AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Retour au Bercail [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gambit
Generation X mentor
X-men confirmé de catégorie 5
avatar

Masculin
Nombre de messages : 93
Age : 38
Camp + groupe : X-Men
Pouvoirs : Charge les objets d'énergie cinétique, Agilité surhumaine, Immunité mentale, Charme hypnotique
Date d'inscription : 26/05/2008

Mutant life
Métier:
Jauge de pouvoirs:
0/0  (0/0)
Relations:

MessageSujet: Retour au Bercail [Libre]   Mar 27 Mai - 16:13

Une journée comme toutes les autres se levait sur Salem Center, une petite ville située non loin de New York. Le soleil faisait à peine son apparition à l'horizon que déjà ses rayons venaient éclairer les petites rues entourées de part et d'autre de dizaines de maisons dont les habitants n'allaient sans doute pas se réveiller avant encore une heure ou deux. Les magasins et les édifices publics étaient baignés d'une lueur nouvelle qui annonçait un avenir brillant pour certain et un nouveau départ pour d'autres...

Mais le soleil ne faisait pas qu'illuminer les édifices sans histoire d'une ville bien tranquille. Comme tout le reste de Salem Center, un édifice situé un peu en retrait et affichant une architecture grandiose se réveillait lui aussi : l'Institut Xavier, l'école dont le but premier était d'accueillir et d'aider les jeunes mutants. Malheureusement pour eux, toutefois, ils n'auraient pas le plaisir de dormir encore bien longtemps... Alors que tout semblait si calme, une portion du terrain sembla se rétracter, laissant apparaître un trou béant dans le sol et provoquant un tremblement digne d'un petit séisme. Il n'en fallait sans doute pas plus pour réveiller la majorité des résidents de l'Institut, hormis ceux pour qui dormir est plus important que tout le reste. La raison de tout ce tapage ne fut pas longue à déterminer. Une forme sombre apparut dans le ciel au-dessus de l'Institut. Alors qu'elle s'approchait de l'édifice, la forme grandit de plus en plus, se révélant être un modèle réduit du X-Jet, le vaisseau des X-Men. Modèle réduit, car il n'y avait en fait de la place que pour une seule personne.

Le vaisseau disparut aussitôt dans le trou du sol, qui commença aussitôt à disparaître en provoquant un nouveau tremblement de terre. Le mini X-Jet vint ainsi se poser à côté de son grand frère et, après quelques secondes, un homme en descendit. Il n'était ni grand ni petit et portait l'habit typique des X-Men. Seul différence, toutefois : l'homme avait revêtu un long imperméable brun par-dessus son uniforme et un long bâton d'acier dépassait de son dos. À première vue, rien n'aurait pu le distinguer des autres X-Men, mais en le regardant plus attentivement on comprenait facilement pourquoi il avait été surnommé le Diable Blanc. L'iris de ses yeux était complètement noir, alors que sa pupille, elle, était d'un rouge vif. Plus de doute possible : il s'agissait de Gambit, le mutant capable de charger les objets d'énergie cinétique seulement en les touchant.

D'un pas déterminé, Gambit sortit du hangar. Il arriva rapidement dans la salle où les X-Men se changeaient, enlevant son uniforme et mettant des habits plus confortables, à savoir une paire de jeans et un T-shirt blanc... appartenant à Logan. Forcément, quand on est parti pendant plusieurs années, les vêtement laissés derrière finissent par sentir le renfermé, donc on fait avec ce qui nous tombe sous la main ! Toutefois, Remy garda sur lui son imperméable et son bâton, qui de toute façon ne le quittait jamais. Ainsi habillé, Gambit prit la direction du long couloir métallique qui formait le sous-sol de l'Institut. Il jeta un coup d'oeil rapide dans toutes les pièces, mais dut admettre que personne ne se trouvait dans le centre d'opération des X-Men. Sans doute était-ce encore trop tôt, ou alors aucun drame ne se préparait dans le monde hormis les habituels plans machiavéliques de mutants comme Magnéto, Sinistre ou Apocalypse...

Pas grave. Gambit s'engouffra dans l'ascenseur qui, quelques secondes plus tard, le déposa dans le hall d'entrée via une porte camouflée dans un mur. Là encore, personne. Mais Remy savait que d'ici peu des gens commenceraient à arriver, X-Men ou élèves. Le système permettant aux X-Jet d'entrer dans le hangar avait la mauvaise habitude de faire trembler tout le bâtiment dès qu'il s'ouvrait ou qu'il se fermait. On ne l'attendait pas aujourd'hui, mais tout ce tapage avait brillamment annoncé son retour du Moyen-Orient. Au moins, la situation semblait plus calme que la dernière fois... alors que l'Institut venait de se faire attaquer par un militaire à moitié cinglé ! Gambit s'accota donc sur le mur, près des immenses portes menant à l'extérieur, et sortit machinalement son jeu de cartes de la poche de son manteau. Il commença alors à les brasser comme le ferait le croupier d'un casino, attendant que quelqu'un pointe son nez...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xmen-thecure.rpg-board.net/x-men-f38/gambit-t284.htm
Charles Xavier
X-men de catégorie Oméga
avatar

Masculin
Nombre de messages : 21
Age : 29
Camp + groupe : X-Men
Pouvoirs : Télépathie
Date d'inscription : 09/05/2008

Mutant life
Métier:
Jauge de pouvoirs:
0/0  (0/0)
Relations:

MessageSujet: Re: Retour au Bercail [Libre]   Mar 27 Mai - 16:51

Le seul réel inconvénient de la réincarnation, c'est le fait qu'on ait vécut la mort. Une telle épreuve, si elle peut être comprise, peu changer complètement un homme. Charles n'avait pas changé du tout au tout, mais son passage dans l'au-delà lui avait laissé d'insupportables cauchemars, il ne dormait quasiment plus, se réveillant sans cesse trempé de sueur, les membres tremblant et avec un mal de tête horrible.

Ce jour ne faisait pas exception, et comme à son habitude, il était désormais levé très tôt, bien avant l'aurore. Le regard lointain, plongé dans la contemplation du parc depuis sa fenêtre, il était tracassé par cette nouvelle version du sérum. The Cure, comme l'appelaient les Humains, quelle absurdité. Pourquoi fallait-il toujours qu'il rattrape leurs erreurs?
Il en avait assez de défendre une cause qu'il était seul à défendre, les X-Men étaient trop eu nombreux, et il n'avait aucune intention de mêler une nouvelle fois les élèves au conflit. Il avait d'ailleurs désapprouvé l'entrée de Kitty, de Marie et de Bobby dans l'équipe. Ils n'étaient encore que des adolescents, certainement pas prêt à combattre des hordes de Confréristes forcenés.

Alors qu'il se perdait dans ses reflexions, il capta l'esprit d'un nouveau venu, une demi-seconde plus tard, il vit le terrain de basket s'ouvrir en deux et un vaisseau s'y glisser. Un ancien élève rentrait à la maison...
Avec un sourire amusé, Charles fit faire demi-tour à son fauteuil, puis descendit au rez-de-chaussée, quand il arriva en bas, le nouveau venu attendait déjà, patient, un jeu de cartes entre les mains. Ces cartes qui pouvaient devenir de véritables armes mortelles.
Il l'avait déjà vu à l'oeuvre et se félicitait de ne jamais avoir à le combattre, c'était un adversaire redoutable.

Il s'approcha, silencieux, les pupilles rouges semblèrent briller alors que Rémy relevait la tête. Avec un sourire, Charles s'approchait, jusqu'à ne laisser qu'un mètre de distance entre eux deux.


"De retour au bercail?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gambit
Generation X mentor
X-men confirmé de catégorie 5
avatar

Masculin
Nombre de messages : 93
Age : 38
Camp + groupe : X-Men
Pouvoirs : Charge les objets d'énergie cinétique, Agilité surhumaine, Immunité mentale, Charme hypnotique
Date d'inscription : 26/05/2008

Mutant life
Métier:
Jauge de pouvoirs:
0/0  (0/0)
Relations:

MessageSujet: Re: Retour au Bercail [Libre]   Mar 27 Mai - 21:01

Gambit s'était plus ou moins attendu à ce que ce soit Charles Xavier qui vienne le rencontrer. Le vieil homme était peut-être incapable de percer son esprit, mais il pouvait tout de même sentir sa présence. Il était donc logique qu'il sache qu'il venait d'entrer à l'intérieur des murs de l'Institut. C'est ainsi que, quand Remy leva la tête, il put le voir s'approcher de lui. Cette vision arracha un sourire au voleur : il était bel et bien de retour chez lui. Gambit rangea ses cartes alors que Charles s'arrêtait tout près de lui en lui souhaitant la bienvenue.

« Oh, vous savez, je m'ennuyais de tous ces morveux qui courent et qui crient toute la journée... »

Le sourire du Diable Blanc s'élargit encore plus. Bien qu'il ait lui-même de la difficulté à l'admettre, il aimait bien cet Institut et ceux qui y vivaient. C'est pourquoi il avait été dévasté en apprenant la mort de Charles, de Jean et de Scott, un an plus tôt, alors qu'il se trouvait quelque part en Palestine. Il n'avait malheureusement pas pu venir pour les funérailles et s'en était voulu jusqu'à ce qu'il apprenne leur... résurrection. Mais tout était pour le mieux désormais, si on oubliait cette histoire de sérum qui apporterait sans doute bien des troubles dans un futur proche. Cette fois-ci, toutefois, Gambit s'était juré d'être présent pour aider les X-Men.

Remy fixa alors Charles de ses yeux rouges. Sans doute le Professeur se doutait-il de la raison de son retour, mais il voulait mettre les choses au clair puisque le vieil homme ne pouvait aller puiser l'information directement dans son cerveau.


« Il est mort. Poignardé dans le dos par son associé alors qu'il dormait... Un immense drame, ou alors la meilleure chose qui pouvait nous arriver. En tout cas, d'une façon ou d'une autre tout est fini. »

À la demande de Charles, Gambit avait pisté un mutant au Moyen-Orient pendant plus de huit ans. Celui-ci était réputé pour avoir des ambitions mégalomanes dignes d'Apocalypse, mais Remy ne savait ni son nom ni son pouvoir. Tout ce qu'il avait jamais su sur cette personne, c'était qu'il possédait un pouvoir immense et totalement incontrôlé. Un peu... comme lui-même lors de ses jeunes années, avant qu'il ne fasse la rencontre de Sinistre. Et même là, il avait fallu attendre sa rencontre avec Tornade pour qu'il passe du bon côté. Et c'était justement ça le problème. Qui sait si ce mutant aurait pu devenir un membre des X-Men plus puissant que tous ceux qui parcouraient ce globe ? Il aurait pu mettre fin au reigne de Magnéto... ou finir par tuer tout le monde. Gambit soupira. Pas besoin d'un don télépathique pour savoir ce qu'en penserait Charles. Toute personne peut s'améliorer.

« En tout cas, les choses s'améliorent. La dernière fois que nous nous sommes vus, l'Institut était sens dessus-dessous à cause de ce William Stryker et vous aviez presque tué tous les mutants et tous les humains de la planète... Cette fois-ci, il y a seulement une rumeur de guerre provoquée par le retour de ce fichu sérum et le gros toutou bleu à Washington qui n'y fait absolument rien. Tout est parfaitement normal, en somme... J'espère seulement que ma chambre n'a pas été donnée à Logan ou à des élèves ! »

Remy se mit alors à rire. Rien, pas même les temps difficiles qui s'annonçaient, n'auraient pu diminuer le plaisir qu'éprouvait le mutant à être de retour en Amérique. Pas qu'il n'aimait pas le Moyen-Orient, mais les circonstances de son voyage l'avaient plus ou moins forcé à mettre de côté les visites touristiques...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xmen-thecure.rpg-board.net/x-men-f38/gambit-t284.htm
Charles Xavier
X-men de catégorie Oméga
avatar

Masculin
Nombre de messages : 21
Age : 29
Camp + groupe : X-Men
Pouvoirs : Télépathie
Date d'inscription : 09/05/2008

Mutant life
Métier:
Jauge de pouvoirs:
0/0  (0/0)
Relations:

MessageSujet: Re: Retour au Bercail [Libre]   Jeu 29 Mai - 23:42

De vieux souvenirs revinrent à la mémoire de Charles, des souvenirs d'une équipe de X-Men forts et soudés, prêt à tout pour préserver la paix et la justice. Un temps qui avait finit d'exister, aujourd'hui les X-Men n'étaient plus aussi unis qu'auparavant, les incessantes remarques acerbes de Logan à Scott et de Scott à Logan ne faisait que saper complètement leur solidarité. C'était à celui qui est le plus fort, le plus rapide, le plus inventif.
Et l'apparition du nouveau sérum n'arrangeait rien aux choses, même Tornade s'était découvert une parcelle d'ombre, une parcelle prête à tuer tout humain qui tenterais d'asservir les mutants.
Les temps avaient décidément bien changer...

Alors qu'il essayait vainement de percer l'esprit de nouveau venu, Charles se souvint de la capacité de son ancien élève. Un bouclier psychique, très pratique contre lui. Il s'autorisa un sourire discrèt. Son visage, qui avaient pris quelques rides soucieuses ces dernières semaines, se détendit un peu, voir revenir de vieilles connaissances à la maison l'aurait presque rendu mélancolique, mais surtout c'était très bon pour le moral des troupes. Même pour les élèves, il était agréable de voir revenir un professeur, même si la plupart des élèves de l'époque volaient désormais de leur propres ailes, au sens littéral pour certains.
Il se souvenait de l'époque où Remy avait quitté le navire, c'était sur sa demande, afin de pister un nouveau mutant, qui semblait extrèmement puissant.
A l'époque les préoccupations des mutants émanaient d'autres mutants, les repérer et les contrôler le plus rapidement possible était la priorité, avant que ceux-ci ne soient influencés par la Confrérie, et se mettent à faire le mal.
A cette époque les humains n'étaient même pas encore au courant de l'existence des mutants, ni même de l'existence de l'Institut.
Charles eut une moue désolé en apprenant la mort du mutant en question, s'il était aussi puissant qu'il l'avait vu, il aurait été un élément de poids. Mais peut-être était-ce aussi bien comme ça, le voir devenir un ennemi et mettre son pouvoir au service de la mort et de la désolation aurait été plus désolant encore.
Et puis Charles avait dû revoir ses positions ces dernières années, il n'était plus aussi enclin à la compassion qu'autrefois, et s'il accueillait toujours à bras ouvertes les nouveaux venus, il était nettement moins prompt à récupérer ceux qui sombraient du mauvais côté. S'il avait facilement pardonné autrefois, désormais son pardon restait réservé à ceux qui s'en montrait réellement digne.


"Je suis de l'apprendre... Il aurait pu être un bon élément ici. J'espère au moins qu'il est mieux là où il est."

Il avait vécut la mort, et n'avait pas trouvé le salut, et pourtant, il continuait d'espérer que quelque part, il y avait un au-delà. L'absolution, le nirvana, il éspérait que les morts trouvent un lieu de repos agréable, loin de l'horreur du monde réel.
Il revint à la situation présente, quand il laissait son esprit s'égarer, cela lui rappelait de trop mauvais souvenirs et certaines idées noires en profitaient pour s'insinuer. Il n'avait pas besoin de ça, pas maintenant en tout cas. Quand Remy lui rappela l'épisode Stryker, et ses performances en matières de télépathie, il eut un sourire gêné.
Il s'en voulait encore atrocement de cet épisode, il urait certainement pu résister, mais c'était laissé avoir comme un idiot. S'il avait été plus alerte, rien de tout ceci ne serait arrivé.
Puis Remy aborda la question du nouveau sérum, il osa même mettre en doute l'efficacité du Fauve en tant que premier ministre. Charles décida que c'était la parole de trop, on ne pouvait pas dire du mal de ses amis devant lui, même si cela sortait de la bouche d'un autre ami.


"Henry fait de son mieux, Remy. Je doute que tu puisse réellement mesurer tout ce qu'il a déjà réalisé pour les mutants. Toi, moi, tous les résidents de cet Insitut et tous les mutants des Etats-Unis avons une dette envers lui, car il est seul contre tous dans cette sphère si complexe qu'est la politique...
Je réfléchirais plutôt à ce que je peux faire pour lui si j'étais toi, au lieu de lui casser du sucre sur le dos."


Il avait dit tout cela sans animosité, il l'avait dit, tout simplement. Les choses étaient ce qu'elles étaient, à quoi bon pester contre ses alliés alors qu'il y avait mieux à faire?
Remy serait fort utile aux X-Men pour reformer une équipe solide, il le savait conciliant, même s'il ne fallait pas le pousser trop loin. Il espérait également que le mutant reprendrait du service en tant que professeur, il y avait largement de quoi faire à l'Institut.


"Dis-moi Remy, comptes-tu rester longtemps cette fois? J'aurais quelques propositions pour occuper ton temps libre si tu décide de rester..."

Il eut un sourire presque chaleureux, mais Charles évitait de faire de trop grands sourires, généralement les plus discrèts restaient les plus sincères...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gambit
Generation X mentor
X-men confirmé de catégorie 5
avatar

Masculin
Nombre de messages : 93
Age : 38
Camp + groupe : X-Men
Pouvoirs : Charge les objets d'énergie cinétique, Agilité surhumaine, Immunité mentale, Charme hypnotique
Date d'inscription : 26/05/2008

Mutant life
Métier:
Jauge de pouvoirs:
0/0  (0/0)
Relations:

MessageSujet: Re: Retour au Bercail [Libre]   Ven 30 Mai - 18:59

Charles semblait pensif... Normal venant d'un télépathe, non ? Il avait toujours été ainsi, aussi loin que Gambit puisse se le rappeler. Il était encore jeune quand il avait rencontré le Professeur pour la première fois, sans doute n'avait-il pas encore 15 ans. Cette époque semblait si lointaine. Il venait de se faire quasiment tuer par son ancienne équipe au service de M. Sinistre quand il avait rencontré Tornade. C'était elle qui l'avait introduit à Charles et aux autres X-Men. Malgré son jeune âge, il était presque immédiatement entré dans l'équipe, mais celle-ci avait beaucoup changé depuis le temps... Certains, comme le Fauve, étaient partis faire leur vie ailleurs, d'autres avaient changé de camp, d'autres étaient morts. Mais aux yeux de Remy, le Professeur semblait éternel. Il était devenu le symbole de l'immortalité des X-Men, il était la pierre angulaire de leur équipe. Alors quand il avait appris sa mort... Cela avait été un choc, oui. Une chose que l'on croit impossible et qui nous frappe de plein fouet. Et pourtant, Charles se trouvait là, devant lui, dans cette chaise roulante qui était devenu une partie de lui... Comme si rien ne s'était jamais passé.

Soudain, Gambit ressentit cette petite sensation dans le cerveau qui vous avertit qu'on essaie de pénétrer votre esprit. La sensation disparut presque aussitôt, remplacée chez Charles par un sourire discret. Remy s'en autorisa un lui aussi. Il n'avait jamais vraiment compris comment il avait développé cette habileté à bloquer toute intrusion mentale. Selon le Fauve, qui était le médecin de l'Institut à l'époque, sa capacité à transférer de l'énergie cinétique aux objets qu'il touchait provenait du fait que son corps était un générateur d'énergie bio-cinétique. En d'autre mots, c'était comme si son corps était en mouvement perpétuel, même quand lui-même était immobile. À cause de cela, il avait développé une vitesse et une agilité hors de l'ordinaire et son cerveau, n'étant jamais stable, ne pouvait être pénétré. Mais pour Gambit, la seule chose importante étaient les résultats... Toutes ces paroles scientifiques passaient loin au-dessus de sa tête.

Quand il apprit la mort du mutant, Charles sembla déçu. Sans doute avait-il un grand espoir pour lui, mais il n'y avait plus rien à faire. À ce jour, Gambit n'avait rencontré personne capable de rescuciter les morts... Quand Charles lui parla de Hank, Remy ne put retenir un sourire. Le Professeur l'avait pris un peu trop au sérieux. Peut-être un effet secondaire de toujours pouvoir lire l'arrière-pensée des gens, sauf dans son cas. Gambit avait toujours apprécié la boule de poils bleue, même si leurs champs d'intérêts étaient bien différents.


« Ne t'en fais pas Charles, je sais que Hank fait tout son possible. C'est juste que... Tu sais ce que je pense de la politique. Il pourraient le nommer Président des États-Unis que cela ne changerait rien. Ce sont des hommes politiques, ils ne nous aiment pas. C'est juste que selon moi le Fauve serait plus utile ici à chercher une vraie solution qu'à Washington à perdre son temps avec des vieillards bornés qui ne l'écouteront jamais. Il s'est sûrement opposé au retour du sérum, et pourtant les résultats sont là... »

Finalement, le Professeur lui demanda s'il comptait rester longtemps, cette fois, lui apprenant qu'il avait des projets pour lui. La décision de Gambit était déjà faite. Ils auraient besoin de lui d'ici peu de temps. Selon toute vraisemblance, Magnéto était de retour, comme tous les mutants auxquels on avait injectés le sérum, et il serait furieux. Gambit avait déjà travaillé pour lui et, bien que ce ne fut pas une partie de son histoire qu'il aimait se rappeler, cela pourrait être bien utile aux X-Men.

« Oui, je sens que je vais être utile très bientôt, et cette fois je veux être là. Entre temps, je peux toujours reprendre mon poste de professeur. Cela fait bien longtemps, mais je crois que je peux encore apprendre quelques techniques de combat au corps-à-corps aux enfants. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xmen-thecure.rpg-board.net/x-men-f38/gambit-t284.htm
Charles Xavier
X-men de catégorie Oméga
avatar

Masculin
Nombre de messages : 21
Age : 29
Camp + groupe : X-Men
Pouvoirs : Télépathie
Date d'inscription : 09/05/2008

Mutant life
Métier:
Jauge de pouvoirs:
0/0  (0/0)
Relations:

MessageSujet: Re: Retour au Bercail [Libre]   Ven 30 Mai - 23:28

Corps à corps? Cette fois Charles n'eut pas peur de partir d'un grand éclat de rire. Il n'avait pas l'intention de préparer les élèves au combat, c'étaient des énfants, pas des soldats. A la rigueur quelques notions rapides de self défense, mais pas plus. Pas maintenant en tout cas, la plupart des élèves étaient encore jeune, trop jeune en tout cas pour se battre.
L'idée n'était pas de faire de tous de futurs X-Men, ils ne recrutaient pas une armée, leur but était de leur enseigner la vie, comme de véritables professeurs le feraient, avec un cours en plus de contrôle de son pouvoir, qui était nécéssaire dans une majorité des cas.


"Non, Remy, désolé de te décevoir, mais je n'ai pas l'intention de te nommer professeur de self-defense. Peut-être en activité extra-scolaire, mais pour le moment nous allons en rester à des matières plus basiques, comme la Géographie par exemple. De tous ceux qui ont voyagé ici, tu est surement celui qui en a vu le plus. Tu me semble tout désigné pour ce poste.
Nous verrons plus tard pour le combat au corps à corps."


Amusé par la fougue du X-Men, le Professeur X n'en était pas moins sérieux. Il n'y aurait pas de cours d'auto-défense, l'activité extra-scolaire était plus raisonnable, et il faudrait limiter l'âge, afin de tenir éloignés les plus jeunes. Il ne voulait pas reproduire l'erreur faîtes à une époque, de former les élèves au combat, d'en faire des machines de guerre, cela avait permis alors à Magneto de recruter des fidèles puissants et entraînés. Tout ceci ne serais peut-être pas arrivé s'il en avait été autrement. Aujourd'hui, il fallait rompre le cercle infernale, briser la boucle. Si les humains étaient capable de refaire les mêmes erreurs, les mutants eux devaient apprendre des leurs.

Une guerre se préparait, c'était certes une bonne raison pour décider de préparer les élèves, mais était-ce réellement raisonnable d'envoyer des jeunes face à des Confréristes plus expérimentés et surtout beaucoup moins scrupuleux? On leur enseignait le respect de l'autre, le pardon et la bienveillance, les former au combat serait totalement contradictoire avec les principes qui leur étaient inculqués.
Charles se reconcentra sur Remy, décidément, revoir de vieilles connaissances n'était pas très bon pour sa concentration, il avait tendance à se laisser facilement emporter dans ses divaguations.


"Sinon, je peux éventuellement te proposer le poste de professeur de travaux manuels. J'ai souvenir que tu est plutôt habile de tes dix doigts... Me trompe-je?"

Encore une fois, il lui lança un sourire amusé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gambit
Generation X mentor
X-men confirmé de catégorie 5
avatar

Masculin
Nombre de messages : 93
Age : 38
Camp + groupe : X-Men
Pouvoirs : Charge les objets d'énergie cinétique, Agilité surhumaine, Immunité mentale, Charme hypnotique
Date d'inscription : 26/05/2008

Mutant life
Métier:
Jauge de pouvoirs:
0/0  (0/0)
Relations:

MessageSujet: Re: Retour au Bercail [Libre]   Sam 31 Mai - 2:20

Quand Charles se mit à rire, Gambit ne put faire autrement que de le suivre dans le mouvement. Au moins, il aurait essayé. C'était un de ces nombreux points pour lesquels lui et le Professeur avaient des opinions presque opposées. Remy était un homme d'action, un combattant, alors que Charles était plus du côté mental, handicap ou pas. À bien y penser, de nombreux X-Men avaient un côté scientifique, contrairement à lui-même. Une question de destin, sans doute. Beaucoup avaient été formés dans les murs de l'Institut, alors que lui-même avait été élevé dans la Guilde des Voleurs. Il n'avait aucune éducation, sinon les deux ou trois cours qu'il avait suivis à son arrivée ici, à Salem Center. Le Fauve et Jean étaient des médecins hors pairs et Cyclope était un mécano de génie. Lui, il ne maîtrisait que le combat au corps à corps, alors pourquoi ne pas le laisser enseigner cette matière ?

Quand la réponse vint, Gambit fut durement ramené à la réalité. Bon d'accord, il étaient des enfants, mais pourquoi ne pas donner ces cours aux plus vieux ? Et de toute façon... Géograhie ? Remy poussa un soupir, mais hocha tout de même la tête en signe d'assentiment. Ce n'était pas vraiment la matière la plus passionnante, mais, comme Charles venait de le dire, il avait beaucoup voyagé à travers le monde. Ne revenait-il pas d'un voyage de 10 ans pratiquement sans arrêt dans les pays du Moyen-Orient ? Il connaissait les États-Unis comme sa poche et avait fait plusieurs allers-retours en Europe. Il avait même été en Antarctique, même si ce n'était pas vraiment son meilleur voyage...

Mais pour en revenir à l'auto-défense... Gambit ne pourrait pas faire de cours sans que Charles ne l'accepte, ce qui n'était pas parti pour arriver. Mais rien ne l'empêchait de, disons, repérer certains "espoirs" parmi les élèves et leur montrer "par accident" le chemin vers la Salle des Dangers. Il avait toujours aimé cette salle et ne voyait pas pourquoi les meilleurs élèves devraient en être privés. Au pire, il pouvait toujours y aller avec les nouveaux éléments de l'équipe X-Men, ceux qu'il ne connaissait pas encore, sinon par leurs noms.

Le Professeur parla à nouveau, lui proposant cette fois de s'occuper des cours de travaux manuels. Cette fois, Gambit répondit d'un sourire sincère. Il avait en effet une agilité hors de l'ordinaire. Même s'il l'utilisait surtout lors de ses combats, il pouvait bien s'essayer avec ce cours.


« Je suis sûr que je peux leur trouver quelque chose à faire. Mais il va me falloir des outils et des matériaux. Je ne sais pas s'il y en a ici... En fait je n'ai aucune idée de ce qui se trouve dans l'Institut aujourd'hui ! Ça fait si longtemps. De toute façon, je pourrais toujours leur apprendre à crocheter les serrures. Qui sait, ça pourrait leur être utile... »

Un sourire espiègle s'afficha sur le visage du voleur. Il s'imaginait déjà une horde de gamins en train de forcer l'entrée de toutes les portes verrouillées de l'Institut. Bon, ça aussi ça serait pour les plus vieux... Parlant de gamins, quelques-uns descendaient les escaliers pour aller vers les cuisines. Ce n'est qu'à cette vision que Gambit réalisa qu'il ne connaissait sans doute plus personne à l'Institut, hormis les autres professeurs. Et là encore... La dernière fois, il avait brièvement rencontré le dénommé Wolverine avant de devoir repartir pour la Palestine. Peut-être y avait-il d'autres nouveaux depuis le temps ?

« Alors, de quoi a l'air la nouvelle équipe ? J'ai cru comprendre que quelques élèves étaient entrés dans les X-Men. Ils sont bons ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xmen-thecure.rpg-board.net/x-men-f38/gambit-t284.htm
EX Adam Pierson
X-men expérimenté de catégorie 3
avatar

Masculin
Nombre de messages : 12
Age : 36
Camp + groupe : X-men
Pouvoirs : Télékinésie et super force
Date d'inscription : 03/06/2008

Mutant life
Métier:
Jauge de pouvoirs:
0/0  (0/0)
Relations:

MessageSujet: Re: Retour au Bercail [Libre]   Jeu 5 Juin - 1:20

Methos qui était retourner dans son ancien quartier durant quelque semaine afin de rendre visite a ses parents ainsi qu’a son ami d’enfance Alexia qu’il n’avait pas pût revoir depuis la bataille de la prison d’Alcatraz . Ce retour chez lui l’avait relaxer de pas mal de tension qu’il avait accumuler durant cette année , il retourna donc a l’institut fondé par le professeur Charles Xavier .

Il se présenta donc après environ une heure de voiture , devant la grille qu’il avait franchit pour la première fois lorsqu’il avait environ quinze ans . Il marcha donc quelque temps dans le parc et fini par entrée dans le hall de l’institut .


Une fois a l’intérieur Adam remarqua que Gambit et le professeur Xavier se trouvaient dans le hall eux aussi . Ils avaient l’air d’être en pleine discussion mais Adam tenta tous de même d’y entrer .


Bonjour professeur , je suis enfin rentré . Et bonjour a toi aussi Gambit , tu veux toujours apprendre au élève a crocheter une porte ? Remarque c’est bonne idée , ca peux leur servir le jour ou ils iront en mission . Vous ne croyez pas , professeur ?

Puis Methos attendis que les deux X-men lui réponde en espérant ne pas avoir été impoli en entrant dans la discussion en s'allumant une cigarette .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xmen-thecure.rpg-board.net/x-men-f38/adam-pierson-t333.ht
Charles Xavier
X-men de catégorie Oméga
avatar

Masculin
Nombre de messages : 21
Age : 29
Camp + groupe : X-Men
Pouvoirs : Télépathie
Date d'inscription : 09/05/2008

Mutant life
Métier:
Jauge de pouvoirs:
0/0  (0/0)
Relations:

MessageSujet: Re: Retour au Bercail [Libre]   Mar 10 Juin - 13:41

Remy semblait mettre un point d'honneur à enseigner aux élèves quelque chose d'illégal. Charles ne pu s'empêcher un autre sourire, plus discret celui-ci, *un incorrigible voyou*, pensa-t-il avec compassion. Du reste, il trouverait certainement de quoi occuper les dix doigts de Remy à autre chose qu'à crocheter des serrures, ici l'atelier de travaux manuels était plutôt apprécié, et les élèves déplorait de ne pouvoir y accéder que quatre heures par mois. Le manque de professeurs obligeait l'Institut à quelques restrictions, et il fallait attendre que Logan ou Scott se libèrent de leurs responsabilités pour s'atteler à ce cours.

Remy serait parfait dans ce rôle, sa dextérité et son agilité en ferait un excellent professeur, qui saurait apprendre aux enfants à utiliser judicieusement leurs doigts pour qu'aucun ne reste inactif plus d'une minute. Ce n'était pas pour rien que le mutant tripotait sans cesse son jeu de cartes... Ca et le fait qu'il l'utilise comme une arme...


"Je suis sûr que tu seras un excellent professeur, Remy. Mais ne t'en fais, pas, tu auras bien assez de travail pour épargner aux élèves des cours à la limite de la légalité..."

Il planta son regard dans celui rouge sang de son ancien élève. Un petit sourire toujours accorché aux lèvres, il connaissait l'attitude légèrement rebelle du mutant, qui avait eu une jeunesse plutôt mouvementée, il ne lui en voulait pas d'être comme ça, et trouvait même que cela rajoutait à son caractère. Cependant, il évitait de trop laisser cours à ses envies parmi des jeunes personnes plutôt impressionnables, il était là pour leur apprendre comment vivre convenablement en société, pas pour en faire des délinquants juvéniles. Tous les mutants n'étaient pa voués à devenir des X-Men, il se refusait à cela, d'ailleurs il esayait de les conforter le moins possible dans cet optique. Charles restait très discret sur les activités des X-Men, même au sein de l'Institut, il ne voulait pas que les enfants ce fixe cet objectif comme un idéal à atteindre, et il espérait qu'il n'y aurait plus que un ou deux nouveaux X-Men par générations, il espérait même moins...

Quand Remy lui demanda comment était la nouvelle équipe de X-men, Charles remarqua qu'il avait l'air assez impatient de reprendre du service sous l'uniforme. Intérieurement il salua sa dévotion à leur cause, durant ces quelques années, il y avait eu beaucoup de remises en question parmis les membres, d'abord le Fauve, qui avait décidé de changer d'horizon, puis l'arrivée de Logan, qui était un éternel inconvertible, Jean avait eut son passage "Phoenix", et Scott avait énormément souffert de sa disparition. Même Tornade avait eut ses moments de doutes, notamment à propos de The Cure.


"La nouvelle équipe est eficace. Nous avons trois nouvelles recrues, Kitty, Marie et Bobby. Respectivement Shadowcat, Malicia et Iceberg. Ce sont de bons X-Men, un peu jeunes à mon goût, mais ils sont efficaces, et je crois qu'il fallait une bouffée d'air frais aux anciens pour les rappeler à leur devoir...
Je pense que tu devrais très bien t'entendre avec eux. Quant aux autres, ils sont restés les mêmes, Jean, Ororo, Scott et Logan."


Oui, une bonne équipe, qui avait le mérite d'être relativement soudée, malgré le peu d'expérience de certains. Puis, il avisa l'arrivée d'une autre ancienne tête, Adam. Celui-ci salua le professeur et Gambit, entrant directement dans le vif du sujet. Décidément, c'était la journée des retrouvailles.

"Bonjour Adam, enfin de retour toi aussi?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gambit
Generation X mentor
X-men confirmé de catégorie 5
avatar

Masculin
Nombre de messages : 93
Age : 38
Camp + groupe : X-Men
Pouvoirs : Charge les objets d'énergie cinétique, Agilité surhumaine, Immunité mentale, Charme hypnotique
Date d'inscription : 26/05/2008

Mutant life
Métier:
Jauge de pouvoirs:
0/0  (0/0)
Relations:

MessageSujet: Re: Retour au Bercail [Libre]   Mar 10 Juin - 18:08

Charles était beaucoup trop "réglo" pour que Gambit puisse espérer faire passer quoi que ce soit de potentiellement illégal. Mais bon, il y était habitué maintenant. Le Professeur était un homme droit et juste, qui avait fondé cette école dans le but d'apprendre aux enfants à contrôler leurs pouvoirs, mais l'Institut leur inculquait également les bases du savoir-vivre, du respect et de la tolérance des autres. C'était une chose extrêmement importante quand on considérait que certains mutants avaient une apparence anormale. À cet âge, un enfant un peu trop gros ou un peu différent peut s'attirer les foudres de toute une école, alors dans un établissement où certains élèves ont la peau bleue ou que leur pouvoir peut tuer au contact, la tolérance est plus que capitale. Mais Gambit, lui, resterait toujours un voleur d'éducation et d'esprit, même si ses années chez les X-Men lui avaient permis de se débarrasser de certaines de ses plus mauvaises habitudes.

« Oui, mais les choses sont tellement plus intéressantes quand on "flirt" avec la légalité ! »

Gambit s'empressa d'ajouter un sourire avant que Charles ne le prenne trop au sérieux... Parce que oui, il était sérieux, mais il ne comptait pas apprendre ces choses aux élèves. C'étaient des plans pour se faire jeter hors de l'Institut. Et ça, c'était bien la dernière chose qu'il voulait.

Charles se lança alors dans une description des nouveaux X-Men. Un peu jeunes, selon ce qu'il en disait. Intérieurement, Gambit se promit de les rencontrer et de leur parler. Une des plus grandes forces d'une équipe X-Men était, justement, les liens qui unissaient les membres. Ils devaient absolument se connaître et s'apprécier, sans quoi ils étaient moins efficaces face à l'ennemi. Toutefois, ce que dit Charles par la suite surprit un peu Remy. Rappeler leurs devoirs aux anciens ? Gambit avait vaguement entendu parler des troubles qui reignaient chez les plus vieux, mais jamais il n'avait cru que c'était bien grave. Un simple différent entre Scott et Logan... C'est alors que Gambit ouvrit grand les yeux, réalisant pour la première fois la raison de leur mésentente. Jean... Comme s'ils avaient besoin d'un triangle amoureux dans une époque comme celle-ci !

C'est alors que les grandes portes menant à l'extérieur s'ouvrirent, laissant passer un homme. Son visage lui disait vaguement quelque chose, bien qu'il ne réussisse pas à mettre un nom dessus. Puis soudain ça vint : Methos ! Ou Adam, comme le Professeur venait de l'appeler. Il y avait de nombreuses années qu'ils ne s'étaient pas vus. S'il se rappelait bien, il avait déjà été son élève, à l'époque où Gambit commençait à enseigner. Les deux hommes n'avaient que deux ans de différence, et pourtant à seulement 18 ans Remy était déjà enseignant... Logique, puisqu'il avait catégoriquement refusé d'assister aux cours. Ce n'était pas son genre et, de toute façon, il possédait déjà un pouvoir de catégorie 5 qu'il contrôlait à la perfection, merci à Mr. Sinistre. C'était une époque bien différente, où la grande menace venait des autres mutants et non des humains... C'est alors qu'il vit Adam s'allumer une cigarette, la pire chose qu'il pouvait faire devant le Professeur.

« Bonjour, Adam, ça faisait longtemps... Un conseil, si tu ne veux pas finir au sol à te trémousser d'un bord à l'autre parce que tu crois que tu es devenu un serpent : éteins cette cigarette. »

Gambit lança un air espiègle en direction du Professeur. Avait-il déjà ridiculisé quelqu'un en le contrôlant par la pensée ? Non, sûrement pas. Ce qui était sûr, en tout cas, c'était que le barrage mental du Diable l'en protégeait. Face à lui, Charles était complètement inoffensif.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xmen-thecure.rpg-board.net/x-men-f38/gambit-t284.htm
Charles Xavier
X-men de catégorie Oméga
avatar

Masculin
Nombre de messages : 21
Age : 29
Camp + groupe : X-Men
Pouvoirs : Télépathie
Date d'inscription : 09/05/2008

Mutant life
Métier:
Jauge de pouvoirs:
0/0  (0/0)
Relations:

MessageSujet: Re: Retour au Bercail [Libre]   Mer 18 Juin - 12:19

Charles apprécia la mise en garde de Remy, Adam savait pourtant qu'il était interdit de fumer au sein de l'établissement, comme dans tout autre établissement scolaire normal, il ne devait pas y avoir d'incitation au tabagisme. Et puis la fumée de cigarette l'incommodait, il allait d'ailleurs faire la remarque avant que Rémy ne le prenne de court.

Revenant un peu à la réalité, il jeta un coup d'oeil à sa montre et pu constater que l'heure des cours allait bientôt commencer, et il avait des élèves impatients à éduquer. Il s'étonnait toujours de voir des jeunes gens aussi pasionnés par l'histoire, ils avaient beau être mutants, ils n'en restaient pas moins des enfants, lui-même l'oubliait quelques fois. Il faut dire que sa jeunesse remontait à longtemps maintenant, il n'en avait que de très vagues souvenirs. La mort de son père, le remariage de sa mère, Cain, et surtout sa rencontre avec Erik.
Pourquoi avait-il fallu que les choses se passent ainsi? Erik était une personne brillante, mais beaucoup trop extrémiste, son expérience dans les camps avait complètement obscurcit sont jugement, à tel point qu'il était devenu haineux. Charles aurait dû le sentir plus tôt, tenter de l'aider à surmonter cette épreuve, pour qu'il puisse pardonner...

Il s'en voulait énormément de n'avoir rien fait, à cause d'une fierté mal placée, il n'avait jamais voulu entrer dans l'esprit de son ami, aujourd'hui, alors qu'il aurait donné cher pour le faire, cela n'était plus possible. Erik n'était plus l'homme qu'il avait connu, et pourtant Charles continuait de l'aimer, comme un aime un véritable ami. C'était bien le seul qu'il ai jamais eu, et il en serais certainement ainsi jusqu'à sa prochaine mort.
Plus que jamais, le Professeur X se sentait vieux et fatigué, il en avait assez de ce siège éléctrique, il en avait assez de voir le monde partir en morceaux à cause de la haine et de l'intolérance.
Pour la première fois, Charles Francis Xavier en avait assez de se battre, il ne voulait plus que former ses jeunes élèves à dompter leur don et à être des adultes responsables, comme le ferait n'importe quel professeur.

Il s'avisa qu'il était resté silencieux plusieurs minutes, pensif. Il releva la tête et sourit aux deux X-Men. Avant de parler, d'une voix calme:


"J'ai des élèves qui m'attendent au premier, je vais devoir vous laisser...
Et bienvenue à la maison..."


Sans plus de cérémonie, il se détourna et fila vers l'ascenseur qui menait au premier étage. Avant que les portes ne se referment, il eut un dernier regard nostalgique pour le Diable Blanc, synonyme d'une époque à jamais révolue...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Retour au Bercail [Libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Retour au Bercail [Libre]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le retour au bercail
» retour au bercail
» 2x09 - The last word
» Retour au bercail
» Le retour du fugueur (Libre)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
{ X-Men : The Cure :: { Institut Charles Xavier :: Rez de chaussée :: Hall d'entrée-
Sauter vers: