pouvoirs:
0/0  (0/0)
Relations:

MessageSujet: Re: Were is brian ? brian is in the kitchen (pv billy)   Mar 20 Mai - 15:12

Aujourd'hui, Billy avait passé sa journée à suivre le cours d'art du Professeur Logan. Bon, bien entendu, ce cours n'existant pas, il fallait comprendre qu'une fois de plus, cette gros feignasse d'irlandais n'avait rien foutue de sa journée.
Quoi qu'il en soit, l'heure du goûter, et même du grand goûter, pour être plus précis (oui, il y a le petit déjeuner, le déjeuner, le petit goûter, le moyen goûter, le grand goûter, puis l'apéritif, le souper, le dîner, et après le dîner, encore quelques repas que je citerais un autre jour afin de ne pas non plus faire huit lignes rien qu'à énoncer les différents repas d'une journée ..), l'heure du grand goûter, donc, approchait, et Billy avait faim.
Il s'était donc dirigé vers la cuisine, avait traumatisé un nouveau venu à l'Institut, sur le chemin, en lui racontant quelques histoires sur ce manoir et ses habitants, comme le vieux fou sans cheveux en fauteuil roulant qui vient vous voir dans votre lit au beau milieu de la nuit pour vous raconter avec une profonde nostalgie que c'était mieux avant, que les temps changent, qu'il passe trop vite, et qui passe ainsi de longues heures à vous parler, tout en fouillant dans votre cerveau à grands coups de projections télépathiques, veillant ainsi à ce que vous ne vous endormissiez pas et que vous écoutiez bien tout son interminable speech, ou encore comme ce type aux cheveux longs et dressés, et à la barbe de cent jours qui passe son temps, toutes griffes dehors, à poursuivre les élèves pour tester leur aptitude au combat à mort en un contre un et à mains nues, après quoi l'Irlandais reprit le chemin de la cuisine.
Il y arriva finalement, poussa la lourde porte et y entra : la salle était vide, cool Raoul, Billy avait le champ libre. Il entreprit alors de vider réfrigérateur et placards pour se concocter un repas ultra non-diététique, qu'il commença à engloutir tranquillement.
Soudain, alors qu'aucun bruit n'aurait pu le laisser présager, la porte de la cuisine s'ouvrit lentement, très lentement. Alors, et cela par instinct de survie, l'Irlandais attrapa la première chose qu'il trouva à portée de main, à savoir un oeuf (youhou, quelle arme de destruction massive ..), et le lança droit en direction de la porte qui s'ouvrait, espérant que l'intrus le recevrait en pleine face, ce qui aurait pour effet de laisser à Billy le temps de se mettre à l'abris d'une éventuelle attaque (il fallait préciser que depuis l'assaut de l'Institut par les hommes de William Stryker, Billy était devenu légèrement parano, et voyait dans chaque porte qui s'ouvrait un plausible nouveau rafle mutant de l'armée).
Cependant, la force de Billy, et sa capacité à viser étant ce qu'ils étaient, à savoir si nulles qu'elles étaient rapidement entrées dans la légende, l'oeuf ne finit absolument pas son vol contre la personne qui entrait, ni même contre la porte elle-même, en fait, elle fini son vol en s'explosant contre le frigo. Bien entendu, cela n'aurait pas eu d'autre effet que de voir l'oeuf exploser, et il n'aurait pas fallu une minute pour nettoyer, si seulement la porte du frigo avait été fermée.
Mais, la chance de Billy était ce qu'elle était, à savoir si nulle qu'elle était rapidement entrée dans la légende, la porte était ouverte. L'oeuf s'explosa contre une bouteille qui, sous le choc, bascula, entraînant avec elle d'autres bouteilles qui se mirent à basculer à leur tour, tombant lourdement du frigo, entraînant elles-mêmes avec elles yaourts, légumes et autres aliments, si bien que le frigo trouva tout son contenu rapidement étalé sur le sol dans un fracas inimaginable. Autant dire que la plausible minute de nettoyage venait d'avoir été transformée en plusieurs heures, et cela en quelques secondes à peine.
Mais Billy était une feignasse, et les feignasses n'aiment pas le ménage. Une seule solution : la fuite.
L'irlandais fit volte face et pris la direction d'une fenêtre, louant le ciel, dieu, et les architectes qui avaient conçu le manoir (tout ça à la fois) d'avoir placé la cuisine au rez de chaussé. Il l'ouvrit, et commença à tenter de passer de l'autre côté, lorsqu'il se rendit compte de quelque chose ..
L'intrus était désormais entré dans la cuisine, et le fixait .. Il s'agissait d'un garçon qu'il avait déjà eu l'occasion de croiser, que ce soit en cours ou dans les couloirs de l'institut, mais qu'il n'avait jamais réellement pris la peine de mieux connaître. Tout ce qu'il savait, c'est qu'il avait un nom en rapport avec un mec qui avait un jour prouvé un truc important .. Une théorie sur la vie sans quoi on n'en serait pas là aujourd'hui. Il fallait qu'il se souvienne .. La théorie .. La théorie .. Quelle théorie ?! Celle de l'attraction universelle, peut-être ? Oui, ça devait être ça .. Alors ce type devait s'appeler ..


- " Salut Newton .. La forme ? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Darwin
Elève X-men expérimenté de catégorie 2
avatar

Masculin
Nombre de messages : 41
Age : 29
Camp + groupe : X-men (apprentis)
Pouvoirs : adaptation corporelle à n'importe quel environnement ou situation
Date d'inscription : 11/05/2008

MessageSujet: Re: Were is brian ? brian is in the kitchen (pv billy)   Mer 21 Mai - 22:36

y'a des fois dans la vie, même quand tu essaye de comprendre de toutes tes forces, te prenant pour le fils adoptif d'un couple Hercule Poirot-Sherlock Holmes, ben ... tu peux pas comprendre. en l'occurence, la scène à laquelle venait d'assister Darwin était complétement, carrément, innéluctablement, irréfutablement une scène d'une pure absurdité et d'un non-sens tellement profond qu'Aiden eut peur de s'y noyer pendant quelques instants. tout ce mélangea pour former un brouillon de scène complétement déjanté. la chose, au premier abord, ce présenta ainsi : un drôle de bruit sur le frigo, un mec pas moche du tout qui cours vers la fenêtre et des éclaboussures d'oeufs de partout ... en décortiquant, Aiden put remettre en place les evenements : quand il avait ouvert la porte, Billy, un gars qu'il avait déjà entrevue, avait lancé sur le frigo un oeuf qui avait éclaté, remplissant la pièce de toute sorte de substances poisseuses aprés destruction de la moitié du frigo. il avait ensuite essayer de se casser, mais finalement, s'était retourné pour lui faire face et tenter d'engager la conversation en se gourrant lamentablement de nom.
pourquoi avoir lancé cette oeuf ? surement un jeu à la con ou une sorte de défis. il avait entendu dire que ce type était assez special parfois. personnellement, il trouvait ça sympathique ... mais là, il avait frolé la douche d'oeuf ce qui lui aurait paru moins drole et interessant ... enfin, l'essentiel étant l'abscence d'impact désobligeant entre lui et l'oeuf, c'était assez drôle au final. plus drôle encore, ce départ précipité du jeune homme, coupable et complétement barré ... on aurait cru que Darwin allait lui sauter dessus et l'attaquer ... ce qui aurait pas été si mal, maintenant qu'il l'avait devant lui. mais il garda cette pensée pour lui, les mecs n'aimant pas trop que d'autre mecs leur saute dessus sous pretexte qu'ils sont physiquement bavant ... enfin, le summum : Newton. on lui avait jamais fait. et vu l'air de Billy, il était à peu prés sur de ce qu'il disait. en d'autres termes, c'était carrément ridicule. et la réaction logique s'en suivit : dix minutes de fou rire intense de la part de Darwin. il éclata de rire, s'appuyant contre l'encadrement de la porte pour ne pas tomber. c'était à la limite de l'etouffement, il n'arrivait plus à s'arréter. il n'aurait pas penser croisé de tels ahuris à l'Institut.
se reprenant lentement, par saccade, il arriva à articuler en essuyant les quelques larmes de rire qui avaient perlé au coin de ses paupières, encore secoué par quelques hoquets récurents ...

euh non non, moi c'est Darwin. enchanté. c'est Billy n'est-ce pas ? si j'me trompe sa sera pas pire que toi hein ... enfin j't'en veux pas (petit reprise de rire) ... euh, qu'est ce qui t'as pris d'aggresser ce frigo si sauvagement ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Billy Callahan
Apprenti médecin
Elève X-men expérimenté de catégorie 3
avatar

Masculin
Nombre de messages : 74
Age : 27
Camp + groupe : X-men
Pouvoirs : Mimic - Métamorphe
Date d'inscription : 08/05/2008

Mutant life
Métier:
Jauge de pouvoirs:
0/0  (0/0)
Relations:

MessageSujet: Re: Were is brian ? brian is in the kitchen (pv billy)   Ven 30 Mai - 18:01

- Billy Callahan, exacte. Comme ça, on t'as déjà parlé de moi ?

Billy se demanda alors qui avait bien pu lui parler de lui, et surtout ce qu'il en avait dit. Mais il se dit rapidement qu'en fait, ce Darwin devait simplement connaître Billy de la même manière que Billy connaissait Darwin, c'est à dire par des croisements aux aléas des cours ou couloirs de l'Institut.
Ce fut alors qu'on lui demanda la raison de cet assaut contre le réfrigérateur. Billy se sépara alors de la fenêtre, réentrant dans la petite cuisine pour adopter un rictus suspicieux, comme s'il se tenait désormais à l'affût du moindre danger extérieur.


- Vois-tu, jeune Darwin, s'il y a bien une chose que j'ai retenu de l'attaque des hommes de sieur William Stryker contre notre bon institut, c'est qu'un vrai patriote, un véritable américain et DIEU SAIT que je suis un DIGNE AMÉRICAIN, doit toujours se tenir prêt au combat. Le danger peut venir de n'importe où, et n'importe quand ..

Quand j'vous disais que Billy était zarbe .. Une paranoïa à la limite de la folie, si ce n'est même au delà .. En fait, il devait être le seul Hippie de cette planète à avoir des crises de démence le poussant à penser être patriote pendant quelques minutes, avant de redevenir un Hippie normal. Drôle de handicape ..
Le jeune Irlandais demeura un instant ainsi, ce rictus imprimé sur son visage, avant de subitement retrouvé un visage détendu : sa crise était passée.


- Alors, Darwin, la formAAAAAAAAAAAAAAAH !

Un cri de douleur monstrueux, pour retranscrire l'émotion soudaine de Billy qui, en voulant s'appuyer sur le plan de travail de la cuisine, avait sans faire attention enfoncé la paume de sa main contre les dents d'une fourchette qui traînait par là ..
Billy l'ôta en un sifflement de douleur, crachant sa souffrance, avant de se retourner vers Darwin, le visage à nouveau calme et détendu ..


- La forme ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Darwin
Elève X-men expérimenté de catégorie 2
avatar

Masculin
Nombre de messages : 41
Age : 29
Camp + groupe : X-men (apprentis)
Pouvoirs : adaptation corporelle à n'importe quel environnement ou situation
Date d'inscription : 11/05/2008

MessageSujet: Re: Were is brian ? brian is in the kitchen (pv billy)   Ven 30 Mai - 23:53

pendant que Billy continuait à parler, et tout en continuant à l'écouter, Darwin s'avança dans la cuisine, évitant une flaque de lait rampant au sol dans sa blancheur immaculé et proprement ... debectante étant donné son mélange avec le vinaigre d'un bocal à cornichon. il s'avança vers l'un des placard, l'ouvrit, et, miracle, se vit face à face avec l'amour. il croisa le coup de foudre. il rencontra son âme soeur. il tomba en en pamoison devant l'objet de ses désir : un sublimissime et monumental pot de Nutella, trônant fierement du haut de sa beauté royale aux côtés d'un paquet de pain de mie delicieusement associé. se saisissant du duo merveilleux, les yeux plein d'envie, il fouilla rapidement dans un tiroir pour trouver un couteau à bout rond, tandis que son étrange et pour le moins paranoïaque interlocuteur lui expliqué la raison de sa contre-attaque. ce qui, se dit il, sous-entendait surement qu'il avait pris l'entrée de Darwin dans la pièce pour une attaque. il doutait en tout cas que le frigo lui ait semblé si menaçant tout à coup qu'il ai eu pour pulsion de le vouloir mort dans l'heure. surtout qu'un frigo, sa meurt pas, sa se degele. il s'approcha donc de la table, écarta une chaise du pied en posant son bagage gustatif et commença à préparer sa première tartine du jour, tout en se tournant vers Billy.

ton nom ... ben j'sais pas, c'est en parlant avec des gens ... enfin, pour ce qui est du patriotisme, je sais pas vraiment, j'étais pas encore dans l'Institut à ce moment là ... je gambadais inconsciemment dans la demeure de mes parents tout en mangeant quantité de Nutela ... ce qui ne se voit pas, parce que j'ai beaucoup de chance ...

il repris la trés consciencieuse application du nectar brun à la noisette et au lait sur son pain de mie d'OGM Harris, quand il y eut un terrifiant hurlement qui, le faisant sursauter, envoya voler dans les airs sa tartine telle un deltaplane en perdition au dessus de la mer des caraïbes ... laquelle mer s'avera être la flaque de lait-vinaigre de cornichon, dans lequel elle se vautra convenablement du mauvais côté (côté nutela donc), s'imbibant spongieusement de lait comme le titanique s'imbibe de mievrerie, du moins dans la version filmographique ... plein de rancune et de frustration, il lança un regard ravageur vers la source du bruit, commençant à se demander si ce gars n'était pas un hystero-nevrotique à tendance parano-frigophobique qu'il lui faudrait maîtriser. mais quel ne fut son bonheur de découvrir que l'homme s'était punis lui-même de sa réaction bruyante de par la cause même de cette réaction : une diabolique fourchette s'était glissé traitreusement sous sa main, comme un serpent d'eden aux pommes bon marché (là, je pars dans des metaphores sans fondement aucun ...) et lui avait phalliquement embroché la main ... la main droite qui plus est. (que de symbolisme mes cheres, vous pourrez me remerciez aprés le RP ...).
satisfait, il repris une tranche de pain aprés avoir ramassé et jeté, d'un air debecté et interdit, la tranche de pain de mie pleine de lait-vinaigre. reprenant de même le couteau à bout rond, instrument indispensable à son exercice nutritif, il reprit en main la fabrication du met délicat qui le faisait saliver rien que par son concept depuis déjà trois heures (une heure aprés le déjeuner donc ...). il entreprit de même de répondre en même temps ç Billy, démontrant qu'il n'était pas si blond qu'il n'y paraissait.

ben écoute, je sors de cours, donc la forme on repassera, mais sa pourrait aller mieux. et toi ? à part la fourchette et le remix d'apocalypse now dans le frigo, sa va, la forme aussi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Were is brian ? brian is in the kitchen (pv billy)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Were is brian ? brian is in the kitchen (pv billy)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Brian Kendrick viré !
» Freddie, John, Roger et Brian====> Queen...
» CAMPUS (Tome 02) SUR INVITATION de Kate Brian
» [chronique] DMZ de Brian Wood et Riccardo Burchielli
» Ruckley Brian - Un Hiver de Sang - Un Monde sans Dieux T1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
{ X-Men : The Cure :: { Institut Charles Xavier :: Rez de chaussée :: Cuisine-
Sauter vers: