AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Sous une pluie d'orage...

Aller en bas 
AuteurMessage
Heather Turner
Neutre de catégorie 3
avatar

Féminin
Nombre de messages : 147
Age : 26
Camp + groupe : Neutre
Pouvoirs : Possession de l'esprit d'autrui/illusion mentale et absorption/dissipation des pouvoirs/télékinésie
Date d'inscription : 24/05/2008

Mutant life
Métier: Serveuse au bar
Jauge de pouvoirs:
0/0  (0/0)
Relations:

MessageSujet: Sous une pluie d'orage...   Jeu 29 Mai - 1:19

Nuit de grand froid. La pluie battait à grosses gouttes, un vent glaciale faisait voler des journeaux, des papiers. Des passants passaient et repassaient, essayant de se protèger sous leurs parapluies cabossés, le temps de trouver un abri. Le bar était ouvert. Il était 21 heures 45 et la nuit s'annonçait longue. Le ciel grondait et des gros nuages noirs le cachaient, privant ainsi la clarté des étoiles du soir aux New Yorkais. Le vent soufflait de plus en plus fort et il sifflait. Des passants continuaient à passer. Pourquoi ne pas rentrer? Parce que c'était un bar et les bars ont généralement une mauvaise réputation, ce qui empêchaient, enfin, "empêcher", c'est plutôt déplaçé vu que se sont les passants qui ne veulent pas y entrer. Le bar les accueille à bras ouvert, pourtant! Mais passons, s'ils veulent se faire emporter par la tempête, qu'ils trassent donc leur chemin.

La foudre avait frappée! Un courant d'air ouvrit soudainement les portes du bar, laissant entrer la pluie et le froid glacial qui se mêlait à la chaleur conviviale du bar. Une jeune femme entra précipitemment dans le bar et referma les portes derrières elle dans un grincement aïgu. Elle était trempée de la tête aux pieds, dégoulinant de flotte. Elle enleva sa veste en cuire posée sur sa tête et la secoua doucement. Elle était blonde...blonde aux cheveux longs. Une voix l'appela au loin.


"Et bien! Quel temps de chien, n'est-ce pas Heather?"

La jeune fille se retourna et apperçue Max, le directeur du bar, une de ses vieilles connaissances et l'un de ses rares amis. Il était plaçé derrière le bar les bras croisés, il la fixait tendrement avec un léger sourire amusé aux lèvres. Il était brun aux yeux bleu/gris, grand et bien proportionné. Homme bien battit qui aurait pu être avocat. Elle n'avait toujours pas comprit pourquoi il avait abandonné ses études pour monter un bar dans le nord de New York. Il lui avait simplement dit que c'était son plus grand rêve. Mais Heather ne lui reprochait rien. Elle aimait son bar et il marchait bien.

Elle s'avança vers Max, posa sa veste sur le comptoir et se mit en place sur l'un des deux, trois tabourets encuir que Max possédait. Ils étaient très moelleux, pourquoi s'en priver?


"Tu es en retard Turner?" dit-il d'une voix calme.

"Désolé Max...j'ai était retardée. La cause? Temps pourri!" clama-t-elle en séchant ses cheveux en ses mains.

"T'inquiètes...je ne vais pas t'en tenir rigueur! Allez...vas passer ton tablier, t'aurais du commencer il y a déjà 45 minutes! Tu commençera donc dans 20 minutes!" dit-il en lui lançant un regard amusé.

"N'oubli pas que je suis remplaçante! Allez, je vais dans l'arrière salle."

Elle prit sa veste et partit dans l'arrière salle. Deux serveuses y étaient présentes. Elle ne les connaissait pas. Elle ne connaissait pas grand monde à par les habitués du bar vec qui elle avait beaucoup sympathisée. Vu qu'elle n'était que remplaçante et qu'elle était l'ami du du patron, elle se permettait de faire de longues pauses, à discuter de tout et de rien, à jouer au billiar et a écouter du Metallica dans le jukebox. Elle appréciait cet endroit car il était très conviviale et pouvait plaire à tout le monde. Vu que la majorité des personnes qui s'arrêtaient dans les bars étaient fumeurs et que les serveuses étaient non-fumeuses, Max avait installé une salle spéciale coin fumeur avec tout le confort souhaitable. Ce qui lui attira plus de clientèle non-fumeurs. Son bar marchait bien, même très bien et elle était contente pour lui.

Elle mit son tablier autour de la taille et sortit des vestiaires. En arrivant au comptoir, elle reconnue certaines têtes. D'autres ne lui disait rien. Elle s'installa devant le comptoir et demanda à Max la commande.


"Deux Bloody-Mary à la table 9, non-fumeur."

Elle lui fit un sourire en signe de remerciement, prit le plateau et l'apporta à la table 9 quand la porte s'ouvrit de nouveau. Une nouvelle personne fit son apparution dans la salle. Un homme...ou une femme caché sous une longue veste en noire qu'elle ne connaissait pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xmen-thecure.rpg-board.net/autres-f41/heather-turner-alia
Gambit
Generation X mentor
X-men confirmé de catégorie 5
avatar

Masculin
Nombre de messages : 93
Age : 38
Camp + groupe : X-Men
Pouvoirs : Charge les objets d'énergie cinétique, Agilité surhumaine, Immunité mentale, Charme hypnotique
Date d'inscription : 26/05/2008

Mutant life
Métier:
Jauge de pouvoirs:
0/0  (0/0)
Relations:

MessageSujet: Re: Sous une pluie d'orage...   Jeu 29 Mai - 3:10

*Quel temps de chien...*

Gambit sortit de la Corvette 1989 qu'il venait tout juste de garer au coin de la rue. La voiture était restée inutilisée dans le garage de l'Institut pendant sa longue absence, mais il avait été agréablement surpris un peu plus tôt quand il avait entendu le moteur ronronner comme un neuf... Une pluie torentielle s'abbattait sur la Grosse Pomme et Remy s'empressa de se diriger sous le porche du bar The Clurichaun, sa destination, alors qu'un éclair déchirait le ciel. De l'extérieur, le bar pouvait sembler normal, mais une rumeur courait à l'Institut comme quoi il s'agissait d'un repère de Confréristes, dirigé par une certaine Blake Adams... (cf. les autres topics du bar)

C'était justement la raison de sa présence sur les lieux. Ne voulant pas partir une bataille générale, Gambit n'avait pas revêtu son uniforme X-Men, se contentant de jeans et d'une chemise noire. Naturellement, le Diable Blanc avait revêtu son imperméable fétiche, d'un brun tirant vers le noir, mais pour une fois il s'était bien gardé d'emmener son long bâton de métal. Cette arme était beaucoup trop visible et cela aurait pu amener une trop grande curiosité de la part de certains Confréristes. En plus, il avait travaillé pour Magnéto pendant un certain temps et certaines personnes auraient pu reconnaître son bâton. Autre distinction à son attirail habituel : pour une fois Gambit avait mis des lunettes de soleil afin de cacher ses yeux pour le moins... inhabituels.

C'est ainsi habillé que Gambit pénétra dans le bar. Il semblait y régner une assez bonne atmosphère, pas du genre que l'on s'attend à trouver chez les Confréristes. De plus, ils semblaient tous... normaux. Pas nécessairement humains, mais en tout cas personne n'affichait une peau bleue ou d'autres attributs hors du commun. Il ne fallut que quelques secondes au X-Men pour comprendre pourquoi : c'était un homme qui tenait le bar, ce soir. Sûrement un associé de Blake Adams. Et en l'absence de la Confrériste, les autres mutants étaient sans doute moins à l'aise de faire leur spectacle. Bon... Les choses ne se passaient pas nécessairement comme il l'avait prévu, mais tout n'était pas perdu. D'un pas assuré, Gambit se dirigea vers une table libre, enlevant son long manteau déjà mouillé après avoir passé seulement quelques secondes sous l'averse.

Il y eut alors un flash de lumière à l'extérieur, provoqué par un nouvel éclair. Ce n'était vraiment pas une nuit à passer dehors... Gambit s'installa confortablement à la table, attendant qu'une des serveuses vienne le voir. Instinctivement, il sortit un paquet de cigarettes de sa poche et en alluma une, sans se rendre compte qu'il était assis dans une section non-fumeurs. Le mutant se retenait de fumer quand il était à l'Institut, sachant très bien que Charles Xavier détestait cela et que de toute façon ce n'était pas le meilleur exemple à donner à des enfants, mais là, dans un bar à New-York, il n'y avait aucune raison pour qu'il se prive de griller une cigarette ou deux !

Gambit jeta alors un regard autour de lui afin de repérer d'éventuels Confréristes. C'est ainsi qu'il remarqua qu'il s'était justement attiré les regards courroucés de plusieurs personnes, pour une raison inconnue... Quand il comprit que c'était à cause de sa cigarette, un sourire amusé s'afficha sur le visage du mutant. Il rejeta alors un gros nuage de fumée dans leur direction avec un regard moqueur. Non, ceux-là n'étaient décidément pas des Confréristes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xmen-thecure.rpg-board.net/x-men-f38/gambit-t284.htm
Heather Turner
Neutre de catégorie 3
avatar

Féminin
Nombre de messages : 147
Age : 26
Camp + groupe : Neutre
Pouvoirs : Possession de l'esprit d'autrui/illusion mentale et absorption/dissipation des pouvoirs/télékinésie
Date d'inscription : 24/05/2008

Mutant life
Métier: Serveuse au bar
Jauge de pouvoirs:
0/0  (0/0)
Relations:

MessageSujet: Re: Sous une pluie d'orage...   Ven 30 Mai - 20:56

Un homme fit donc son apparition. Au premier coup d'oeil, il avait l'air normal, un type du coin qui venait prendre un verre. Mais ce qui l'interpella était ses lunettes de soleil. Lunettes de soleil? Il n'y avait pas une tempête dehors, en ce moment? Heather pensa alors qu'il était l'un de ses fameuses et de ses nombreuses personnes à dégainer leurs lunettes de soleil pour frimer! A moins qu'il est des yeux fragiles et que le moindre rayon de soleil, ici, rayon d'éclair, pouvait l'aveugler quelques secondes. Bref, il en était de même qu'il restait intriguant.

Heather l'observait jusqu'à temps qu'il s'installa à une table. Elle se retourna donc vers ses deux clients et leur posa leur deux Bloody-Mary. Un des deux hommes lui donna un pourboire. Elle se retourna pour aller rejoindre le bar et au passage, elle prit sur une table des verres sales qui traînaient et en profita pour ramasser le pourboire qui était sous un verre. Cinquante dollars! Quels clients généreux! Elle reprit donc son chemin vers le bar et demanda une autre commande à Max. Pendant ce temps, elle s'adossa sur le rebord du comptoir et contempla l'assemblée. Il y avait un couple d'amoureux au loin qui se faisait du pied. Quel bel endroit pour un rendez-vous galant en compagnie d'alcool et de musiques hard rock. Mais ils avaient l'air d'apprécier. Elle continua, du regard, son chemin jusqu'à ce qu'il s'arrête sur les joueurs de billard. Elle poussa un léger soupir, elle voulait bien laisser en plan Max pour aller gagner un peu d'argent en plus. Elle avait aussi sa paye, étant serveuse à mi-temps, mais pas suffisamment selon elle, donc elle aimait s'offrir un p'tit bonus supplémentaire en jouant au billard! Sa petite promotion de tous les jours!
Heather commençait à prendre goût à légèrement paresser tout en contemplant la salle mais elle fut aussitôt sortit de ses songes par Max.


"Alors? On rêvasse? Allez, au boulot...Un Whisky à la table 4, fumeur!"

En parlant de "fumeur", cet homme si intriguant était justement en train de s'en fumer une! Heather fit un pincement de lèvres en regardant Max d'un air amusée.

"Justement...l'homme à la table 6...celui qui fume...tu le connais?" fit-elle en le désignant de la tête.

Max tourna la tête en direction de l'homme et fit une légère moue.


"Non, pas en ma connaissance en tout cas...Adams doit le savoir." fit-il en commençant à partir dans l'arrière salle "Et puis, dit lui d'éteindre sa cigarette...on ne fume pas dans cette partie-là!" avant de disparaître dans l'angle de la porte.

Heather prit donc le plateau sur le comptoir et l'apporta à la table 4. En marchant, elle passa derrière l'homme aux lunettes et le fixa en train de fumer sa cigarette. Arrivée auprès du client, elle lui posa son whisky. De nouveau un pourboire! Les gens étaient généreux ce soir! Cette attitude si généreuse la surprenait. D'habitude, rare était ceux qui donnait un si bon pourboire, en général, les clients étaient plutôt radins. Elle ne fut pas mécontente mais étonnée.

Elle fit donc demi-tour et voyant qu'aucune serveuse n'était aller voir l'homme Mystère, elle prit donc la responsabilité de l'aborder. Elle avait cette envie soudaine de lui prendre sa cigarette et de l'écraser sur la table. Non que la personne l'énervait mais parce que cette pensée aussi soudaine quelle soit, l'amusait intérieurement. Mais par politesse, elle ne ferait rien même si cela la démangeait. Elle se posta face à lui et déclara:


"Pourriez-vous éteindre votre cigarette, s'il vous plait." fit-elle d'une voix calme mais ferme.

Elle rajouta par la suite:


"Vous désirez...?" dit-elle d'une voix calme en plaçant le plateau sous son bras.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xmen-thecure.rpg-board.net/autres-f41/heather-turner-alia
Gambit
Generation X mentor
X-men confirmé de catégorie 5
avatar

Masculin
Nombre de messages : 93
Age : 38
Camp + groupe : X-Men
Pouvoirs : Charge les objets d'énergie cinétique, Agilité surhumaine, Immunité mentale, Charme hypnotique
Date d'inscription : 26/05/2008

Mutant life
Métier:
Jauge de pouvoirs:
0/0  (0/0)
Relations:

MessageSujet: Re: Sous une pluie d'orage...   Ven 30 Mai - 23:53

Pour le moment, tout semblait calme... Beaucoup trop calme, en fait : personne ne venait le voir ! Gambit jeta un regard vers les quelques serveuses, mais elles semblaient toutes occupées avec d'autres clients. Non, pas toutes. Une d'entre elles semblait absorbée par la partie de billard qui avait lieu. Elle s'était même permis de s'accoter sur le comptoir, comme si elle était en pause. Mais il ne lui fallut pas longtemps pour être ramenée à la dure réalité du travail. Elle se fit en effet appeler par son patron, qui lui ordonna de retourner au travail. Discrètement, Gambit se permit un sourire devant la situation. Adieu la pause...

Toutefois, avant de partir elle se retourna vers lui, suivie de peu par son patron. C'était dans des moments pareils que le mutant aurait bien voulu avoir une ouïe surdéveloppée. Malgré tout, Remy leur fit signe de la main pour bien leur montrer qu'il avait aperçu leurs regards. La serveuse partit alors, whisky en main, pour aller le porter dans la section... fumeurs. L'homme retint de justesse son rire. Voilà pourquoi on le regardait avec des regards courroucés !

C'est alors que la serveuse arriva à sa table, lui demandant de bien vouloir éteindre sa cigarette. Sous ses lunettes, les pupilles rouges du Diable Blanc semblèrent scintiller encore plus alors qu'il affichait un sourire empli de malice. Il aurait pu se rendre dans les section fumeurs, mais celle-ci semblait pleine. Et de toute façon, il fallait qu'il montre ses pouvoirs s'il voulait attirer l'attention de Confréristes. Bien sûr, il ne pouvait faire exploser sa cigarette. Il se contenterait donc de ses pouvoirs "secondaires".

Remy prit une nouvelle bouffée de sa cigarette. Il la coinça alors entre l'index et le majeur et, d'un geste extrêmement rapide, il la fit se déplacer entre son majeur et son annulaire, puis entre l'annulaire et l'auriculaire. Il lui fit alors parcourir le chemin inverse tout aussi rapidement. Tout en répétant ce geste plusieurs fois, Gambit jeta un regard dans la salle et repéra enfin ce qu'il cherchait : une poubelle. Un nouveau geste, trop rapide pour être normal, et la cigarette s'envolait dans les airs avant d'atterir dans le récipient... à l'autre bout de la salle.


« Et voilà, Miss... Je vais prendre une Rickard's Red. »

Gambit jeta un nouveau regard autour de lui. Personne ne semblait avoir remarqué son petit "jeu" avec la cigarette. Sans doute n'était-ce pas assez spécial pour les quelques mutants présents ce soir. Qu'y a-t-il d'impressionnant à avoir une agilité supérieure à la normale quand eux peuvent contrôler le feu ou la glace ? À croire que pour les impressionner il lui faudrait utiliser une de ses cartes, mais là il risquait de faire s'effondrer la moitié de l'édifice...

La serveuse semblait sur le point de repartir avec sa commande, mais Gambit la héla au dernier instant.


« Excusez-moi ! Vous travaillez depuis longtemps ici ? Je veux dire, vous connaissez les clients réguliers qui sont ici ce soir ? Parce que j'aurais besoin de connaître ceux qui ont l'habitude d'être là les soirs où Blake Adams est présente... Ou alors ceux qui présentent des attributs hors du commun, si vous voyez ce que je veux dire. »

Savait-elle que Blake Adams était une mutante et, de surcoît, une Confrériste ? Peut-être que oui, peut-être que non. En tout cas, Gambit espérait qu'elle ait été témoin d'évènements particuliers qui pouraient le mener sur la piste de ceux qu'il recherchait. Remy ne voulait pas s'attirer d'ennuis ce soir, il voulait seulement essayer d'obtenir le plus d'informations possible sur les "nouveaux Confréristes" avant que la guerre n'éclate, ce qui ne saurait tarder. Les rangs de Magnéto avaient bien changés depuis quelques temps et Gambit devait savoir à quoi s'attendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xmen-thecure.rpg-board.net/x-men-f38/gambit-t284.htm
Heather Turner
Neutre de catégorie 3
avatar

Féminin
Nombre de messages : 147
Age : 26
Camp + groupe : Neutre
Pouvoirs : Possession de l'esprit d'autrui/illusion mentale et absorption/dissipation des pouvoirs/télékinésie
Date d'inscription : 24/05/2008

Mutant life
Métier: Serveuse au bar
Jauge de pouvoirs:
0/0  (0/0)
Relations:

MessageSujet: Re: Sous une pluie d'orage...   Sam 31 Mai - 2:07

Elle leva un léger sourcil mais resta de marbre. Elle avait eu un léger doute, pas très sûre de ce qu'elle avait vu, mais il était si sûr de lui et son agilité plutôt inhabituelle l'avait interpellé même si elle n'en avait rien montré. Elle en avait vu déjà bien assez pour ne plus être impressionnée. Alors comme ça, Monsieur était un mutant?! Agir comme il l'avait fait était-il calculé? L'avait-il fait exprès ? Pour attirer l'attention peut-être car à part utiliser ses pouvoirs en publics pour autres choses, autres que les combats, elle ne voyait pas. Il aurait du se douter qu'il se ferait repérer ! Enfin...non, vu qu'il n'y avait qu'elle qui l'avait remarquée ! Mais il n'y avait pas que lui qui n'hésitait pas à montrer ses pouvoirs en public. Elle se souvenait de certains mutants qui venaient au bar, montrant leur pouvoir à qui veut le voulait, sans peur, et sans pudeur. Pour certains d'entre eux, ils n'avaient pas trop le choix...c'était physique, donc flagrant. En parlant de physique, elle se souvenait d'une personne, une femme brune qui avait un drôle de bras...une sorte de bras bionique comme Robocop ou Terminator ! Elle l'avait croisée dans la salle de temps en temps mais elle ne l'avait jamais servie. Elle s'était aussi aperçu qu'il y avait beaucoup plus de mutants quand cette fameuse directrice Adams Blake était présente. Sûr, elle avait des pouvoirs, Heather le savait, elle avait le flaire pour détecter les mutants même si elle ne possédait pas ce pouvoir à proprement parler. C'était sûrement à force de les côtoyer. Et puis elle faisait confiance à son instinct et il ne la trompait jamais. La preuve ce soir! Cette si 'charmante' personne qui se tenait assise devant elle était un mutant.

Elle regardait autour d'elle. Les regards s'étaient détournés de leur cible depuis qu'il avait éteint sa cigarette. Elle cherchait furtivement du regard d'autres mutants mais elle n'en voyait aucun autre que celui-çi. La présence de Max confirmait son hypothèse. Elle travailler ici à mi-temps...qu'il y ai Max ou pas au comptoir, elle était présente et elle en voyait des choses. Personne ne connaissait son identité...sa véritable identité ce qui lui donnait un avantage. Elle pouvait facilement entendre des bribes de discutions quand elle passait devant les clients sans que ces derniers arrêtent de parler lors de son passage car elle était une mutante. Le fait de se faire passer pour un simple « humain » la favorisait et la protégeait en quelque sorte, car qui s'intéresserait à un humain ? Il n'est pas dangereux, à part ceux du gouvernement, il ne peut rien faire face aux mutants donc...ils laissaient couler l'eau tranquillement.

Toujours de marbre, Heather allait partir chercher sa commande quand il l'interpella. Elle s'approcha de nouveau et se mit à l'écoute du client. Sa question, enfin, ses questions lui parurent inhabituelles pour un mutant...au début, cela s'était plus précisé vers la fin. Mais c'était le premier à demander des renseignements. Il n'était donc pas neutre. Ceux qui sont neutres ne posent pas ce genre de questions indiscrètes, se serait plus le style d'un X-Men ou d'un Confrériste. Il demandait si elle était souvent présente quand Blake Adams était au bar ainsi que si elle avait vu certaines choses toujours « inhabituelle » si on reste, bien sûr, dans le registre du surnaturel.

Son regard était à l’affût de tout. Max n’était pas dans la salle, sûrement et toujours dans la cave pour chercher l’alcool et personne ne les regardait. Elle prit donc son carnet, son stylo dans la poche et griffonna quelques mots sur une page vierge faisant semblant de prendre la commande.


« Je travaille ici depuis trois mois, à mi-temps. Oui, je connais des clients réguliers, même charmant parfois. Et oui, certains sont là quand Blake est présente...et d'autres clients irréguliers aussi. » s'arrêta-t-elle de dire d’un ton faussement innocent.

Elle ne voulait pas répondre à sa dernière question avant d'être sûr dans quel camp il était. Même si elle était neutre, elle connaissait certaines personnes chez les X-Men, qu'elles appréciaient et d'autres un peu moins vu que quelqu'uns avaient rejoins la Confrérie. Elle voulait aussi éviter d'attirer l'attention sur eux vu qu'une serveuse ne met pas autant de temps à prendre la commande d'un client. A moins que se soit une strip-teaseuse qui l'aguichait, cherchant à le séduire, à l'exciter par des manières et une attitude provocante. Sauf qu'ici, ce n’était pas une boîte de strip-tease mais bien un bar. Et puis elle n'était pas ici pour aguicher les clients. Et les serveuses sont censées prendre rapidement la commande et de faire de même en le servant. Ce n'était pas très discret de restait planter au milieu de la salle et pire si elle s'asseyait. Elle préféra continuer à griffonner tout en jouant parfaitement la serveuse obéissante qui prenait la commande.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xmen-thecure.rpg-board.net/autres-f41/heather-turner-alia
Gambit
Generation X mentor
X-men confirmé de catégorie 5
avatar

Masculin
Nombre de messages : 93
Age : 38
Camp + groupe : X-Men
Pouvoirs : Charge les objets d'énergie cinétique, Agilité surhumaine, Immunité mentale, Charme hypnotique
Date d'inscription : 26/05/2008

Mutant life
Métier:
Jauge de pouvoirs:
0/0  (0/0)
Relations:

MessageSujet: Re: Sous une pluie d'orage...   Sam 31 Mai - 18:14

Elle était maligne, la petite. Dès qu'elle avait compris que la discussion s'éloignait du cadre "normal", elle avait sorti son calepin, faisant comme s'il venait d'ajouter quelque chose à la commande. Mais une telle attitude en révélait plus que le peu qu'elle avait laissé sous-entendre... Elle savait des choses et savait qu'il y avait souvent des mutants dans le bar. Mais elle semblait se méfier d'eux, car sinon elle n'aurait pas adopté une telle attitude. C'était comme si elle savait qu'ils n'étaient pas vraiment recommandables... Toutefois, elle travaillait dans ce bar, donc elle avait sans doute une allégeance confrériste et si c'était le cas, alors elle était forcément une mutante. Beaucoup de questions, mais pas encore de réponses... Ce qui était sûr, en tout cas, c'est qu'il ne voulait pas attirer l'attention sur eux. Du moins pas pour le moment.

« Ma gorge est de plus en plus sèche. Vous devriez aller chercher ma bière... »

Tout en lui parlant, Gambit lui avait fait un clin d'oeil. Il savait qu'elle savait, mais ils ne pouvaient pas parler librement ici. Dès qu'elle fut repartie, Remy jeta un regard autour de lui. Un homme, un peu plus loin, le fixait intensément. Il était repéré... Tant pis, il fallait qu'il en apprenne plus. Le mutant s'empara de la serviette de table, puis sortit un crayon de sa poche. "Si vous voulez nous aider dans la guerre qui s'annonce, rencontrez-moi dans la ruelle derrière le bar." Comme signature, Gambit se contenta d'un X pris dans un cercle. Si cette serveuse connaissait les X-Men, alors elle saurait reconnaître ce symbole. Sinon, et bien ce serait juste un signe comme un autre. Une fois que le message fut placé bien en vue pour la serveuse, Remy se leva et sortit de l'établissement.

Gambit attendit un instant dans la ruelle sans que rien ne se passe. C'était une ruelle comme il y en a tant à New York. Les murs étaient recouverts de graffitis et de nombreux sacs de poubelle traînaient à terre. De plus, la pluie battante donnait à l'endroit une atmosphère assez lugubre. Le mutant s'était réfugié sous le porche de ce qui devait être la porte arrière du bar et il attendait tranquillement l'arrivée de la serveuse. Soudain, un nouvel éclair déchira le ciel. Gambit, malgré ses lunettes, demeura éblouit pendant quelques secondes et quand sa vue redevint normale, une silhouette se profilait à l'entrée de la ruelle. Le visage de la personne était dans l'ombre, mais il le reconnut immédiatement comme étant l'homme du bar.


- T'aurais pas dû venir poser des questions, vieux. T'es pas dans le bon quartier ici !

Avant que Gambit ne puisse faire quoi que ce soit, la pluie autour de l'homme sembla arrêter de bouger. Les gouttelettes flottèrent quelques instants avant de se diriger vers le Diable Blanc à une vitesse fulgurante. Mais, heureusement, Gambit aussi pouvait bouger rapidement. Il fit un pas de côté, évitant les projectiles de justesse. Déjà, de nouvelles gouttes s'élançaient dans sa direction. Cette fois, le mutant fut obligé de plonger. Toutefois, une gouttelette lui transperça la jambe, la traversant de bord en bord. Gambit cria de douleur, mais cela ne l'empêcha pas de sortir une carte à jouer de sa poche. Il la coinca entre son index et son majeur. En un instant, celle-ci prit une couleur violette et, d'un geste rapide et précis, le Diable la lança vers son adversaire. Le bout de carton le toucha de plein fouet, explosant au contact. L'homme fut projeté quelques mètres plus loin. Il était mort sur le coup.

« Et toi tu n'as pas choisi le bon mutant contre qui te battre... »

Gambit se releva péniblement, boitant jusqu'au cadavre. Il le fouilla rapidement, mais ne trouva malheureusement rien dans les poches du macchabée. Tant pis... Ne voulant pas rester inutilement sous la pluie, le mutant retourna sous le porche. Il était complètement trempé et, en plus, il avait perdu ses lunettes pendant le combat. Elles gisaient au sol et une des vitres était cassée... Comme la serveuse n'apparaissait toujours pas, Gambit releva ses jeans afin de regarder sa blessure. On aurait dit l'impact d'une balle de revolver, même s'il savait très bien que c'était en fait une goutte d'eau qui l'avait frappé. La plaie saignait, mais Remy avait déjà connu pire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xmen-thecure.rpg-board.net/x-men-f38/gambit-t284.htm
Heather Turner
Neutre de catégorie 3
avatar

Féminin
Nombre de messages : 147
Age : 26
Camp + groupe : Neutre
Pouvoirs : Possession de l'esprit d'autrui/illusion mentale et absorption/dissipation des pouvoirs/télékinésie
Date d'inscription : 24/05/2008

Mutant life
Métier: Serveuse au bar
Jauge de pouvoirs:
0/0  (0/0)
Relations:

MessageSujet: Re: Sous une pluie d'orage...   Dim 1 Juin - 19:20

Elle continuait à griffonner sur con carnet d’un geste nonchalant. Elle venait de se rendre compte qu’elle avait attirée quelques regards. L’homme, comme s’il l’avait su, lui demanda d’aller chercher sa bière. Elle remit donc son calepin dans la poche arrière gauche de son jean et coinça son stylo entre ses dents. Elle parti en direction du bar tout en jouant avec son stylo. Arrivée au comptoir, elle ne voyait personne. Aucune serveuse, ni même Max. En regardant dans les alentours, elle se rendit compte que toutes les serveuses étaient prisent. Ne voyant personne derrière le comptoir, elle appela Max.

« Hé Max ! Qu’est-ce que tu fais ? Tu t’es paumé dans la cave ou quoi ? » fit-elle d’une voix forte en direction de la porte que Max avait franchit.

Ne voyant qu’il n’arrivait pas, elle décida donc de préparer la bière elle-même. Elle se mit derrière le comptoir, se baissa pour prendre un verre mais quand elle releva la tête en direction de l’homme...il n’était plus là. Elle leva un léger sourcil. Où était-il ? Il ne pouvait pas partir comme cela après avoir posés plusieurs questions sans même avoir toutes les réponses ! Mais elle aperçut au loin, la serviette de table, bien exposée à la vue de tout le monde. Sceptique, elle posa le verre sur la comptoir et parti à la table où était assit l’homme. Elle se posta devant la table ; la serviette était recouverte d’écriture. Elle commença à lire le message :


Citation :
"Si vous voulez nous aider dans la guerre qui s'annonce, rencontrez-moi dans la ruelle derrière le bar."

Aider dans la guerre qui s’annonce ? Elle savait très bien qu’une guerre se préparait mais elle ne voulait pas y participer, ni dans ce cas y contribuer. Avant d’être neutre, elle était chez les X-Men et tout se passait bien jusqu’au jour où un évènement se produisit, en quelque sorte par sa faute, et elle s’était enfuit, se sentant coupable de cet accident, qui pourtant, n’avait entraîné aucun dommage. Elle était parti quelque temps loin de New-York, au Texas, pour faire le vide. Depuis, elle était revenue mais elle préférait rester à l’écart, contre l’avis de sa mère défunte, qui voulait qu’elle intègre les X-Men et qu’elle y reste. Etant plongée dans ses pensées, elle n’avait pas tout de suite aperçut le X, celui des X-Men., elle se posait encore des questions et se demandait se qu’elle devait faire.
C’est avant de partir vers le comptoir, qu’elle aperçut le fameux X. Elle resta quelques secondes sur place, les yeux dans le vague. Etait-ce un X-Men ? Pour le savoir, elle devait le rejoindre. Elle empoigna la serviette de table, nettoya d’un geste rapide et répétitive, la table. Elle parti donc vers le bar en coinçant la serviette sur le côté de son jean. Tout en marchant, elle s’aperçut que certains clients qu’elle connaissait de nom, la fixaient intensément. Avaient-ils su ? Ne laissant rien transparaître comme à son habitude, elle continua son chemin en les ignorants. Elle se posta derrière le bar quand un homme vint la voir. Il ne paraissait pas menaçant mais elle préférait s’en méfier, tout en nettoyant les verres avec 'la' fameuse serviette de table, pour essayer d’effacer toute trace du message, il lui adressa la parole
.

« Vous êtes remplaçante ? Blake est là ? Sinon, aller me chercher Max. » parla-t-il d’une voix grave.

Max ? Elle l’avait complètement oubliée et le fait qu’il ne soit toujours pas réapparu, l’inquiéta d’avantage. Ne voulant laisser transparaître son inquiétude et pour clore la discutions, elle répondit directe :


« Non, je ne suis pas remplaçante, Blake n’est pas présente et Max est parti dans la cave. Que lui voulez-vous ? » Commença-t-elle d’une voix froide et ferme.

« Non, rien. Je voulais lui dire que la livraison d’alcool ne pouvait pas lui être fournit pour demain à cause de la tempête. » Tout en partant vers les portes du bar.

Heather resta sur ses gardes. L’homme ne lui parut pas plus louche qu’elle le pensait. Elle pouvait donc aller rejoindre celui qui l’attendait par derrière.


« Hé, Rachel, remplace-moi ! J’ai reçu un coup de fil important, j’dois partir ! » Tout en commençant à enlever son tablier.

Elle le jeta sur la chaise d’à-côté, prit sa veste en cuir et sorti par la porte de derrière.
Arrivée derrière, parmi les immondices, elle ne mit pas plus d’une seconde pour apercevoir un homme qui était à terre. Se dirigeant avec prudence vers lui, sous une pluie tombante, elle reconnu un des clients! Que faisait-il au sol, inerte ? Elle se baissa doucement pour lui prendre son pou. Peut-être que la personne l’ayant tué était toujours ici ? Sentant qu’il était sans vie, elle se mit sur ses gardes.

Elle se redressa, et furtivement, son regard parcouru toute la ruelle comme si elle la passait au rayon X. Son regard s’arrêta nette sur une paire de lunette qui trainait dans une flaque d’eau. Elle s’approcha en douceur vers les lunettes. Il ne lui fallu pas plus d’une seconde pour les reconnaître : c’était celles de l’homme qui lui avait posé des questions ! Elles les ramassèrent ; un verre était casé. Elle regardait autour d’elle quand elle aperçut de nouveau l’homme en question, positionné sous le porche.


« Que s’est-il passé ? Pourquoi avait-vous tué cet homme ? Qui êtes-vous ? Faîtes-vous vraiment parti des X-Men ? » s’exclama-t-elle, méfiante.

Cette fois-çi, c’était elle qui posait les questions, la situation s’était retournée. Elle n’avait pas prévue ce genre d’évènement mais vu que maintenant, il était trop tard, il fallait aller jusqu’au bout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xmen-thecure.rpg-board.net/autres-f41/heather-turner-alia
Gambit
Generation X mentor
X-men confirmé de catégorie 5
avatar

Masculin
Nombre de messages : 93
Age : 38
Camp + groupe : X-Men
Pouvoirs : Charge les objets d'énergie cinétique, Agilité surhumaine, Immunité mentale, Charme hypnotique
Date d'inscription : 26/05/2008

Mutant life
Métier:
Jauge de pouvoirs:
0/0  (0/0)
Relations:

MessageSujet: Re: Sous une pluie d'orage...   Lun 2 Juin - 17:29

Finalement, la porte finit par s'ouvrir. Rapidement, Gambit lâcha des yeux sa blessure et fixa celle qui venait de faire son apparition : la serveuse. Toutefois, la jeune femme ne semblait pas l'avoir aperçu et elle se dirigea immédiatement vers le corps du Confrériste. Calmement, Remy lui laissa le temps de placer ses doigts sur le cou du cadavre et ainsi se rendre compte que l'homme était bel et bien mort. Encore une chance qu'elle ne l'ait pas retourné, ce qu'elle aurait vu lui aurait sans doute donné des cauchemars pendant le prochain mois. En explosant, la carte avait complètement déchiqueté son torax...

Paniquée, la serveuse se retourna, repérant aussitôt les lunettes, puis leur propriétaire. S'en suivit une série de questions, auxquelles Gambit était plus ou moins prêt à répondre. Il ne savait toujours pas dans quel camp cette fille se situait et, par conséquent, il ne voulait pas trop en révéler. Peut-être juste assez pour s'assurer de sa confiance. Il avait besoin des informations qu'elle détenait sans doute. Gambit fixa alors la serveuse de ses yeux rouges. Dans la semi-obscurité de la ruelle, ses pupilles semblaient scintiller, lui donnant des airs démoniaques. Après tout, n'était-ce pas pour ça qu'on l'avait abandonné et qu'on l'avait surnommé le Diable Blanc ? À cette époque, les mutants n'étaient pas vraiment connus du grand public, alors forcément en voyant un enfant aux pupilles rouges, on le prenait immédiatement pour l'Antéchrist lui-même. Et pour ce qui était du "Blanc", cela s'expliquait assez facilement... Il venait de la Nouvelle-Orléans, une ville à majorité afro-américaine. Simple question d'ethnicité.

Tranquillement, Remy fit le tour de la serveuse et s'approcha du cadavre en boitant. Il le regarda un instant avec mépris, puis se retourna vers la jeune femme, une carte à jouer dans la main. Il la lança dans sa direction, avec juste assez de force pour que celle-ci franchisse la distance qui les séparait.


« Voilà l'arme du crime, ou du moins une réplique de celle-ci. J'ai bien peur que l'originale ait été complètement détruite... » Gambit releva alors l'extrêmité de ses jeans, dévoilant la plaie qui saignait encore. « Et ça, c'est l'impact d'une des gouttes d'eau qu'il m'a envoyées juste avant que je le tue... Voilà pour la première question. Pour ce qui est de la deuxième, cet homme était un Confrériste, un disciple de Magnéto. Vous avez sûrement entendu parler d'eux. C'est la Confrérie qui est responsable de l'attaque sur l'Île de la Liberté, il y a quelques années. Ce sont aussi eux qui ont mit feu à un des points de distribution du sérum anti-mutant, l'an dernier. Ils sont aussi derrière l'attaque des Laboratoires Worthington, sur l'île d'Alcatraz... Mais tout ça vous le saviez déjà, n'est-ce pas ? Vous saviez que cet homme était un Confrériste, tout comme vous l'avez sans doute mené jusqu'à moi. »

Cette dernière réflexion ne reposait sur aucune base, mais Gambit avait décidé de jouer le gros jeu afin de la forcer à révéler qui elle était réellement. Il sentait qu'elle n'était pas une simple humaine, elle en savait trop. Le simple fait d'avoir mentionné les X-Men la dénonçait, puisque le public ne connaissait rien de cette organisation, du moins la grande majorité ignorait leur existence. Toutefois, son attitude depuis le début démontrait qu'elle semblait se méfier de ses propres clients, ce qui aurait tendance à la déculpabiliser, mais Gambit ne pouvait se fier uniquement sur ça pour choisir s'il pouvait lui faire confiance. Les prochaines paroles de la femme étaient donc de la plus grande importance... Les Confréristes n'avaient pas pour réputation d'être très subtil, sauf quelques exceptions comme Mystique. Si cette serveuse était dans leur association, alors elle se jetterait sans doute sur lui dans l'espoir de le tuer. Si elle était innocente, par contre, sa réaction serait différente, bien qu'il ne puisse prédire quelle elle serait.

*Charles, pourquoi n'es-tu jamais là quand j'aurais besoin de lire l'esprit de quelqu'un ?*

Gambit fixait la femme intensément, il ne voulait pas perdre le moins signe facial qui pourrait la dénoncer. Le mutant hésitait à charger une carte d'énergie cinétique. Il ne voulait pas risquer de la blesser si elle se révélait être une alliée. Toutefois, il mit une main dans sa poche, prêt à réagir au quart de tour.

« Pour ce qui est des dernières questions... Vous pouvez m'appeler le Diable Blanc et mon camp ne regarde que moi, pour le moment. »

Remy s'était volontairement désigné sous le surnom qu'il utilisait le moins souvent. En fait, à part pour quelques personnes il n'y avait qu'à la Nouvelle-Orléans et chez les Maraudeurs qu'on le connaissait ainsi. Mais "Gambit" était un nom trop connu, à la fois chez les Confréristes et dans d'autres organisations pas très recommandables, sans compter les X-Men. Il était plus sécuritaire, donc, de se faire désigner sous son ancien nom. Et de toute façon, si cette femme connaissait un peu l'histoire des X-Men, alors ses yeux et sa carte à jouer suffiraient à le démasquer...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xmen-thecure.rpg-board.net/x-men-f38/gambit-t284.htm
Heather Turner
Neutre de catégorie 3
avatar

Féminin
Nombre de messages : 147
Age : 26
Camp + groupe : Neutre
Pouvoirs : Possession de l'esprit d'autrui/illusion mentale et absorption/dissipation des pouvoirs/télékinésie
Date d'inscription : 24/05/2008

Mutant life
Métier: Serveuse au bar
Jauge de pouvoirs:
0/0  (0/0)
Relations:

MessageSujet: Re: Sous une pluie d'orage...   Mer 4 Juin - 19:33

Elle le fixait intensément. Et tandis que la pluie battait de plus en plus fort, elle ne pu s’empêcher de dévisager l’homme qui était en face d’elle. Ses yeux rouges l’avaient interpellés. Ils lui faisaient penser à ses cauchemars d’enfances. Elle se remémora sa journée. Dire qu’elle l’avait si bien commencée sous un soleil éclatant et qu’elle l’avait finit la nuit, sous une pluie battante, avec un homme qui avait tué un confrériste et qui lui faisait pensée étrangement à quelqu’un, dans une situation peu commune. Cela faisait longtemps qu’elle n’avait pas vécue ce genre de situation. Malgré qu’elle soit neutre, le fait de se battre lui manquait. Car oui, même si elle n’aime pas trop les différents qui séparent les Confréristes et les X-Men, le fait de s’entraîner à utiliser ses pouvoirs sur des objets et des passants, l’ennuyait plus que tout et rendait parfois ses journées moroses. C’était une fille d’action. Elle avait besoin de dynamisme et d’aventure. Maintenant qu’elle avait quittée les X-Men pour une raison assez particulière mais qui n’expliquait pas tout, sa vie devenait banale et monotone ! On fond, l’institut lui manquait.

Une voix la sortie soudainement de ses songes : c’était celle de l’homme. Sa démarche était particulière, il boitait. Il n’était pas sorti indemne de ce combat. Elle le suivait du regard, les bras sur ses hanches, prêtes à l’écouter.

Il lui lança un objet en sa direction qui tomba à ses pieds. Elle se pencha sur le côté en appuyant ses mains sur ses genoux pour ramasser l’objet en question. Une carte ? L’arme du crime ? Elle fut soudainement troublée. Elle observait la carte de tous les côtés dans un geste lent.


*L’agilitée...les yeux rouges...la carte...*pensa-t-elle rapidement.

Elle voulait utiliser son pouvoir pour fouiller dans ses pensées mais ce don qu’elle avait mettait beaucoup plus de temps sur elle que sur les autres. Elle voulu essayer de plonger dans l’esprit de l’homme mais elle ne fit rien. Elle préférait l’écouter et l’observer.
Quand il souleva son jean pour montrer sa blessure, elle fit une légère grimace, ce qui est sûr, c’est qu’elle n’était pas très belle à regarder mais soignable. Elle l’écoutait attentivement comme lui pouvait la fixait intensément comme s’il essayait de lire dans ses pensées. Etait-il télépathe ? Sûrement pas car il n’aurait pas perdu son temps à lui poser des questions s’il pouvait lire dans les pensées. Le client était donc un confrériste, un homme qu’elle avait aperçue une fois ou deux au bar, elle n’avait pas eu le temps de savoir si s’en était un. Il parlait de l’attaque d’Alcatraz, de la Liberté, du sérum anti-mutant et de toutes les principales batailles des Confréristes. On aurait dit qu’il faisait un cours d’histoire, qu’elle connaissait déjà, évidemment. Elle avait d’ailleurs participée à l’attaque d’Alcatraz. Elle était chez les X-Men à cette époque et elle se battait pour la même cause qu’eux. Ce fut ce jour où sa mère fut tuée par un confrériste après que le sérum l’ait touchée. Un jour sombre à jamais marquée dans sa mémoire. Alors, sûr qu’elle le savait déjà, elle y était !

Sa manière de lui parler l’interpellait. Il affirmait qu’elle savait que c’était un confrériste mais quand plus, elle avait fait exprès de l’emmener jusqu’à lui. Il ne serait pas un peu paranoïaque sur les bords ? Ou serait-ce plutôt une ruse pour savoir si elle était une confrériste ? En tout cas, ce qui était sûr, c’était qu’il avait tué un confrériste, un disciple de Magnéto...ce qui laissait supposé qu’il était un X-Men ! Car s’il était confrériste, pourquoi tuer un des leurs alors qu’une guerre s’apprêtait à éclater ? A moins qu’ils y en aient trop et qu’ils veulent en jeter hors de l’échéquier ; mais les pions manquent tellement qu’ils ne prendraient pas le risque d’en éliminer.

Ayant devinée de quel camps il était, elle croisa les bras en le fixant aussi intensément qu’il le faisait sur elle. Son regard...ses yeux rouges la troublaient...elle les avaient déjà vue quelque part mais où ? Et surtout qui c’était ? Il se nomma sous le nom de « Diable Blanc ». Elle avait beau chercher, elle ne trouvait pas ! A moins que...

Elle décroisa ses bras et s’avança vers lui lentement jusqu’à lui arriver bien assez proche de son visage pour apercevoir tous ses traits et surtout ses yeux rouges.


« Bien...pas la peine de préciser dans quel camps vous êtes, je l’ai devinée. Vos paroles vous ont trahies, vous en avez dit un peu trop. Je peux donc vous faire confiance... »Commença-t-elle à dire en approchant sa bouche de son oreille « ...n’est-ce pas ‘Gambit’ ! »Prononça-t-elle lentement en appuyant bien sur son nom de code.

Elle avait enfin réussit à mettre un nom sur son visage. C’était Gambit, plus précisément Remy LeBeau, un X-Men puissant qui possédait plusieurs pouvoirs intéressants. Quand elle était encore chez les X-Men, elle l’avait aperçu plusieurs fois dans les couloirs. Ses yeux rouges l’avaient marquée, c’est ce qui le définissaient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xmen-thecure.rpg-board.net/autres-f41/heather-turner-alia
Gambit
Generation X mentor
X-men confirmé de catégorie 5
avatar

Masculin
Nombre de messages : 93
Age : 38
Camp + groupe : X-Men
Pouvoirs : Charge les objets d'énergie cinétique, Agilité surhumaine, Immunité mentale, Charme hypnotique
Date d'inscription : 26/05/2008

Mutant life
Métier:
Jauge de pouvoirs:
0/0  (0/0)
Relations:

MessageSujet: Re: Sous une pluie d'orage...   Jeu 5 Juin - 16:53

La serveuse le fixait intensément. Pas besoin d'être un génie pour comprendre que ses méninges travaillaient à plein régime pour essayer de trouver sa véritable identité. Si elle avait déjà été à l'Institut, ou si elle y était encore, alors elle trouverait aisément. Il faisait partie de ces mutants qui se démarquent des autres par leur apparence. Lui, il avait les yeux rouges, mais certains, comme le Fauve, affichaient un beau pelage bleu. Pas facile, dans ces cas-là, de passer inaperçu. Remy avait même rencontré, bien qu'assez rapidement, un Allemand du nom de Nightcrawler qui avait l'apparence d'un démon bleu... et qui, ironiquement, était un fervent catholique. Le destin peut parfois réserver de belles surprises...

Finalement, la jeune femme décroisa les bras et s'approcha de lui. Plus qu'une poignée de centimètres séparaient leurs visages quand le nom sortit enfin : Gambit. Un sourire s'étira au coin des lèvres du mutant, alors qu'il hochait la tête.


« Bravo Miss. Vous êtes un peu trop jeune pour avoir été mon étudiante, mais je dois comprendre par là que vous avez déjà été à l'Institut Xavier ? »

Oh, bien sûr le fait de savoir son nom ne l'innocentait pas. Après tout, il était bien connu chez les Confréristes aussi, puisqu'il avait été dans leurs rangs pendant un moment. Mais Gambit se fiait à son instinct, sur ce coup. Et son instinct lui disait qu'elle n'avait pas l'attitude "Brotherhood of Evil Mutants", elle semblait beaucoup trop sympathique pour représenter un quelconque danger mégalomane. Toutefois, ce que lui avait dit Gambit était vrai. Il avait été professeur à l'Institut près de dix ans auparavant, entre l'âge de 17 et de 20 ans. Et même là, c'était quand il n'était pas parti en mission quelque part aux quatre coins de la Terre. Et les dernières neuf années, il les avait surtout passées au Moyen-Orient, ne revenant que très rarement en Amérique, et cela pour une période de quelques mois seulement. C'était sûrement pendant une de ces périodes qu'elle l'avait vu à l'Institut. Gambit était d'abord un homme d'action et il était rare qu'il reste au même endroit bien longtemps.

Depuis qu'il avait confirmé que la jeune femme n'était pas une Confrériste, et donc qu'elle était sûrement une alliée, le visage de Gambit s'était adouci. Machinalement, il tira sur le col de son manteau pour le remonter, mais le geste était complètement inutile puisque le mutant était désormais complètement trempé. Rapidement, toutefois, Remy retourna à l'abri et s'assit au sol, juste à côté de la porte. Sa blessure n'était pas bien grave, mais il ne voulait pas l'empirer en restant debout inutilement. De toute façon, un petit tour à l'infirmerie de l'Institut et il ne sentirait plus la douleur, merci à Jean.

Gambit jeta alors un regard en direction du mort. Cela apportait bien d'autres problèmes... Il était venu ici pour récolter des informations, et voilà qu'il se retrouvait avec un cadavre confrériste. Les amis du défunt allaient sans doute être furieux et l'auteur du meurtre ne serait un mystère pour personne. Cela n'allait pas aider les relations entre Confréristes et X-Men. Il allait devoir se débarrasser du corps au plus vite en espérant qu'on le croit disparu ou tué par un de ses collègues. Au moins, la pluie effacerait toutes les traces de sang dans la ruelle.

Le mutant se retourna alors vers la jeune femme. S'il devait passer par tous ces problèmes, il espérait que ce ne serait pas pour rien.


« Alors, Miss, je vais vous répéter la question que je vous ai posée dans le bar. Savez-vous quelque chose à propos de vos clients réguliers ? Ou alors sauriez-vous quelque chose sur Blake Adams ? Parce que désolé si je vous l'apprend, mais ce bar est un vrai nid de Confréristes. Je suis prêt à gager que ce macchab' n'était pas le seul de son clan ce soir et, à ce que j'ai entendu dire, les choses sont encore pires quand la patrone est là... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xmen-thecure.rpg-board.net/x-men-f38/gambit-t284.htm
Heather Turner
Neutre de catégorie 3
avatar

Féminin
Nombre de messages : 147
Age : 26
Camp + groupe : Neutre
Pouvoirs : Possession de l'esprit d'autrui/illusion mentale et absorption/dissipation des pouvoirs/télékinésie
Date d'inscription : 24/05/2008

Mutant life
Métier: Serveuse au bar
Jauge de pouvoirs:
0/0  (0/0)
Relations:

MessageSujet: Re: Sous une pluie d'orage...   Sam 7 Juin - 0:21

Elle était trop jeune pour avoir été son étudiante, certes, car sinon elle s’en serait souvenue. Elle a une mémoire visuelle efficace et elle n’oublie presque jamais rien, surtout pas les visages qu’elle croisaient dans les rues. Et puis, elle était beaucoup trop jeune à cette époque...même trop !
Remarquant son sourire, elle se disait qu’elle avait bien piochée et qu’elle n’avait plus cette méfiance à son égard vu qu’il était X-Men. Peut-être parce que les X-Men apportait une certaine sécurité, elle ne savait pas mais elle se sentait beaucoup mieux malgré qu’il y ait un cadavre qui jonchait le sol ! Et vu qu’elle était une ancienne X-Men, elle avait l’impression, quand elle en croisait quelques uns, de ne les avoir jamais quitté ! Mais la vie n’est pas qu’un long fleuve tranquille, sans problème et elle a du faire des sacrifices, parfois douloureux.

Quand il posa sa question, elle eu un léger pincement un cœur. « Etait », ce temps qu’elle n’aimait pas, qui lui faisait trop repenser au passé; et ses souvenirs joyeux et douloureux, instants de sa vie gravée dans sa mémoire. Elle plongeait dans ses souvenirs et faisait ressasser ceux de l’institut. Elle se revoyait dans les couloirs, marchant tranquillement aux côtés d’autres élèves. Elle se revoyait pendant les cours, dans la cour, et dans ses nombreux délires. Elle pensait surtout à Charles Xavier qui l’avait accueillit après ce qu’elle avait vécue. Il tenait une place assez particulière dans son cœur.
Elle était souvent nostalgique et les souvenirs qui refaisaient surface n’étaient pas forcément des plus joyeux. Pourtant, sa vie n’a pas été si douloureuse qu’elle le croyait, au contraire mais elle ne pouvait s’empêcher d’y penser.

Elle secoua légèrement la tête pour chasser ses pensées. Il avait commencé à s’approcher de la porte avant de s’asseoir au sol. Restant sous la pluie, elle prit la parole :


« C’est exacte ! J’étais avant à l’institut mais j’en suis partie pour des raisons qui ne concernent que moi. N’empêche...j’en garde quand même un bon souvenir. »

Ce qu’elle disait était paradoxal. Pourquoi avoir quitté l’institut si elle s’y plaisait ? Pour certaines raisons encore inconnues pour tout le monde mais quelle devaient être ses raisons pour l’avoir poussé à fermer la porte de l’institut ? Elle seule le savait et elle hésitait à en parler.

La pluie devenait un incessant déluge. Heather leva la tête vers le ciel en fixant les milliers de gouttelettes qui lui tombaient sur son visage. Elle décida de rejoindre alors Remy, de se mettre à l’abri. Elle s’avança pour s’asseoir à ses côtés. Elle était trempée et le fait de secouer son blouson en cuir n’aurait rien changée. Elle s'inspecta de haut en bas, l’air exaspérée. Si elle ne se changeait pas tout de suite, elle risquerait d’être enrhumée ou pire, d’avoir une pneumonie ! Tout en écoutant les dernières paroles de Rémy, elle séchait ses cheveux entre ses mains. Elle n’avait pas oubliée les renseignements qu’il lui avait demandés. Elle avait réponses à la majorité de ses questions. Elle se demandait seulement si elle devait les lui dévoiler ou pas. Devenue neutre, elle ne voulait pas faire défaut à un des deux camps, surtout qu’elle en connaissait quelques uns dans chacun d’eux. Devait-elle l’aider ? Elle n’avait rien contre eux, bien au contraire, elle voulait seulement être sûr de faire le bon choix.
Après longue et mûre réflexion, elle décida de lui procurer ses fameuses informations. Il était X-Men et elle était une ancienne X-Men...entre nous, on s’aide.


« Je n’étais pas au courant, avant d’être embauchée, que c’était un nid de confrériste. J’avais besoin d’argent pour payer mes études et ce fut une bonne opportunité. Quand je l’ai apprit car quand on voit des personnes à la peau bleue ayant des yeux rouges ou encore une autre avec un bras bionique, on sait où on est tombé ! J’ai décidée donc de rester. Vous allez peut-être trouver cela étrange, mais j’avais l’impression de me rapprocher un peu plus de ce que j’avais quittée : une vie entourée de mutants et d’action ! Et puis, je n’avais rien à craindre, ils se fichaient de ma présence, ils me prenaient pour une simple serveuse sans pouvoirs. C’est grâce à cela que j’ai pu récolter quelques informations et me faire quelques relations. Au moins, je ne m’ennuyais pas ! » Dit-elle d’une voix amusée.

Elle tourna le haut de son corps vers le côté pour pouvoir prendre dans sa poche arrière son fameux calepin. L’ayant dans les mains, elle sentit qu’il était humide. Elle souleva quelques pages et s’arrêta sur une page où figurait son écriture. Elle le détacha du calepin avec précaution. La pluie et l’humidité avaient fragilisée le papier d’avantage et quelques gouttes d’eau y étaient déposées.
Elle remit le calepin dans sa poche arrière de son jean et en se tournant vers Rémy avec un léger sourire, elle lui tendit le bout de papier qu’elle tenait du bout des doigts entre l’index et le majeur.


« Voici les noms que j’avais marquée pendant que je faisais semblant de prendre votre commande. »

Rien que le fait d’avoir écrit ces noms sur le papier, prouvait qu’elle avait déjà choisit de l’aider dès le départ.
Sur cette fameuse liste, figurait:



- Isabel Seinfeld
- Lihtg Light alias Elvin?
- Domino(X-Men)
- Aaron Desmond(X-Men)


Et tandit qu’il lisait la liste, elle rajouta :

« Je les ai vue plusieurs fois dans le bar. Pour ce qui est d’Isabel Seinfeld, que j’ai servis qu’une seule fois, j’ai pu apprendre qu’on la surnommée Isatys, sûrement son nom de code et qu’elle était accompagné d’un Elvin alias Light. Peut-être les connaissez-vous. Il avait l’air de s’intéresser de près à la jeune fille...même beaucoup trop d’ailleurs ! Ils jouaient aux couteaux et décrivaient leur pouvoir. Je me souviens juste que la fille avait le pouvoir d’électricité et le garçon quelque chose en référence avec la lumière, je ne m’en souviens plus très bien. Mais passons, j’ai d’autres informations sur une certaine Domino, elle... ! » mais avant qu’elle ai pu continuer, elle éternua subitement laissant échapper un petit bruit aïgu et sourd à deux reprises.
Heureusement, elle avait retenue l’éternuement laissant échapper cet étrange bruit.


« Désolée...j’ai attrapée froid ! » dit-elle d’un léger sourire amusée, croisant les bras en posant ses mains sur ses épaules pour se réchauffer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xmen-thecure.rpg-board.net/autres-f41/heather-turner-alia
Gambit
Generation X mentor
X-men confirmé de catégorie 5
avatar

Masculin
Nombre de messages : 93
Age : 38
Camp + groupe : X-Men
Pouvoirs : Charge les objets d'énergie cinétique, Agilité surhumaine, Immunité mentale, Charme hypnotique
Date d'inscription : 26/05/2008

Mutant life
Métier:
Jauge de pouvoirs:
0/0  (0/0)
Relations:

MessageSujet: Re: Sous une pluie d'orage...   Sam 7 Juin - 21:59

Ainsi cette jeune femme avait effectivement été à l'Institut pendant un moment avant de le quitter. Pendant un moment, Gambit fut tenté de lui demander plus d'informations, mais il se ravisa assez vite, remarquant le malaise qui semblait habiter la serveuse alors qu'elle parlait de son départ. Elle avait ses raisons et, à moins que cela ne concerne la sécurité de tous les mutants, elle pouvait choisir de les divulguer ou non. Il n'allait pas la forcer et n'allait pas utiliser son don pour la charmer... Car s'il y avait une chose qu'il avait découverte avec les années, c'était que son don avait développé chez lui une sorte de pouvoir empathique qui lui permettait de charmer assez facilement les femmes. Ensuite, il pouvait faire d'elles pratiquement ce qu'il en voulait. Mais, étrangement, ce pouvoir se révélait complètement inutile face à des mutants "mentaux", comme les télépathes ou les télékynésistes, ou face à des personnes connaissant l'existence de ce pouvoir. Certes, il aurait pu le développer avec les années, mais il avait décidé de se concentrer sur ses autres pouvoirs. Et puis, il n'allait quand même pas se former un harem juste pour pratiquer ses pouvoirs !

La serveuse, donc, avait quitté l'Institut depuis un certain temps déjà. C'était une chose qui se déroulait souvent. Les enfants, effrayés par leur pouvoir, y passaient quelques années et, quand ils étaient assez grands, ils partaient pour suivre leur propre destinée... Ça, bien sûr, c'était quand ils ne finissaient pas dans l'équipe X-Men ! Mais à voir l'attitude de la serveuse, elle ne semblait pas être partie tranquillement de l'établissement. Peut-être que quelque chose s'était passé en relation avec son pouvoir. Gambit avait entendu parler d'une jeune étudiante du nom de Malicia qui avait usé de son pouvoir sur Logan. Par la suite, elle avait décidé de quitter l'Institut... Pour se retrouver entre les mains de Magnéto. À cette pensée, Gambit ne put que frissonner. D'une certaine manière, la même chose lui était arrivé lors de ses premières années au sein des X-Men. Magnéto lui avait tendu un guet-apens en Antarctique et Remy avait mordu à l'hameçon. Son équipe le croyant mort, il avait dû travailler pour la Confrérie pendant un certain temps, pour survivre... Mais tout ça c'était loin, maintenant.

C'est alors que la serveuse lui révéla qu'elle ignorait la véritable nature de l'établissement avant qu'elle ne commence à travailler là. Gambit ne lui en voulait pas. Elle avait besoin d'argent pour payer ses études et, selon ce qu'il en avait entendu dire, cela coûtait très cher. Normal, donc, qu'elle prenne le premier boulot qui voulait bien d'elle. Remy, lui, n'était jamais allé à l'école et avait été élevé dans une guilde de voleurs, donc il n'avait pas vraiment vécu cette réalité. Toutefois, il pouvait facilement comprendre les motivations de la jeune femme.

Elle sortit ensuite son calepin avant d'en déchirer une page et de la tendre à Remy. Celle-ci avait été attaquée par l'humidité, si bien qu'il la manipula avec précaution. Quelques noms avaient été écrits dessus. Les trois premiers lui étaient inconnus, mais il reconnut aussitôt celui d'Aaron Desmond. On lui avait parlé de ce jeune homme, quand Remy était revenu à l'Institut. Apparemment, il possédait le même genre de pouvoir que lui, à quelques exceptions près. Quant à Domino, l'autre étudiante de la liste, elle ne lui disait rien. La serveuse se mit alors à lui révéler ce qu'elle connaissait d'Isabel Seinfeld et de Light, mais elle s'interrompit assez vite quand elle éternua. Gambit ne put faire autre chose que de lui offrir un sourire navré.

« Je te prêterais bien mon manteau, mais j'ai peur qu'il ne soit aussi mouillé que tes vêtements... Il doit bien y avoir des vêtements de rechange à l'intérieur, non ? De toute façon, ton patron doit commencer à se poser des questions. Pour ce qui est de Domino et de Desmond... Peut-être est-ce le caractère de Charles qui déteint sur moi, mais je leur fais confiance. Ils sont sûrement entrés dans le bar en ne sachant pas dans quoi ils s'embarquaient... »

Sans vraiment attendre de réponse, Gambit se dirigea vers la porte, mais celle-ci était barrée. Sans doute une de ces portes qui se vérouillent automatiquement dès qu'elles sont fermées. Toutefois, ce n'était pas cela qui allait arrêter le patriarche de la Guilde des Voleurs de la Nouvelle-Orléans. Remy sortit un petit trousseau de sa poche, puis choisit un instruments qui ressemblait à une grosse épingle à l'extrémité recourbée. Deux secondes, trois maximum, et un déclic annonçait qu'il avait réussi à vaincre le système de sécurité. Bon, il aurait pu demander la clé à la serveuse, mais c'était bien plus amusant ainsi. D'une manière galante, Gambit ouvrit la porte et attendit que la serveuse passe devant lui.

« Après vous... Au fait, tu dois bien avoir un nom ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xmen-thecure.rpg-board.net/x-men-f38/gambit-t284.htm
Heather Turner
Neutre de catégorie 3
avatar

Féminin
Nombre de messages : 147
Age : 26
Camp + groupe : Neutre
Pouvoirs : Possession de l'esprit d'autrui/illusion mentale et absorption/dissipation des pouvoirs/télékinésie
Date d'inscription : 24/05/2008

Mutant life
Métier: Serveuse au bar
Jauge de pouvoirs:
0/0  (0/0)
Relations:

MessageSujet: Re: Sous une pluie d'orage...   Dim 8 Juin - 22:44

Tout en essayant de se tenir chaud, elle apprécia l’atention de Rémy, même si cela ne changeait rien. Ce qui la surprit par contre est le fait qu’il commençait à la tutoyer. Depuis qu’elle avait découvert sa véritable identité, il était devenu plus détendu et plus attentionné. Peut-être une simple impression mais Heather le ressentait. Vêtements de rechange ? Evidemment ! Il y en avait toujours dans les vestiaires mais elle préférait apporter les siens car ce que les autres serveuses mettaient à disposition laissait vraiment à désirer ! Vous la voyez porter une minijupe avec un débardeur moulant ces temps-çi ? Et puis, qu’elle manque de classe !
Cette idée et le froid glacial provoquèrent un tremblement dans tous ses membres. Là, c’était sûr, il fallait qu’elle se mette à l’abri le plus vite possible, au risque de finir congelée dehors et de la retrouver tel un esquimau au petit matin.
Il commençait à parler de Domino et d’Aaron. Il leur faisait confiance. Elle ne leur reprochait rien sauf le fait de parler ouvertement à des Confréristes. Mais comme le fait signaler Gambit, ils ne savaient sûrement pas dans quoi ils s’embarquaient.

Elle voulu se lever pour ouvrir la porte mais Gambit fut le premier à se lever pour l’atteindre. Elle avait eu la même idée que lui mais il l’avait devancé. Elle se leva et eu un léger sourire en l’observant « déverrouiller » la porte. Cette façon d’ouvrir une porte lui faisait penser à un souvenir lointain. Ne l’avait-elle pas souvent fait quand elle traînait avec un groupe de motards, il y a longtemps? Et bien si, et elle aimait beaucoup d’ailleurs. Cela faisait parti de ses nombreuses spécialités comme déverrouiller les portes, voler de la nourriture et de l’argent, mentir habilement pour tirer avantages de toutes situation et surtout, utiliser ses pouvoirs comme atout ! Quel bel exemple ! Heureusement, elle n’a jamais été fichée ! Elle eu un sourire d’amusement rien qu’en repensant au passé. Après avoir traversée tout les Etats-Unis en moto, elle avait décidée de se ranger ou plutôt obligée car malgré le bon vieux temps, ses compagnons de route l’avait trahit, abusés d’elle et de ses pouvoirs, alors, elle était partie. Les trois seules choses qu’elle avait gardées de cette époque étaient son côté légèrement provocateur, sa moto et sa magnifique voiture (oui, parce que les motards ont des voitures^^) ! Qui a parlé d’une Chevy Impala noire modèle 1967 ? Et bien, c’est la sienne !

Par galanterie, il lui fit signe de passer avant lui. Elle lui fit un sourire de remerciement et avant de s’engouffrer dans l’étroit couloir, elle répondit :


« Je m’appelle Heather Turner...pas mal votre façon d’ouvrir une porte ! Où avez-vous apprit ça?» fit-elle amusée.

Ils s’engouffrèrent tous les deux et la porte se referma dans un léger clic. Ils se retrouvèrent tout deux dans l’obscurité. Elle tata alors le mur qui se tenait sur sa droite, monta légèrement la main avant d’appuyer sur l’interrupteur. La lumière leur parvint dans un léger grésillement. L’étroit couloir apparu sous leurs yeux laissant place à un corridor gris, sale et à deux ampoules électriques fixées dans leurs douilles, suspendues au plafond. Elle avança tout en faisant signe à Gambit de la suivre. Une porte à double vitrages se tenait à quelques mètres plus loin. C’était les vestiaires. Elle enclencha la poignée en fer, pénétra dans la salle quand elle surpris subitement deux serveuses en sous-vêtement en train de se changer. Elle referma vite fait la porte et regarda Gambit d’un sourire gênée.



« Laissez-moi deux minutes, je vais les faire partir. »
en montrant ses doigts en signe de V.

Elle rouvrit la porte et la referma aussitôt derrière-elle. A l’intérieur, aucun son ne se fit entendre. Quelques minutes passèrent quand Heather réapparue.


« C’est bon, la voie est libre. » tout en ouvrant en grand la porte pour le laisser passer.

Elle parti donc vers son casier sans prendre la peine de refermer la porte. Elle enleva son blouson en cuir et le mit sur le banc d’à côté avant d’ouvrir le casier. Elle en sortit un jean ainsi qu’un débardeur noir. Et tout en commençant à trifouiller quelques objets à l’intérieur, elle ajouta.


« Je n’ai aucun doute sur Aaron et Domino...j’ai tout de suite vu qu’ils n’avaient pas l’allure, ni l’attitude d’une bande de confréristes. Ils n’étaient pas assez...comment dire...menaçants ! Ils avaient l’air trop naïfs ! » Lança-t-elle d’une voix amusée.

« J’ai aussi vu une femme brune, grande, mince, elle avait une sorte de bras bionique. Une certaine Cassie. Vous devez peut-être la connaître ? »

Au moment où elle allait enlever son haut, elle s’arrêta en remarquant qu’elle avait presque oubliée que Gambit se trouvait dans la pièce.
Elle se tourna vers lui.


« Pouvez-vous...enfin, peux-tu te retourner un instant...s’il te plait ? »en demandant poliment et en faisant un geste rond avec son index pour lui faire signe de se retourner.


[HJ: Je me met à la couleur du jour^^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xmen-thecure.rpg-board.net/autres-f41/heather-turner-alia
Gambit
Generation X mentor
X-men confirmé de catégorie 5
avatar

Masculin
Nombre de messages : 93
Age : 38
Camp + groupe : X-Men
Pouvoirs : Charge les objets d'énergie cinétique, Agilité surhumaine, Immunité mentale, Charme hypnotique
Date d'inscription : 26/05/2008

Mutant life
Métier:
Jauge de pouvoirs:
0/0  (0/0)
Relations:

MessageSujet: Re: Sous une pluie d'orage...   Lun 9 Juin - 17:55

Heather, puisque c'était son nom, ne sembla pas dérangée par sa façon d'ouvrir la porte, au contraire. En passant près de lui, elle lui lança un sourire avant de lui demander plus d'informations sur cette "habileté". Si seulement elle savait... Elle avait déjà été à l'Institut, mais comme la plupart des gens elle ignorait tout de son passé. La raison ? Il n'aimait pas vraiment en parler. Vivre parmi les voleurs et devenir un assassin à la solde du pire mutant ayant foulé cette terre, ça a de quoi freiner les belles idées qu'on se faisait souvent de lui. Malgré tout, Gambit se résigna à en dire un peu, tout en gardant secrète son époque dans les Maraudeurs.

« Mes parents m'ont abandonné à la naissance pour une raison que tu peux sans doute très bien imaginer. J'ai été élevé dans la Guilde des Voleurs de la Nouvelle-Orléans, même si j'ai dû la quitter assez jeune. » Gambit suivit la jeune femme dans la pièce obscure et la porte se referma, les laissant dans la noirceur totale. Les yeux rouges du Diable étaient la seule chose encore visible. « Aujourd'hui ils ont pardonné mes actions passées et, crois-le ou non, tu as devant toi le patriarche de cette guilde... Alors tu te doutes sûrement qu'une simple porte n'allait pas m'arrêter ! »

Et soudain, la lumière fut. Heather avait trouvé l'interrupteur et les deux ampoules jetaient une lueur blafarde sur le couloir gris et sale à l'arrière du bar. La vision était digne des arrière-boutiques des pires quartiers de New-York. Mais cela ne semblait pas déranger la serveuse, qui y était sûrement habituée. Ensemble, ils se dirigèrent vers une porte qui menait sans doute aux vestiaires. Mais, quand elle l'ouvrit, Heather se dépêcha de la refermer. La raison était assez simple : pendant cette fraction de seconde, Gambit avait pu apercevoir deux jeunes femmes en sous-vêtements. Malaise...

Heather entra dans la pièce en promettant à Remy que d'ici deux minutes ils seraient seuls. Le mutant aquiesça, puis il chercha quelque part où s'asseoir. Il avait beau ne pas vouloir l'admettre, sa jambe lui faisait un mal de chien ! Mais malheureusement, à pars des tas de crasse il n'y avait rien sinon quelques boîtes en carton trop faibles pour soutenir le poids d'une adulte. Gambit resta donc là à attendre et à espérer qu'aucun autre Confrériste ne fasse son apparition... Ils avaient tendance à arriver toujours au mauvais moment, ceux-là.

Finalement, la porte s'ouvrit et Heather lui indiqua qu'il pouvait entrer. Elle se tourna ensuite vers ce qui devait être son casier et enleva son blouson humide avant d'en sortir une paire de jeans et un débardeur noir. Tout en continuant à fouiller dans le petit cube métallique, elle se mit à lui parler d'Aaron et de Domino. Apparemment, elle avait la même impression que lui. Ils étaient tous les deux entrés dans le bar sans vraiment savoir de quel genre d'endroit il s'agissait. Gambit hocha la tête lentement. Il leur en parlerait peut-être, si l'occasion se présentait, mais comme il l'avait dit il n'avait pas de doutes sur leur honnêteté. La serveuse lui parla alors d'une certaine Cassie, qui avait un bras bionique. Gambit ne la connaissait pas, mais une telle apparence ne le surprenait pas vraiment non plus. Les mutants avaient tendance à avoir une apparence un peu spéciale. Après tout, Logan n'avait-il pas un exosquelette de métal ?

« Non, ça ne me dit rien. Mais après tout, ma période dans les rangs confréristes remonte à plusieurs années, leur équipe a sûrement beaucoup changé depuis... » La fin de sa phrase n'avait été qu'un murmure. En fait, le ton de sa voix était allée de moins en moins fort dès l'instant où il avait fait mention à sa période confrériste. Là, il en avait révélé un peu plus que ce qu'il voulait...

C'est alors que la jeune femme remonta un peu son haut, laissant entrevoir une bande de peau au niveau de son dos. Mais elle arrêta soudainement son geste quand elle réalisa que Gambit était à côté d'elle. Elle se tourna vers lui et lui demanda de regarder ailleurs pendant qu'elle se changeait. Gambit obéit, non sans un petit désappointement... Fallait dire que Heather n'était pas désagréable à regarder ! Mais bon, comme on dit : re-malaise...

« Et moi qui espérait avoir droit à un strip-tease... » Remy avait employé un ton moqueur, naturellement, dans le but de détendre un peu l'atmosphère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xmen-thecure.rpg-board.net/x-men-f38/gambit-t284.htm
Heather Turner
Neutre de catégorie 3
avatar

Féminin
Nombre de messages : 147
Age : 26
Camp + groupe : Neutre
Pouvoirs : Possession de l'esprit d'autrui/illusion mentale et absorption/dissipation des pouvoirs/télékinésie
Date d'inscription : 24/05/2008

Mutant life
Métier: Serveuse au bar
Jauge de pouvoirs:
0/0  (0/0)
Relations:

MessageSujet: Re: Sous une pluie d'orage...   Mer 11 Juin - 17:43

Heather n'allait pas faire un strip-tease, au grand désespoir de son invité, mais elle ne pu retenir un rire amusé. C'est qu'il était curieux ce Gambit!

"Désolée mais tes yeux ne verrons rien ce soir!"Parla-t-elle d'une voix railleuse mais point méchante.

Il se retourna donc pour respecter l'intimité de la serveuse. Elle riait encore intérieurement. On ne lui avait jamais fait cette blague, enfin si, mais pas avec autant de galanterie. Bien sûr, elle avait connue des pervers quand elle voyageait sur les routes ou encore quand elle servait dans ce bar. Elle avait eu toutes sortes de propositions suggestives et indécentes. Du genre, si elle allait faire l'intégral, si elle acceptait les billets ou si elle avait bientôt finit son service pour aller se câliner dans une chambre d'hôtel! Ils y en avaient même qui osaient, sans pudeur, d'essayer de mettre quelques billets dans son jean! Propositions scabreuses qui la laissait indifférente. Mais quand elle leur balançait à la figure leurs quatre vérités, les plus gênés étaient eux! Certains insinuaient qu'ils ne savaient pas et d'autres bafouillaient pour se faire pardonner. Ha bon? Car quand on vient dans un bar, ils s'attendent à voir des donzelles en chaleur faire des strip-teases pour eux? On est dans un bar bougres d'idiots, la boîte de strip-tease est à l'autre bout de la rue! Elle ne comprenait pas pourquoi, elle n'était pourtant pas habillée dans une tenue suggestive et ne n’avait pas de comportement aguichant. Serait-ce qu'un jean et un débardeur excitent maintenant les hommes? Cette idée la fit lever les yeux aux ciels. Mais heureusement, cela n'arrivait pas tout le temps et les propositions étaient maintenant presque inexistantes. A force de posséder l'esprit d’autrui et d'effacer sa mémoire, ils n'y avaient plus grand monde qui se souvenaient de leur demande!

Elle enleva donc son haut et attrapa sa serviette qui était suspendue à un cintre. Elle tamponna rapidement le haut de son corps avant d'enlever ses boots en cuir noir, ses jeans et de refaire de même. Elle se trouvait maintenant en sous-vêtement et la pièce n'était pas si chaude qu'elle aurait pensée! Max avait encore oublié de mettre en marche les radiateurs! Il les mets toujours quand il fait beau mais quand il pleut et qu'on gèle, aucune chaleur se faisait sentir!
Elle enfila donc son jean sec et propre tout en repensant aux paroles de Gambit. Abandonner...mot familier qu'elle connaissait très bien. Son père l'avait abandonnée à l'âge de ses douze ans parce que c'était à cet âge qu'elle avait commencée à développée son premier pouvoir. Ne voulant point d'une deuxième mutante sous son toit car il avait épousé une mutante par amour et que si leur enfant héritait des mêmes gènes que la mère, il les quitterait! Facile à dire...surtout à faire! Et c'est ce qu'il fit! Gambit fut abandonné à sa naissance. Il n’a donc aucun souvenir de ses parents. Elle se demandait ce qui était bien : connaître ses parents avant d’être abandonnée ou être abandonnée sans les connaître ? Elle eu une pincée au cœur mais chassa les pensées négatives de son esprit.
Elevé dans le Guilde des Voleurs ? Quelle belle expérience ! Bon, la guilde des voleurs n’est pas vraiment un encadrement privilégié pour être élevé mais au moins il fut recueillit et accepté. Et en plus le Patriarche ! Intéressant ! Voilà d’où venait cette si fameuse habilité, hormis son pouvoir, à déverrouiller les portes ! Heather ne fut point élevée parmi des voleurs mais pendant l’adolescence, on lui avait aussi apprit à voler ! Le déverrouillage des portes et autres astuces faisait parti de ses nombreuses compétences en tant que voleuse !

Elle enfila par la suite son débardeur noir, s’essaya sur le banc et enfila ses boots. Elle repensa aux dernières paroles de Remy.


*Ma période dans les rangs confréristes...*

La fin de sa phrase finissait dans un murmure étouffé, elle ne pu entendre la suite. Avant d’être X-Men, il était un confrériste. Elle fronça légèrement les sourcils, elle se demandait si elle avait bien entendue. Gambit chez les Confréristes ? Elle se releva, prit la serviette humide et l’accrocha à un cintre dans son casier. Tout en trifouillant dedans, ses pensées se mélangeaient. S’il avait bien été chez les Confréristes, pourquoi en était-il sortit ? Car quand on rentre dans un camp, c’est qu’on a la même philosophie, les mêmes pensées ! Cependant, il arrive que certains changent de camp, au fur et à mesure qu’ils grandissent ; leurs idées changent, leurs rêves aussi et c’est pourquoi ils quittent tout. Mais pourquoi entrer dans la Confrérie ? Elle connaissait des personnes qui étaient neutres mais qui avaient intégrées la confrérie. D ’autres n’avaient pas forcément le choix, peut-être étaient-ils dans une période de doute et de peur et que les belles paroles de Magnéto et de ses sbires, les ont réunit à leur causes en les manipulant habilement !
Heather s’était faite manipulée par son groupe de motards mais elle ne s’en était pas rendue compte tous de suite. Elle était beaucoup trop assoiffée de liberté et trop jeune, à l’époque. Depuis, elle avait changée de direction et était entrée chez les X-Men. C’était ce qu’avait fait Gambit. Tous le monde avaient fait des erreurs de jeunesses, et ils fallaient les accepter. Mais était-ce vraiment une erreur d’entrer dans la confrérie ?
Heather était troublée par cette pensée. Elle savait très bien ce qu’étaient les principes de la confrérie et beaucoup de ses relations étaient partis dans cette direction.

Elle jetait quelques coups d’oeils vers Remy. Tout le monde avait droit à une deuxième chance et puisqu’il s’était rendu compte que la Confrérie n’était pas faîte pour lui, il s’était tout simplement dirigé vers l’Institut. Chacun avait le droit de choisir sa voie. Selon elle, il avait prit la bonne.

Elle laissa la porte de son casier ouvert et se tourna vers Gambit.


« Tu ne veux pas que je te soigne ? A force d’attendre, la blessure risque de s’infecter. » Demanda-t-elle poliment, une main sur sa hanche.

Elle prit son sac de sport en cuir marron et avant qu’elle referme son casier, elle ajouta :


« Tu sais, les idéologies nous séparent...se sont nos peurs et nos rêves qui nous rapprochent. » lança-t-elle doucement avec un léger sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xmen-thecure.rpg-board.net/autres-f41/heather-turner-alia
Gambit
Generation X mentor
X-men confirmé de catégorie 5
avatar

Masculin
Nombre de messages : 93
Age : 38
Camp + groupe : X-Men
Pouvoirs : Charge les objets d'énergie cinétique, Agilité surhumaine, Immunité mentale, Charme hypnotique
Date d'inscription : 26/05/2008

Mutant life
Métier:
Jauge de pouvoirs:
0/0  (0/0)
Relations:

MessageSujet: Re: Sous une pluie d'orage...   Ven 13 Juin - 16:50

Franchement, fallait avouer que le mur était beaucoup moins intéressant à regarder que ce qui se passait dans le dos du mutant. Mais Heather avait été bien claire : Gambit ne verrait rien d'autre. Oh, bien sûr il aurait pu essayer d'utiliser son don pour la charmer, mais vraiment il ne voyait pas pourquoi il aurait fait ça. Bien utilisé, son "charme hypnotique" pouvait forcer une fille à faire à peu près n'importe quoi pour lui. Toutefois, Gambit ne l'avait jamais utilisé pour prendre l'avantage sur quelqu'un, ce n'était pas dans ses valeurs. En fait, c'était presque par hasard qu'il avait découvert ce pouvoir, qui était sans doute un autre effet secondaire de son don comme sa super-agilité et sa vitesse surhumaine. Mais loin de l'utiliser pour se former un harem, Gambit utilisait plutôt son charme comme une arme de persuasion quand la situation l'exigeait.

C'est pour cette raison que Gambit restait dos à Heather. Il ne la vit pas se changer, en fait tout cela se résuma à quelques bruits de cintres et de tissus. Puis, après quelques temps, les bruits s'arrêtèrent, mais la serveuse ne se faisait toujours pas entendre, comme si elle était pensive. Le Diable Blanc n'osait pas trop se retourner, au cas où il tomberait sur une fille à moitié vêtue. Elle parla finalement, lui demandant s'il voulait qu'elle l'aide à soigner sa blessure. Gambit se retourna donc vers la jeune femme qui revêtait désormais un jean et un débardeur noir, secs tous les deux. Le mutant réalisa alors qu'il était encore complètement trempé. Il claudiqua vers le casier de la jeune femme et s'empara d'une serviette déjà humide. Rien de bien extraordinaire, mais il se contenta de s'essuyer le visage et les cheveux... Le reste pourrait bien attendre.

« Ma blessure n'est pas trop grave, crois-moi j'en ai l'expérience. Mais s'il y a un vieux linge quelque part, je pourrais l'utiliser comme garrot. Pour le reste, je suis sûr que Jean va s'en occuper comme une pro... Est-ce que tu connais Jean Grey ? »

Heather prit un sac dans son casier avant de le refermer. Elle lui lança alors que même quand les idéologies nous séparaient, c'étaient nos rêves et nos peurs qui nous rapprochaient. Pas faux, même si ces temps-ci c'étaient les humains qui se rapprochaient, de par leur peur des mutants... Toutefois, Gambit sentait que la jeune femme avait dit cela en faisant allusion à sa période parmi les Confréristes. Et dans ce cas-là, il ne s'agissait ni d'une question d'idéologies, ni d'une question de rêves ou de peurs. C'était de la simple survie.

« Si tu veux parler de ma période dans les rangs confréristes, je te rassure tout de suite : je n'ai jamais approuvé leurs idées. C'est juste qu'il y a eu un... différent avec les X-Men, à propos d'une chose bien pire que j'avais faite avant de les rejoindre. On m'a laissé pour mort en Antarctique, si bien que j'ai dû rejoindre la base de Magnéto sur ce continent. C'était lui qui s'était arrangé pour que les X-Men découvrent tout et, par conséquent, il m'a accueilli avant de se servir de moi et de mes pouvoirs. Je n'avais pas le choix de lui obéir, puisque sinon j'allais mourir. Mais j'ai réussi à retrouver l'équipe X-Men et elle a fini par pardonner ce qui n'était qu'une grosse erreur de jeunesse. Tout cela est loin aujourd'hui. »

Gambit avait préféré rester assez vague sur cette "erreur de jeunesse". Il avait participé au massacre des Morlocks, un peuple de mutants difformes vivant sous la surface. Ce n'était pas l'époque dont il était le plus fier... À vrai dire c'était tout le contraire. Il avait été manipulé par Mr. Sinistre et ce n'était que trop tard qu'il avait réalisé ce qu'il venait de faire. Il avait tué des dizaines d'innocents, et tout cela pour quoi ? Pour rembourser une dette vis-à-vis de ce mutant mégalomane et psychopate. S'en était trop et il avait quitté ce groupe... Presque mort, naturellement. On ne quitte pas les rangs de Mr. Sinistre sans un beau cadeau d'adieu ! Mais tout ça était loin, aujourd'hui. C'était suite à cette époque qu'il avait rencontré les X-Men et il ne l'avait jamais regretté.

Gambit se retourna alors vers Heather.

« Je ne voudrais pas être indiscret, mais est-ce qu'il y a une raison précise pour laquelle tu as quitté l'Institut ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xmen-thecure.rpg-board.net/x-men-f38/gambit-t284.htm
Heather Turner
Neutre de catégorie 3
avatar

Féminin
Nombre de messages : 147
Age : 26
Camp + groupe : Neutre
Pouvoirs : Possession de l'esprit d'autrui/illusion mentale et absorption/dissipation des pouvoirs/télékinésie
Date d'inscription : 24/05/2008

Mutant life
Métier: Serveuse au bar
Jauge de pouvoirs:
0/0  (0/0)
Relations:

MessageSujet: Re: Sous une pluie d'orage...   Ven 13 Juin - 23:51

Gambit refusa poliment l’aide d’Heather en expliquant que ce n’était pas grave et que le Docteur Grey allait s’en occuper. Bien sûr qu’elle connaissait Jean Grey et cela faisait longtemps qu’elle ne l’avait pas vue, depuis son départ de l’institut. Elle se souvenait du jour où elle s’était blessée pour la première fois en jouant au basket. Elle s’était faîte une égratignure au genoux, rien de grave, mais on l’avait obligée à aller se faire soigner. A cet instant, elle avait rêvée d’avoir le pouvoir de régénération cellulaire ou le pouvoir de guérison, cela lui aurait facilité la vie ! Elle se souvenait de son sourire quand elle avait franchit le seuil de l’infirmerie. Pendant qu’elle la soignait, elle avait passée un moment agréable en sa présence. Elle la rencontrait par la suite dans les couloirs mais rarement à l’infirmerie, évitant de se blesser le plus possible !

Un linge ? Cela pouvait bien se trouvait quelque part si elle cherchait un peu plus. Pendant qu’elle cherchait dans la pièce, elle répondit à sa question.


« Oui, je la connais. Elle m’a soignée deux, trois fois. Ce fut la première fois que je la vis. C’est une femme vraiment très agréable ! Je l’apprécie beaucoup. »

Puisqu’elle avait participée à l’attaque d’Alcatraz, elle connaissait aussi ce qui s’était passée pour Jean Grey. Elle ne connaissait pas tous les détails mais elle savait qu’elle était devenue une mutante d’une puissance inégalable. Elle avait une double personnalité, la bonne et la mauvaise, le Yin et le Yang. Elle était en quelque sorte possédée par le Phoenix, son double et elle avait rejoint la Confrérie quelques temps. Elle n’en connaissait pas plus et elle ne voulait rien savoir. Même si elle était curieuse, elle évitait de fouiner dans le passé des gens et d’utiliser ses pouvoirs pour en venir à bout. Elle respectait Jean Grey, c’est pour cela qu’elle préférait rester dans l’ignorance et ne point insister.

Elle s’agenouilla près d’un sac, sûrement celui d’une des serveuses, et fouilla à l’intérieur. D’accord, ce n’est pas bien, elle le savait mais là, c’était justifiable : elle cherchait un linge, propre de préférence, pour Gambit. Elle en sortit alors un torchon blanc et propre. Un torchon, ce ne sera pas une grande perte pour la serveuse anonyme.
Elle se releva et mit le torchon sur son épaule droite. Gambit avait reprit la parole. Il voulait la rassurer mais elle n’était pas inquiète, juste intriguée par le pourquoi du comment. Elle avait évitée d’être trop curieuse en lui posant des questions mais ce ne fut pas la peine car Gambit lui révéla quelques bribes de son passé. Il avait été obligé de le servir suite à un énorme quiproquo entre les X-Men et lui. Et tout cela s’enchaîna par une interminable suite d’évènements difficiles. C’était une question de vie ou de mort. De toute façon, avec Magnéto, on n’avait pas trop le choix. Une « grosse erreur de jeunesse » comme il le disait mais il était resté vague sur les actes qu’il avait commis. Elle voulu en savoir un peu plus mais comme elle avait récemment pensée au respect d’intimité qu’elle portait pour Jean Grey, elle ferait de même pour Gambit. Elle n’insistera pas.
Elle décida donc de donner le torchon à Gambit mais celui-ci lui demanda une quelconque raison de son départ de l’institut.
Elle stoppa nette son geste et fixa Rémy. Elle ne savait pas quoi dire. Elle hésitait à lui révéler le pourquoi du comment. Ses souvenirs remontèrent à la surface et elle fut assaillit de flash-back. C’était super de pouvoir se souvenir de son passé et de fouiller dans sa mémoire, s’en était une autre quand elle ne pouvait pas le contrôler. Elle se demandait si elle devait lui dire la raison mais elle se bloquait. Elle repensa alors à ce qu’il lui avait révélé. Il avait un peu parlé de son passé, pourquoi ne le ferait-elle pas de son côté ? Elle ne l’avait jamais dit même pas à un proche. Elle eu une longue hésitation, elle respira un bon coup et commença. Ce sera confidence pour confidence.


« Non, tu n’es pas indiscret...c’est juste...difficile...» elle marqua un temps d’arrêt et reprit. « Je suis partie de l’institut à cause de mon pouvoir. Non par peur de ce pouvoir, bien au contraire, je l’adore, mais à cause de ce que j’ai fais avec. J’ai rencontré un garçon. Un jour, j’ai voulue m’exercer sur lui, sans qu’il soit au courant mais ça n’avait rien de méchant. J’étais jeune, je ne me rendais pas compte que ça pouvait être dangereux. Mon pouvoir a donc fait son effet normalement jusqu’à temps que quelque chose se déclenche en moi et que je perde le contrôle. Cette personne est donc tombée à terre, inerte, sans vie. A ce moment là...j’étais morte de peur et je me suis enfuie. Courageux, n’est-ce pas ? Mais pour moi, il était mort, enfin, c’est ce que je croyais jusqu’à temps que j’apprenne, bien après mon départ de l’institut, qu’il était toujours vivant. D’un côté, c’est à cause et grâce à cet évènement que j’ai découvert mon autre pouvoir et ses multiples facettes. Heureusement, depuis j’ai bien changée. Je ne fuis plus mes responsabilités. »

Elle lui tendit donc de nouveau le torchon et ajouta.

« J’ai hésitée à revenir mais j’ai préférée rester où j’étais. Même s’il est toujours en vie, je me sens coupable...il aurait pu se passer autre chose de bien plus dramatique...j’aurai vraiment pu le transformer en légume ou le rendre fou... » se rendant compte qu’elle en disait en peu trop, elle ajouta. « Mais ce n’est rien comparée à ce que tu as vécue avec Magnéto...mon problème à côté du tiens est sans intérêt ! »

Elle n’aimait pas parler d’elle et de son passé. Elle craignait de trop en dévoiler et ainsi, se faire juger et rejeter.

Elle se releva du banc quand Max fit son apparition dans les vestiaires. Tout en s’approchant d’elle, il grogna.


« Et bien te voilà ! Tu sais que je n’ai rien contre toi mais qu’est-ce que tu fou bon sang ! Et c’est qui lui ? T‘es pas chez toi Turner ! » Clama-t-il en haussant la voix.

Heather, étant déjà quelque peu chamboulée d’avoir dévoilée une partie de son passé, ne pu se retenir quand elle vit Max débarquer. En cet instant, il était plus une gêne qu’autre chose. Alors, elle utilisa son pouvoir sur Max. Etant proche de lui, elle ne prit pas la peine de le contrôler en prenant possession de son corps. Elle passa la paume de sa main devant son visage avant de la baisser.
Max resta figé sur place, puis comme si de rien n’était, il sortit de sa poche une liasse de billets, la paye d’Heather, et s’en alla sans un mot en fermant la porte derrière-lui.
Elle compta le nombre de billets et les enfourna dans son sac. Elle regarda par la suite Remy.


« Ne dis rien ! Je n’ai rien fais de mal, c’est ma paye ! » Dit-elle calmement même si on pouvait sentir une pincée d’emportement dans sa voix.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xmen-thecure.rpg-board.net/autres-f41/heather-turner-alia
Gambit
Generation X mentor
X-men confirmé de catégorie 5
avatar

Masculin
Nombre de messages : 93
Age : 38
Camp + groupe : X-Men
Pouvoirs : Charge les objets d'énergie cinétique, Agilité surhumaine, Immunité mentale, Charme hypnotique
Date d'inscription : 26/05/2008

Mutant life
Métier:
Jauge de pouvoirs:
0/0  (0/0)
Relations:

MessageSujet: Re: Sous une pluie d'orage...   Lun 16 Juin - 17:10

À sa demande, Heather partit à la recherche d'un linge. Pendant qu'elle cherchait, Gambit clopina jusqu'à un banc et s'assit. Cela lui permit de pouvoir relever sa jambe blessée afin de mettre le moins de poids possible dessus. Une fois encore, le mutant releva le bas de son jeans pour observer la plaie. Désormais, un filet de sang coulait le long de sa jambe, mais ce n'était rien de trop grave. Quand même, une fraction de seconde de plus et il évitait cette gouttelette meurtrière. Alors qu'elle cherchait toujours un linge, Heather lui dit qu'elle connaissait en effet Jean et que celle-ci l'avait soignée à quelques reprises. À cette phrase, Gambit ne put s'empêcher de sourire. Aucun doute là-dessus, Jeannie allait être furieuse en le voyant arriver ainsi à l'Institut. Il n'avait parlé à personne de cette petite escapade dans un bar confrériste et, maintenant, le cadavre dehors risquait d'aggraver les tensions entre les deux camps. Au moins ce n'avait pas été pour rien : Gambit avait des noms et, avec un peu de chance, ces noms mèneraient à des adresses et, donc, à la Confrérie.

Finalement, Heather sembla trouver ce qu'elle cherchait dans un des sacs qui traînaient au sol. En effet, quelques secondes plus tard un torchon blanc faisait son apparition sur l'épaule de la serveuse alors qu'elle repartait en direction du mutant. Toutefois, alors qu'elle allait lui tendre le linge, elle s'arrêta, comme gelée dans le temps. Mais ce n'était pas la conséquence d'un pouvoir quelconque... C'était simplement sa réaction à la question de Remy par rapport à sa fuite de l'Institut. Aussitôt, Gambit s'en voulut d'avoir posé la question, cela la mettait visiblement mal à l'aise. Toutefois, la jeune femme prit quelques secondes pour accumuler son courage, suite à quoi elle parla. Son histoire ressemblait tristement à celle de Malicia, à ce qu'elle avait fait quelques années plus tôt. Elle aussi avait utilisé son pouvoir sur un autre et, sans sa faculté de régénération, Wolverine en serait sûrement mort. Heureusement, la "victime" de Heather s'en était également remis. Tout était pour le mieux donc. Toutefois, la serveuse lui expliqua qu'elle n'avait pas voulu revenir à l'Institut suite à cette histoire.
« Ce n'est pas une question de courage, Heather. N'importe qui aurait agi comme toi après cet... incident. La seule chose qui compte, c'est que cette personne ne soit pas morte. »

La jeune femme lui avait tendu le linge. Gambit l'attacha juste au-dessus de la plaie, puis il serra le plus possible afin de stopper la circulation sanguine, ou du moins pour la ralentir. C'était à peu près tout ce qu'il pouvait faire pour le moment. Finalement, à la dernière phrase de Heather, Remy ne put retenir un petit rire discret.

« Crois-moi, Magnéto est un chaton en comparaison avec mon premier employeur, celui avec lequel j'ai fait mon "erreur de jeunesse". Erik Lensherr, puisque c'est son véritable nom, a une part de bonté en lui. Il lutte pour la survie des mutants, même si ses méthodes sont discutables... Mon premier employeur, lui, détruit et tue pour son propre bénéfice. Il se fout complètement des autres mutants et j'ai fait à son service des choses qui hantent encore mes nuits. Juste pour te donner une petite idée, il se fait appeler Mr. Sinistre... »

C'est alors que la porte s'ouvrit à la volée, laissant passer l'homme avec lequel Heather avait parlé un peu plus tôt dans la soirée. Sûrement un des patrons de l'établissement, avec Blake. Toutefois, cette entrée assez remarquée ne fut pas inutile. Oui, il était furieux, mais il ne semblait pas surpris par l'apparence de Gambit. Il n'avait regardé le mutant que pendant un court instant, mais c'était bien assez pour remarquer les yeux rouges. Il savait donc que des mutants fréquentaient son bar. Toutefois, ne voulant pas qu'il arrive quelque chose à Heather par sa faute, Remy s'apprêta à s'interposer entre les deux personnes.

« Monsieur, restez calme s'il-vous-plaît. Je vais tout vous expliquer... »

À ces paroles, l'homme se figea. Mais était-ce vraiment Gambit qui était responsable de ce changement d'attitude ? Non. Il avait le regard absent, comme si toute volonté s'était effacée de son visage. Il se contenta de donner de l'argent à Heather avant de repartir tranquillement. Celle-ci s'empressa alors de s'expliquer, proclamant qu'il s'agissait de sa paye. Mais Gambit se contentait de fixer la serveuse. Il avait compris à l'instant ce qui venait de se passer.

« Oulà, c'est ça ton pouvoir ? Et bien, je suis content que mon cerveau soit à l'abri des attaques psychiques... Mais tu sais bien qu'on ne peut pas toujours utiliser son pouvoir pour se sortir de situations dans ce genre-là, n'est-ce pas ? On doit contrôler son pouvoir, ce n'est pas lui qui doit nous contrôler... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xmen-thecure.rpg-board.net/x-men-f38/gambit-t284.htm
Heather Turner
Neutre de catégorie 3
avatar

Féminin
Nombre de messages : 147
Age : 26
Camp + groupe : Neutre
Pouvoirs : Possession de l'esprit d'autrui/illusion mentale et absorption/dissipation des pouvoirs/télékinésie
Date d'inscription : 24/05/2008

Mutant life
Métier: Serveuse au bar
Jauge de pouvoirs:
0/0  (0/0)
Relations:

MessageSujet: Re: Sous une pluie d'orage...   Lun 16 Juin - 22:04

Heather croisa les bras en écoutant Remy. Ok, ce n’était pas bien, elle le savait, mais cela pouvait la faire sortir de certaines situations inconfortables et même dangereuses. On lui avait apprit à l’institut de ne pas utiliser son pouvoir selon son désir et à sa guise. Elle avait appliquée les leçons de jours en jours mais depuis qu’elle était partis de l’institut, elle passait de temps en temps au dessus de tout cela et utilisait ses pouvoirs. C’était surtout pour se sortir d’un sale pétrin qu’elle les utilisait, sinon, elle ne faisait rien. En parlant de pétrin, elle avait l’habitude de s’y mettre et les deux pieds dans le plat, en plus ! Mais elle appréciait, cela lui faisait plaisir et lui donnait sa bonne dose d’adrénaline de la journée. Depuis qu’elle avait quittée l’institut, elle s’ennuyait quelque peu mais elle reconnaissait qu’elle avait beaucoup plus de liberté en dehors de l’établissement. Elle se remémora en tête les paroles de Remy. Peut-être que ce n’était pas une question de courage...mais elle était quand même partie, laissant ce pauvre malheureux au sol ! Elle aurait pu l’aider, appeler de l’aide mais elle avait eu peur. Encore cette peur de se faire juger et rejeter, cette peur d’avoir commis une faute irrattrapable et impardonnable. Alors, avant que ce soit les autres qui la rejettent, elle avait décidée de se jeter elle-même, c’est-à-dire de s’enfuir et de tout quitter.

Malgré ce petit incident qui s’était passé avec Max, elle afficha un léger sourire à Remy pour lui montrer que tout allait bien.


« Ne t’en fais pas...je le contrôle très bien...mais c’est vrai que j’ai tendance à l’utiliser de temps en temps...ben oui, que veux-tu ! On s’ennuie à force dans ce trou à rat ! Il y a pleins de mutants et pas d’action ! Comment je fais pour utiliser mes pouvoirs ? ».

Voyant qu’elle s’emportait, elle se calma rapidement et reprit le dessus.

« Désolée...et pour ce qui est de faire ce tour de passe-passe, ben...c’est une mauvaise habitude que j’ai gardée du passé...non que cela me déplaise, bien au contraire, j’ai eu l’occasion d’acquérir de nouvelles capacités qui me sert au jour le jour ! Je ne parle pas de pouvoir... »

En effet, elle avait gardée ses vieilles habitudes de motards quand elle avait traversé les longues routes désertes et arides des States ! Elle avait apprit à voler, à mentir, à tricher...bref, la totale. Quand elle y repense, cela lui plaisait car vu qu’elle s’ennuyait souvent, elle aimait pratiquer ce genre d’activités. Non qu’elle volait, loin de là, mais elle faisait des «tours de passe-passe» avec les gens quand elle jouait au billard, aux fléchettes ou encore au poker...des « sports » dans lesquels elle excelle!

Elle repensa à l’intervention de Remy quand Max était rentré dans les vestiaires. Elle apprécia son geste.


« Merci pour ce que tu as fait...enfin, avant que j’utilise mes pouvoirs... »Parla-t-elle d’une petite voix presque inaudible.

Elle répondit par la suite à sa question.


« Heu...oui, en quelque sorte ! C’est assez compliqué à expliquer...Par où commencer ? » Fit-elle en se grattant la tête.

D’habitude, elle n’aurait jamais révélée ses pouvoirs à quiconque se trouvait autour d’elle mais là, c’était différent. Elle était en face d’un X-Men, elle connaissait ses pouvoirs alors pourquoi ne pas lui révéler les siens ? Elle décroisa les bras et reprit:


« Ce que je viens juste de faire est en faîte une sorte d’illusion mentale...je lui aie implantée dans son esprit des données et il les as exécutées ! Je lui ai dis, en quelque sorte, de me donner ma paye et de partir tranquillement, comme si de rien n’était. Au passage, je lui ai effacée une partie de sa mémoire, juste ce qui s’est produit dans la pièce. Je l’ai en quelque sorte possédée... »

Elle avait du mal à trouver les mots justes mais continua en faisant des gestes par-ci, par-là. Elle avait cette habitude de parler avec les mains et elle ne remarquait rien.

« Enfin, possédé...je peux clairement posséder l’esprit d’autrui, c’est-à-dire que je peux soit le contrôler à distance, soit rentrer dans son corps. A ce moment-là, la personne devient mon jouet, ma marionnette ! » Prononça-t-elle avec un large sourire. « Enfin, façon de parler, c’est juste pour que tu comprenne plus rapidement...je ne suis pas une mégalomane en puissance, ne t’en fais pas ! » fait-elle en laissant échapper un petit rire.

« En clair, je possède mon « hôte », je peux faire ce que je veux, utiliser ses pouvoirs, lui implanter des images, lui effacer la mémoire et il y a encore pleins d’autres possiblités! Et quand j’ai fini de faire ce que je voulais, il n’en garde aucun souvenir ! C’est très pratique quand on y pense ! Mais bon, ce n’est pas tout, j’ai aussi d’autres pouvoirs comme toi ! » Fit-elle d’un large sourire.

Elle était soudainement devenue très...joyeuse ! Pourquoi ? Alors là, mystère et compagnie ! Peut-être le fait de pouvoir enfin parler de ses pouvoirs librement sans se cacher. Car oui, même quand on est dans un bar remplit de mutants, on ne pouvait pas faire ce qu’on voulait ! Et puis, elle voulait se protéger, comme à son habitude, elle ne voulait prendre aucun risque. Là, elle ne voyait pas où était le risque, et puis, elle connaissait les capacités de Gambit, ce qu’il était capable de faire.


« Mais bien sûr pour les personnes comme toi, qui ont l’immunité mentale, je ne peux rien faire...mais j’ai mes ressources... » Lança-t-elle d’un regard espiègle.

Elle hésitait à lui faire une petite démonstration. Et puis, ne l’avait-il pas fait quand il était assis à la table au début de la soirée ?


« Vu que tu en a mis plein la vue, tout à l’heure avec ton agilité surhumaine, à moi maintenant de t’en mettre plein la vue ! » fit-elle avec un large sourire.

Elle commençait à se détendre et enfin de compte à s’amuser. Et puis, on peut s’amuser n’importe où...même dans des vestiaires et puis, personne risquerait de venir les déranger car elle avait au passage, implantée dans l’esprit de Max, de ne faire entrer personne d’autre !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xmen-thecure.rpg-board.net/autres-f41/heather-turner-alia
Gambit
Generation X mentor
X-men confirmé de catégorie 5
avatar

Masculin
Nombre de messages : 93
Age : 38
Camp + groupe : X-Men
Pouvoirs : Charge les objets d'énergie cinétique, Agilité surhumaine, Immunité mentale, Charme hypnotique
Date d'inscription : 26/05/2008

Mutant life
Métier:
Jauge de pouvoirs:
0/0  (0/0)
Relations:

MessageSujet: Re: Sous une pluie d'orage...   Jeu 19 Juin - 19:00

D'un côté, Gambit réprimandait Heather parce qu'elle venait d'utiliser son pouvoir contre son patron, mais était-il vraiment en position de lui dire quoi que ce soit ? Si quelqu'un avait abusé de son pouvoir, c'était bien le Diable Blanc... Il venait de tuer quelqu'un pas plus de dix minutes plus tôt ! Oui, c'était de la légitime défense, mais le résultat final était le même. Et la liste de ses victimes était très longue. Heather, elle, ne faisait que contrôler l'esprit des autres, lui il tuait. Oh, bien sûr il aurait pu seulement blesser le Confrériste, mais il avait préféré le mettre définitivement hors-combat. C'était une vieille habitude...

Alors, quand la serveuse lui dit qu'elle contrôlait très bien son pouvoir et qu'elle l'utilisait parfois contre d'autres personnes, Gambit ne put rien dire. Comment réprimander quelqu'un quand on est dans une situation bien pire ? Tant qu'elle maîtrisait son don et que, donc, il n'y avait aucun danger, Remy ne pouvait pas lui en vouloir. D'une certaine manière, le pouvoir de la jeune femme était "innoffensif", dans le sens où elle ne faisait que contrôler leur volonté. Pas de quoi les tuer, donc, sauf si elle leur demandait de sauter en bas d'un pont. Et ça, même si Gambit ne la connaissait pas vraiment, il se doutait bien que ce n'était pas son genre. La preuve ? Elle s'en était voulu pour l'incident à l'Institut, alors que le jeune homme s'en était parfaitement remis. On était loin du Diable Blanc, qui tuait ses ennemis de sang froid.

Heather sembla alors touchée par ce que Remy avait dit à son patron avant qu'elle ne prenne le contrôle de son esprit. Toutefois, de son point de vue il avait agi comme n'importe qui l'aurait fait. Si elle se retrouvait dans cette situation, c'était à cause de lui. C'était lui qui était venu lui demander des informations dans le bar, puis qui lui avait demandé de le rejoindre à l'arrière du magasin. C'était par sa faute qu'elle avait été mêlée à tout cela. Bien sûr, elle aurait pu le fuir à tout moment, mais Gambit sentait une grande curiosité dans la jeune femme, ainsi qu'un... qu'un désir de faire quelque chose. Le mutant sentait qu'elle n'acceptait qu'à moitié cette vie rangée, à travailler à temps partiel dans un bar de New-York. Elle avait besoin d'action, elle voulait utiliser ses pouvoirs sans crainte de se faire juger... Et ce n'était pas cette vie qui le lui permettait.

Heather se lança alors dans la description de ses pouvoirs. Comme Gambit l'avait pressenti, elle pénétrait l'esprit des autres et, par la suite, elle pouvait les faire agir comme elle le voulait sans même qu'ils ne s'en rendent compte. Remy était assez familier avec ce pouvoir, puisqu'il s'agissait-là d'un de ceux de Charles Xavier. À plusieurs reprises par le passé, il s'était introduit dans l'esprit de ses ennemis pour les faire agir à l'encontre de leur volonté. Mais, malheureusement, Magnéto avait fini par trouver un moyen de s'en protéger...

« J'ai déjà vu ce genre de pouvoir à l'oeuvre et, je dois te l'avouer, ça m'a toujours donné des frissons dans le dos. À cause de mon pouvoir, je sais que j'ai la tête tranquille, mais... Je ne veux même pas imaginer ce que ce doit être de se faire posséder. On fait des gestes contre notre volonté, et pourtant c'est à peine si on réalise ce qui se passe... »

Soudainement, le visage de Heather était devenu très joyeux. En voyant cela, Gambit ne put s'empêcher de sourire. Depuis combien de temps n'avait-elle pas parlé librement de son pouvoir ? Depuis combien de temps devait-elle se cacher, alors qu'elle voyait tant de gens dans ce bar exhiber leurs dons sans pudeur ? À une époque où le simple mot "mutant" faisait trembler de peur les trois quarts de la population, ce devait être atroce d'essayer de vivre comme une simple humaine... C'est alors que la jeune femme déclara qu'elle avait d'autres ressources contre ceux qui, comme lui, avaient une immunité mentale. Gambit leva un sourcil, curieux. Le sourire aux lèvres, il retourna sur le banc et attendit calmement que Heather utilise son pouvoir.

« Let the show begin ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xmen-thecure.rpg-board.net/x-men-f38/gambit-t284.htm
Heather Turner
Neutre de catégorie 3
avatar

Féminin
Nombre de messages : 147
Age : 26
Camp + groupe : Neutre
Pouvoirs : Possession de l'esprit d'autrui/illusion mentale et absorption/dissipation des pouvoirs/télékinésie
Date d'inscription : 24/05/2008

Mutant life
Métier: Serveuse au bar
Jauge de pouvoirs:
0/0  (0/0)
Relations:

MessageSujet: Re: Sous une pluie d'orage...   Ven 20 Juin - 23:57

Elle pensa alors à son pouvoir, celui de posséder l’esprit d’autrui. Il faisait temps d’effet ce pouvoir ? Elle se rendait compte qu’elle détenait un don unique et puissant mais il y en avait beaucoup d’autres, plus puissant que le sien. C’est vrai qu’elle ne pouvait pas vraiment imaginer ce qui se passait quand une personne se faisait posséder. C’était comme si la personne dormait et qu’à son réveil, elle se retrouvait dans un endroit complètement différent, ayant oubliée tout ce qui s’était passée entre temps. La personne avait une sorte de trou noir, elle ne se rappelait plus rien, comme si on l’avait assommé ou dépourvue de toute vue. Elle ne pouvait rien contrôler car elle ne se rendait compte de rien, comme si elle était dans le coma, elle devenait donc très vulnérable. C’est ce qu’imaginait Heather. Elle ne pouvait pas confirmer cette hypothèse mais quand elle était encore à l’institut, on lui avait fait le portrait de son pouvoir, c’était à cette époque qu’elle avait connue toute l’étendue de ce que pouvait lui apporter son pouvoir. C’est aussi grâce à lui qu’elle avait pu découvrir son second don. Un second don qui l’impressionna d’ailleurs...et lui fit peur. Elle savait maintenant le maîtriser mais elle ne voulait pas aller jusqu’au bout sur un point : celui de dissiper les pouvoirs car si elle le faisait en entier, elle pouvait mettre la personne dans le coma ou pire, la faire mourir. Elle se rendit compte que son pouvoir d’absorption pouvait s’utiliser en sens inverse. Elle pouvait donc soit prendre les pouvoirs de la personne sans lui faire de mal, car elle les gardaient toujours si elle la possédait. Si elle lui prenait que par contact, elle pourrait juste l’emprunter et après quelques minutes à peine, elle perdait le pouvoir emprunter pour revenir au propriétaire. Soit elle diminuait leurs pouvoirs en risquant de les faire mourir. Car quand elle leur enlevait leur pouvoirs, les mutants s’affaiblissaient eux-mêmes jusqu’à perdre toute énergie vitale parce que leur pouvoir étaient encré en eux, cela faisait parti de leur ADN. Donc si elle leurs ôtait leur pouvoirs, au passage, elle leur enlevait la vie mais sans prendre leur pouvoir.

Heather était soudainement rayonnante. Rien ne pouvait la contrarier, même pas un combat car quand elle se battait, elle adorait ça. Remy lui avait donné son accord pour qu’elle lui montre ce qu’elle pouvait faire d’autre. Elle avait l’impression de se retrouver au primaire quand elle donnait des spectacles de magie...bien avant que ses pouvoirs ne se déclenchent. Elle décida donc de lui faire la démonstration de son deuxième don. Elle s’approcha de lui et s’essaya à ses côtés. Elle leva la main et la posa sur le bras droit de Remy. Elle ferma les yeux et se concentra sur son objectif. D’habitude, pour ce genre de manipulation, elle possédait directement la personne mais vue qu’il possédait l’immunité mentale, elle ne pouvait rien faire. Seul le contact pouvait tout changer. Après une poignée de seconde, elle rouvrit les yeux et enleva sa main du bras de Remy. Elle lui lança un léger sourire au coin, le regard espiègle.


« Je peux t’emprunter une cigarette, s’il te plait... » Demanda-t-elle poliment d’une voix faussement innocente.

Après quelques secondes, Remy lui en passa une, l’air intrigué. Elle le remercia d’un sourire et commença à observer la cigarette avec attention comme si cette dernière était un objet très important. Elle posa la cigarette sur sa main droite et d’un geste très rapide, elle fit le même mouvement qu’avait fait Remy, un peu plus tôt dans la soirée, en agitant ses doigts. Elle avait la même agilité et rapidité que lui. Elle se leva très rapidement pour se planter en face de lui. On pouvait à peine apercevoir les formes de Heather se dessiner tellement elle allait vite.

Rien qu’en voyant la tête de Remy, elle ne put s’empêcher de rire. Tout en ayant un large sourire, elle reprit la parole.


« Ce que tu viens de voir est mon deuxième pouvoir ! Impressionnant, n’est-ce pas ? Tu es maintenant privé de ton agilité surhumaine ! Mais ne t’en fais pas, cela ne dure qu’une poignée de secondes, tu vas retrouver ton pouvoir très rapidement, dans les quelques secondes qui suivent...je n’ai fais que l’emprunter...et ce n’est pas si facile avec toi. Vu que tu as l’immunité mentale, j’ai mis un peu plus longtemps mais j’ai quand même réussit ! »

Elle souriait toujours. Enfin ! C’était le seul mot qu’elle pouvait prononcer dans ses pensées. Enfin, elle pouvait montrer ses pouvoirs. Enfin, elle avait une personne de confiance en face d’elle et qui ne la jugerait pas, ni la rejetterait ! Et enfin, elle pouvait se sentir un peu plus libre, et non prisonnière dans un rôle qu’elle avait inventée de toute pièce quand elle est arrivée dans ce bar, le rôle de « simple humaine ».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xmen-thecure.rpg-board.net/autres-f41/heather-turner-alia
Gambit
Generation X mentor
X-men confirmé de catégorie 5
avatar

Masculin
Nombre de messages : 93
Age : 38
Camp + groupe : X-Men
Pouvoirs : Charge les objets d'énergie cinétique, Agilité surhumaine, Immunité mentale, Charme hypnotique
Date d'inscription : 26/05/2008

Mutant life
Métier:
Jauge de pouvoirs:
0/0  (0/0)
Relations:

MessageSujet: Re: Sous une pluie d'orage...   Mer 25 Juin - 20:04

[HJ: Désolé pour l'attente ^^' ]

L'attitude de Heather contrastait avec celle qu'elle affichait quelques minutes plus tôt. Elle était totalement rayonnante, comme si le simple fait d'utiliser ses pouvoirs la libérait de tout le stress qu'elle avait pu vivre dernièrement. C'est donc avec un sourire amusé que Gambit la regarda s'approcher de lui et mettre une main sur son bras. Elle ferma alors les yeux pour se concentrer sur son pouvoir. Remy se doutait un peu de ce qui allait se passer : en général, ceux qui avaient besoin de toucher leur "victime" étaient les mutants de style copycat. Ils répliquaient les pouvoirs. Tout ce qu'espérait Gambit, c'était que Heather ne se mette pas à tout faire exploser autour d'elle. Mais voilà, l'homme n'avait pas tout prévu... Heather ne se contentait pas de copier les pouvoirs, elle les volait.

Après quelques secondes qui semblèrent interminables, la jeune femme retira sa main du bras de Remy et lui demanda une cigarette. Gambit hésita un peu, mais pas parce qu'il craignait ce que Heather allait faire, ça il le savait déjà... Ce qui le troublait se passait à l'intérieur de son corps en ce moment même. Il passa finalement la cigarette, mais ne porta qu'une attention sommaire aux gestes qui fit la serveuse. Celle-ci sembla assez fière de son coup et se retourna vers Gambit. Elle ria alors devant la tête du mutant. Oh oui, il avait l'expression de quelqu'un d'ébahi, mais pas pour les raisons qu'elle imaginait. En effet, la serveuse avait voulu lui voler sa super-agilité, toutefois ce n'était pas une chose facile à faire. Ce pouvoir n'était qu'un effet secondaire du fait que son corps soit un générateur bio-cinétique... Alors, sans même le vouloir, Heather avait complètement modifié l'intérieur du corps du mutant ! Pour la première fois de sa vie, Gambit se retrouvait avec un corps "normal", qui n'était pas en mouvement constant.

Heather continuait de parler, mais c'était à peine s'il l'écoutait. Tout ce qu'il capta fut le fait que cet état ne serait que passager. D'ici quelques secondes il retrouverait son pouvoir... Quelques secondes ! Cela semblait faire une éternité. Sans prononcer une seule parole, Gambit tenta de se relever, mais après seulement deux pas il chancela et s'effondra au sol. Son corps semblait si... lent ! C'était comme si tout l'univers s'était ralenti. Les images qui lui parvenaient étaient saccadées et semblaient prendre deux fois plus de temps à arriver à son cerveau. Avec précaution, Gambit leva un bras et le déposa sur le banc. Il répéta alors l'opération avec son autre bras. Prenant alors appui sur le banc, Remy réussit à se relever. Il n'essaya toutefois pas de marcher. Ses jambes semblaient avoir perdues toute synchronisation avec son cerveau. C'est alors qu'il vit son reflet dans un miroir accroché à l'autre bout de la pièce.

« Mes yeux... »

Pour la première fois de sa vie, les yeux du Diable Blanc étaient d'un bleu tirant sur le vert. Même ses pupilles avaient perdu leur éclat rouge sang pour laisser la place à un noir tout ce qu'il y a de plus... normal. Mais cela ne dura que quelques instants. À peine Gambit avait-il commencé à se regarder dans le miroir que ses pupilles reprirent leur teinte habituelle et que ses iris perdirent toutes leurs couleurs pour redevenir d'un noir total. Peu à peu, son pouvoir revenait. C'était comme si son corps se réactivait pour redevenir un générateur biocinétique. Remy tourna la tête vers Heather pour se rendre compte avec plaisir que les images qui lui parvenaient n'étaient plus saccadées.

« Wow... Alors c'est ça que ça fait d'avoir un corps normal... »

Encore sous le choc, Gambit revint s'asseoir aux côtés de la serveuse. Sans vraiment s'en rendre compte, Heather venait de lui faire vivre une expérience semblable à une injection du sérum. Et si cela avait une conséquence, c'était bien de renforcer les convictions du mutant. Personne ne devait vivre cela.

« Je crois que tu viens de me faire vivre l'expérience la plus étrange de ma vie... »

Gambit lui fit un sourire qui se voulait moqueur. Même si celui-ci n'était pas très convainquant, il souhaitait lui montrer qu'il ne lui en voulait pas pour ces quelques secondes d'horreur. L'important, c'était qu'il était revenu à la normale...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xmen-thecure.rpg-board.net/x-men-f38/gambit-t284.htm
Heather Turner
Neutre de catégorie 3
avatar

Féminin
Nombre de messages : 147
Age : 26
Camp + groupe : Neutre
Pouvoirs : Possession de l'esprit d'autrui/illusion mentale et absorption/dissipation des pouvoirs/télékinésie
Date d'inscription : 24/05/2008

Mutant life
Métier: Serveuse au bar
Jauge de pouvoirs:
0/0  (0/0)
Relations:

MessageSujet: Re: Sous une pluie d'orage...   Ven 27 Juin - 23:43

Elle ne s’était pas rendue compte que quelque chose clochait dans le regard de Remy. Elle était encore dans son humeur joyeuse. Mais au bout de quelques temps, elle perdit peu à peu son sourire pour laisser place à un visage fermé. Elle ne savait pas ce qui se passait mais le temps qu’elle puisse remarquer quoi que se soit, il s’était levé avant de s’écrouler au sol. Sur le coup, elle resta figée sur place. Elle regardait la scène impuissante. Elle se remémora ses gestes et conclue qu’elle n’avait fait aucune erreur. Elle ne comprenait donc pas pourquoi Remy réagissait comme cela. Elle repensa alors au passé et elle fut assaillit de nouveau de flash-back. Avait-elle reproduit en ce moment même ce qui c’était passé, il y a longtemps ? Rien que cette idée l’a gela sur place. Elle était raide, tendue et ses yeux ne pouvaient se détacher de Remy qui était toujours au sol. Elle commençait à se sentir mal, très mal ! Son cœur s’accélérait rapidement et des bouffées de chaleurs l’envahissaient. Elle essaya de reprendre son calme en pensant que cela ne durerait que quelques secondes, même pas ! Mais le fait de voir Remy dans cet état, l’a rendait presque folle ! Non ! Plutôt de rage ! Elle bouillonnait à l’intérieur et la seule chose qu’elle souhaitait était de disparaître ou de figer le temps ! Elle s’en voulait une fois de plus ! Elle avait passée l’éponge pour ce qui était arrivé à l’institut. Elle avait reprit le dessus et cette expérience l’avait changée. Mais cet épisode recommença deux ans plus tard, l’un des rares jours où elle avait montrée ses pouvoirs librement. Sur ce coup-là, elle n’avait vraiment pas de chance. C’était peut-être son Karma !

Il s’était relevé mais il s’immobilisa, sans faire aucun mouvement. Cette réaction la surprit car quand il était tombé au sol, elle était sur qu’il était dans une sorte de phase post-traumatique comme pour sa première victime. Il n’aurait pas du se relever de sitôt ! Elle eu soudain une révélation. L’effet produit n’était pas ce qui s’était passé dans le temps mais autre chose auquel elle avait contribuée ! Elle fixait toujours Gambit. Elle approcha sa main pour le toucher mais au dernier moment, elle la retira comme si on lui interdisait le moindre contact. Au fond, elle s’en voulait...encore une fois. Mais l’état de Remy allait de mieux en mieux. Elle pu le constater par une phrase quelque peu énigmatique. Il se rassit près d’elle. Heather n’avait pas comprit ce qui c’était passé. Elle était perdue et son visage laissait transparaître ce sentiment d’angoisse et de mal être. Ses traits étaient restés figés. Elle s’en voulait. Elle n’avait pas tout compris et elle se demandait ce qui allait se passer ensuite. Elle prit donc la parole.


« Je suis sincèrement désolée...ça n’aurait pas du se passer comme ça ! » parla-t-elle d’une voix précipitée, les yeux fixé sur lui.

Elle s’en voulait car cela la faisait replonger dans ses souvenirs. Elle avait l’impression de revivre le même drame de nouveau. Néanmoins, elle retrouvait une voix normale, elle se rendait compte que la situation n’était pas aussi dramatique qu’il y a deux ans et elle en était soulagée.


« Tu veux dire quoi par ‘c’est ça que ça fait d’être normal ?’ Je ne sais pas ce qui s’est passé, je suis sûr d’avoir provoquée ce phénomène ! Je ne sais pas comment...je n’ai pas fais grand-chose...je t’ai empruntée ton pouvoir... »

Elle parlait tout en réfléchissant à la situation. Elle repensait à ce qui s’était passé. Elle avait du mal à faire le tri dans ses pensées. Elle se détendit, lâcha un long soupir. Elle venait de lui faire vivre l’expérience la plus étrange de sa vie ! Devait-elle le prendre pour un honneur ou pour une catastrophe ? Ce qui comptait c’était qu’il allait bien mais Heather avait ce léger goût amer au fond d’elle.

« La prochaine fois...je mettrais des gants ! Ca évitera que ce genre d’évènement ne se reproduise ! » Lança-t-elle ironiquement. Elle se moquait d’elle-même. Une façon peut-être de se rejeter avant que lui ne le face.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xmen-thecure.rpg-board.net/autres-f41/heather-turner-alia
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sous une pluie d'orage...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sous une pluie d'orage...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Amfreville, sous la pluie.
» Rose sous la pluie
» Champ de course de Ghlin (Mons) Nocturne sous la pluie
» papillon sous la pluie
» Un jeune homme sous la pluie...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
{ X-Men : The Cure :: { Whole World :: New York :: Nord :: Bar The Clurichaun-
Sauter vers: