AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Manigence quand tu nous tiens...|PV kitty|

Aller en bas 
AuteurMessage
The Vanisher
Confrériste confirmé de catégorie 4
avatar

Masculin
Nombre de messages : 23
Age : 33
Camp + groupe : Confrérie
Pouvoirs : Teleportation
Date d'inscription : 16/06/2008

Mutant life
Métier:
Jauge de pouvoirs:
0/0  (0/0)
Relations:

MessageSujet: Manigence quand tu nous tiens...|PV kitty|   Mer 18 Juin - 3:54

|12H39 SUNSHINE HOTEL, SUITE ROYALE|


      -Prend tes affaires et casse toi!

      Telford venait de balancer quelques vêtement et un sac à main sur la Tête d'une jeune femme à moitié nue, Allongé dans des draps Blanc d'un immisense lit. Apparement L'homme était déja levé depuis un bout de temps et d'une tenue impeccable il était a présent retourné dans le salon ou il contempla l'immense panorama que lui offrait la ville de New york. Depuis un petit Temps Telford essayait d'être le plus discret possible, Pas d'habitude, pas d'endroit fixe, Pas d'attachement! C'était la seule façon de ne pas se faire reperer par le gourvenement! L'utilisation de ses pouvoirs n'était que très fréquentes, à grande échelle il savait qu'il se ferait localiser très vite que se soit par les X-men ou par quelqu'un d'autre qui pourrait lui être nuisible. Ses plans arrivaient bientôt à leurs fin et une fois le moment opportunt, il metterait fin à tout ce qui l'avait tourmenté durant ces nombreuses années. Premièrement, les X-Men qui avait détourné tout ses plans. Ensuite le Gouvernement qui considère tout mutant comme dangereux et nuisible. S'il fallait que quelqu'un périssent dans cette guerre ca ne serait surement pas les mutants...foi du Vanisher!

      La jeune Prostituée s'était réveillée et avait pris le temps de passer dans la salle de bain, elle s'approcha alors de Telford mais son regard se perdit sur un liasses de dollars qui lui était surement destiné. Elle s'empressa de les glisser dans son sac avant de déposer un léger baiser sur la joue de l'homme toujours fixé sur l'horizon, l'air pensif.

      - A Bientot Beau Gosse, Appelle moi quand tu voudras passer du bon temps...

      Telford ne prit pas la peine de répondre alors que la jeune femme brune au allures de mannequin referma doucement la porte de la suite derrière elle. Pas d'attachement...une femme n'était surement pas la bienvenue, sauf s'il s'agissait d'une professionnelle qui venait, faisait ce qu'elle avait a faire et reparté le lendemain sans poser de question! Voilà a quoi se résumé la vie Du Vanisher et pour tout vous dire, ca ne le dérangeait pas plus que ça! L'homme avait réussi a monter son affaire, Une société d'import-export dont il était a présent responsable. Bien sur se n'était qu'une couverture car derrière cette entreprise fulgurante se cachait un véritable trafic de Cocaïne. Petit à Petit Telford su se faire une réputation! Il est désormais un des hommes les plus respctés du business et n'hésite pas une seule seconde à s'en vanter. Telford était plongé dans ses pensée si loin que le panorama disparaissait laissant place au images qui défilait dans sa tête. Soudain son portable retentit dans la pièce. Il fouilla l'une de ses poches calmement et décrocha de la même manière.

      - Porter!...Je t'avais dit de m'appeler à 10 heure!...Quel heure il est...Oui et pas un peu! NE DISCUTE PAS PETIT ENFOIRE!! Dans Une demie heure au Clurichaun! FERME LA ET BOUGE TOI LE CUL!!

      Telford raccrocha sans ajouter le moindre mot. Il pris alors les clé a l'éffigie de BMW(C) et quitta les lieux les yeux imbibé de sang, les narine encore poudreuse...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xmen-thecure.rpg-board.net/attente-f90/the-vanisher-uc-t4
Kitty Pryde
Elève X-men expérimenté de catégorie 3
avatar

Féminin
Nombre de messages : 178
Age : 31
Camp + groupe : x-men
Pouvoirs : Traverse la matière
Date d'inscription : 31/05/2008

Mutant life
Métier: etudiante à l'institut
Jauge de pouvoirs:
0/0  (0/0)
Relations:

MessageSujet: Re: Manigence quand tu nous tiens...|PV kitty|   Jeu 19 Juin - 22:02

12h. Suite à l'annulation d'un cours dans l'après midi, Kitty se retrouvait libre pour toute la journée. Fait complêtement inattendue et prit de la meilleure façon que ce soit. En clair, la voila qui sautillait dans tous les sens, traversant et devalant les escaliers et les couloirs qui se trouvaient à sa porté. Mais, rassuront nous tout de suite, ses pas n'étaient pas fait de manière anarchique, ils avaient une destination bien précise : Sa chambre. Une fois à l'intérieur, elle balança ses livres de cours et autres accesoires sur son lit, enfila une veste par dessus son haut blanc et finit par attaché des baskets sous son jean. Et voilà c'était repartie. Même euphorie et sautillage enfantin dans le sens inverse. Mais cette fois, ce n'est pas vers une salle de cours qu'elle décida de se diriger, mais belle et bien vers la porte de sortie. Pas de cours avant le nouveau couvre feu instauré par le gouvernement, alors il était hors de question de laissé passer cette occasion incroyable.

Elle avait bien entendu prit la peine de passer par le bureau de Tornade pour lui annonçer qu'elle allait en ville. Mais personne n'avait daigner répondre, surement de sortie. Si l'idée de chercher dans l'institut lui traversa l'esprit, ça ne fit QUE lui traverser l'esprit. Si elle voulait pouvoir profiter de sa journée, il fallait pas non plus qu'elle tarde à partir. Voilà donc l'adolescente, tout sourire aux lèvres en dehors de l'école pour surdouées... Nous entendrons par surdouée, le fait que chacun est capable de faire quelque chose que l'humain de base ne peut pas faire. Une différence qui rendait les choses bien compliquées de nos jours. Mais là n'était pas le sujet, rien ne semblait entraver la bonne humeur de la gamine, si bien qu'elle laissa cette pensée sortir de son esprit aussi vite qu'elle était venue.

Un peu plus d'une demi heure plus tard, Kitty se trouvait dans les rues de New York. Et comme toute personne ayant peu de revenu, elle décida de passer par les quartiers chics de la ville. Une façon interessante de se dire que jamais elle n'aurait accès à ce monde. Bien que cela ne soit pas non plus un truc super important pour elle. L'argent ne régissait pas grand chose sur sa façon d'être, mais pour la beauté des batiments elle voulait quand même passer par là. Le sunshine Hotel, était surement un des plus beau -voir le plus beau- qu'il puisse avoir dans ce coin de New York. Il laisser incontestablement deviner que sans un revenu bien supérieur à la moyenne, son entrée vous est interdit. Et voilà que Kitty les yeux levés vers la caligraphie des lettres qui formait le nom de l'hotel se fit percuter. Air outragée, elle posa son regard sur la personne en lui demandant si elle pouvait pas faire attention. Mais la brunasse, top model presque anorexique -foutrement belle, mais ça elle pouvait décemment pas se l'avouer- ne lui porta pas la moindre attention. Elle était plus préocuper à mettre une liasse de billets verts dans une cachette bien plus sur que son sac à main. Kitty pesta contre cette indiférence totale. Foutue quartier chic, ou les gens ne savent même plus ce qu'est la politesse. Ceci étant dit, vu la tenue de la jeune femme, Kitty fut forcée de reviser son jugement. Pas besoin de gagner un max pour se pointer dans cette hotel, suffisait de vendre ses charmes. Bien qu'elle n'avait rien de la première fille de trotoir qu'on pouvait croiser dans la rue, bien au contraire... Bref, passons cet épisode. Kitty sortie de la rue et continua sa ballade.

Près d'une demi heure qu'elle avait quitté les alentours de l'hotel et qu'elle marchait sans but précis. Et là problème ! Dans son euphorie de partir vite de l'institut, elle n'avait pas penser à une chose élémentaire. Le genre de chose naturelle qu'il faut absolument qu'on fasse de temps en temps dans la journée. Le genre de chose ou l'on s'enferme dans une toute petite pièce. Bref, fallait qu'elle aille aux toilettes. Pas super sexy comme envie, mais bon pouvait-on vraiment quelque chose contre ça ?! Sans cette envie à la noix, jamais elle n'aurai eu l'idée de rentrer dans ce bar, le Clurichaun. Tout le monde sais que les mineurs ne peuvent pas entrer dans ce genre d'endroit, encore plus à New York. Kitty du haut de ses 16 ans, aurait beaucoup de mal à mentir sur son age, et se ferai vite expédier dehors. Alors, elle resta devant un instant, passant d'une jambe à l'autre en se demandant ce qu'elle devait faire. Allez qui tente rien, n'a rien.

Elle entra dans le bar comme une balle, baissant largement la tete devant l'entrée pour ne pas avoir à se farcir la personne chargée de l'entrée. Bien essayé, mais absolument pas convainquant. Un type la stoppa et lui annonça qu'il y avait un café trois rue plus loin si elle voulait boire quelque chose, ici c'était interdit au mineurs. Elle bredouilla bien qu'elle devait absolument rentrer quelques minutes pas plus, mais il ne voulait rien entendre. Ok ! Kitty regarda un peu près ou était situé la portes des toilettes et resortie gentillement escorté. Trois rues plus loin ?! C'était trop long. Comment elle pouvait se maudire à cet instant précis, c'était halucinant. L'envie se faisait tellement savoir qu'elle s'appréta à faire quelque chose que jamais elle n'aurait oser en temps normal.

Elle bifurqua au coin de la rue, situa la porte des toilettes et traversa le mur. La joie de la dematérialisation. Elle avait prit soin de rentrée doucement afin de ne se faire voir par personne. Mais comme aucun individus ne se trouvait dans les toilettes se fut assez facile. Et comme aucun malheur n'arrivait seul, elle remarqua assez vite qu'elle se situait dans les toilettes des hommes. Kitty soupira regardant furtivement sont reflet dans un miroir. Une chance, cependant, les toilettes des hommes n'étaient pas seulement fait d'urinoir à la noix, il y avait aussi ces fameuses petites cabine isolée par une porte. Ne voulant pas risquer de se faire voir en passant a travers un autre mur pour rejoindre ceux des filles, elle decida de faire avec les moyens du bord.

Nous passerons les détails de ce qui se passe dans cette petite pièce close. Quoiqu'il en soit, elle devait bien en resortir un jour. Heureuse comme pas deux, elle avait un sourire a tout rompre. Elle ouvrit la porte de sa petite cabine et là ce fut la catastrophe. Il avait fallu un bref moment pour que quelqu'un, un homme -ca va de soit-, fasse son entrée. Statistiquement il y avait peu de chance pour que cette personne l'ai vu se defendre de vouloir rentrer avec le type posté à l'entrée, bien qu'en vue de sa chance actuelle ça ne serait pas étonnant. N'empêche que la situation était embarassante, elle ne pouvait pas sortir des toilettes pour pas se faire voir de l'homme à l'entrée, et elle ne pouvait pas reprendre le chemin du mur avec quelqu'un pour la voir. Sans oublier, bien evidement, qu'elle devait être la seule fille planter devant un type dans les toilettes qui était destinés aux hommes. Elle haussa les épaules.


"Je me suis peut être planter... Y a des jours comme ça."

N'empêche qu'elle ne bougeait pas et ne faisait pas en sorte de sortir. Elle ne pouvait pas se risquer à ce genre de chose. Il ne restait plus qu'une solution, que l'homme aille s'enfermer à son tour dans une petite cabine pour qu'elle puisse traverser à nouveau le mur

[désolé pour le manque de glamour, fallait bien que je trouve une raison de me pointer dans un bar mdr ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xmen-thecure.rpg-board.net/acceptation-de-vos-personnages
The Vanisher
Confrériste confirmé de catégorie 4
avatar

Masculin
Nombre de messages : 23
Age : 33
Camp + groupe : Confrérie
Pouvoirs : Teleportation
Date d'inscription : 16/06/2008

Mutant life
Métier:
Jauge de pouvoirs:
0/0  (0/0)
Relations:

MessageSujet: Re: Manigence quand tu nous tiens...|PV kitty|   Ven 20 Juin - 2:36

|12H56, Clurichaun Bar|


    Joseph Mcguire s'était levé tard ce Matin, a vrai dire c'était dans ses habitudes. Le jeune fils à papa agé d'une vingtaine d'année tout au plus, ne ressentait pas le besoin de travailler, ni de faire quelque chose d'utile dans sa vie. Il passait la pluspart de son temps avec ses soidisant ami, beaucoup plus attiré par les morceaux de papier vert à l'éffigie de georges Whashington que par la personnalité du jeune blondinet. Bref, Il était sortit de son lit, la geule de bois et une haleine a concurencer un cheval après une patée d'avoine! Il était seul, comme presque tout les matins. Son père Avocat à la barre, n'était pas souvent présent à la maison et encore moins les putes de luxes qui ne faisait que défiler. C'est sur, c'est génial d'être riche mais n'est ce pas mieux d'avoir une famille stable et équilibrée, d'avoir un travail épanouissant et puis le plus important...de vrais amis!

    Le Gentil fils a papa, après un léger déjeuner du a des ballonement et quelques gaz indésirable, Monta dans sa toute nouvelle Mustang! Mustang retappée de A à Z et qui avait était classée comme véritable pièce de collection. D'ailleurs le jeune homme pensait que c'était dommage qu'on ne puisse pas payer pour obtenir son permis, ca lui aurait évités ces trois échecs! De toute façon même si les flic l'arretait, il paierai l'amande cash leur laissant la monnaie de quelque milles dollars supplémentaires. Les mêmes pot de vins qu'il l'avait sortit de prison d'ailleurs. Il n'y a que quelques mois que Victor -son père- Avait versé la modique somme de 100.000 Dollars pour payer la caution de son fils. Accusé d'attouchement et de tentative de Viol, il devait normalement éccoper de 10 ans de prison. Après le passage des jolies petite tete de Washington, Le fils fut libéré après Deux mois! Clamons la justice, honnête patriote! Mon cul! Que d'la merde et ça depuis le jour ou elle a été créée!

    Donc notre Homme, a bord de sa Mustang avais enclanché son lecteur CD et poussé le volume au maximum. X-Zibit se faisait entendre partout sur le passage de la Mustant, Non pas qu'il était attiré par ce genre de musique mais disons que ça attire l'attention. "regardez moi, j'ai du fric, une belle bagnole et la même geule du type qui fait de la pub pour le dentifrice". Joseph était le genre de type a attirer l'attention sur lui meme! Un type sans personnalité, qui tentait d'immiter celle des autres. Il termina sa course devant le clurichaun, endroit qui avait l'habitude de fréquenter. Le Gerant du bar était au petit soin avec lui, non! plutot dire la vérité! C'était un vrai leche botte! Vous connaissez le Pourquoi du comment pas besoin de l'expliquer! Bref il devait etre un peu plus de Midi lorsqu'il serra la main du videur.

    -ey! Salut toi! Ca boum man?

    Une bidonne poignée de main a la X-zibit et le voilà entré. Il n'y avait pas grand monde a cet heure mais Ca lui était égal il viendrait dépenser un peu de son argent avant d'aller commencer sa partie de Golf. Assis à une table un jeune couple riait au éclat et a en croire les cheveux grisonnant du mec et la plastique toute jeune de la femme, il venait surement de planquer son alliance dans le fond de sa poche. De l'autre coté, Un vieillard, mais pas un veillard comme on en rencontre a chaque coin de rue! Non, un veillard élégant et droit comme un piquet, il sirotait un jus de fruit comme s'il goutait un grand millésime de vin. sur, une Autre Table tout au bout de la pièce cette fois, se trouvaient deux hommes, Un Grand mince au allure d'intello boutonneux que tout le monde à déjà eu dans sa classe a la Fac et un homme bien battis à la veste en cuire noire. Ce type n'avait pas l'air très net et à vrai dire on aurait juré un évadé de prison. Il étaient en pleines discution et le baraqué avait plûtot l'air de s'énerver. Il tappa du poing sur la table ce qui fit tomber le contenu de son verre sur sa belle veste en cuir. Bouffon!

    -oooh mais qui voila!!! mon ami! Comment tu te sens Mcguire?

    Le Barman|Patron s'était empressé de sortir du comptoir pour aller enlacer son "dit" ami!

    -Pepere man... Il s'était assis d'un air non-Chalent sur une des chaises hautes. Le bar était très réputé dans le quartier, un endroit très sélectif ou non seulement il fallait être majeure mais également porter une tenue convenable, même en pleine journée. Le patron commença un débat seul sur le match de superball qui avait eu lieu la veille. "Tu te rend contre! Quel Match! Je n'ai rien raté. Cause toujours tu m'interesse! Aujourd'hui la geule de bois de Mister McGuire, n'avait pas trop envie de causer superball, surtout qu'il considérait ce sport trop violent, rien de tel que le golf! il écoutait donc d'une oreille tout en jetant un oeil par la fenêtre. Le patron lui, s'exaltait de plus en plus et imitait l'action d'un joueurs en plein milieu du bar "Je t'assure, la vérité, il a sprinté pour revenir dans l'antre jeux et après..." La voix du barman s'amenuisait dans la tete de Mcguire et elle ne devenait plus qu'un bourdonnement. Soudain quelqu'un attira l'attention de fils-a-papa! Une jeune fille tenta de forcer le passage a John! Pas étonnant, elle se fit refouler du a son âge sans doute. Dommage pensa t'il soudain, elle était vraiment mignonne cette petite. Le barman continuait ses explications qui devenait presque violent alors que Mcguire sortit de ses pensées pour pouffer un énorme soupir et prendre la direction des toilettes...

    -Et ou tu va? j'ai pas fini?..

    Il poussa la porte des toilettes et prit directement la direction du lavabo. Ce mal de crâne insupportable et puis cette gorge si sèche...Il alluma le robinet d'eau froide et s'aspergea le visage. il remonta alors la tête pour regarder sa jolie frimousse. un sourir se dessina alors sur ses lèvres alors que Mcguire se mit a parler...

    -Toi!..oui toi!..Tu sais que t'es beau hein? même avec la geule de bois t'a une geule d'ange!

    On le savait riche et sans personnalité on le savait maintenant Narcissique! Mcguire ne faisait que parler a son reflet...quoi de plus banale! Il allait prendre la direction de la sortie lorsque que son regard se reporta une seconde fois sur son double. Quelque chose avait bougé il en était sur, il remarqua alors le visage de la jeune fille qui venait de se faire refouler a l'entrée. Surpris de la voir là il pivota sur lui même et s'approcha!

    - Reste la! Comment t'a fait pour aller aussi vite! Tu viens de te faire refouler et...a présent tu...

    Un soupçon de panique dans la voix, Mcguire regardait simultanément la porte d'entrée des toilettes et la jeune femme. Son affolement disparut en une fraction de seconde, sa voix se radoucit et un sourir en coin se dessina sur ses lèvres...

    - Ce n'est pas bien grave ma jolie...Je pourrais convaincre le patron, mais il faut que tu sois une gentille petite fille hein? Si tu me disais plutot comment tu t'appelle

    McGuire se rapprocha de Kitty toujours le sourir en coin sur ses lèvres.


    ¤¤¤

    - JE T'AVAIS..je t'avais dit de bouger ton petit cul de boutonneux, cette machine doit être Prete dans Deux jours leny!..deux jours! JE..Je te garantis que si tu me fait échouer mes plans..tu le paiera cher très cher!!
    -mais...
    -IL N'Y A PAS DE MAIS!!!!

    Telford Ecrasa son énorme poingt sur la Table, un silence de mort s'installa, suivi d'un bruit de verre brisé sur le sol. Telford se racla la gorge se sentant observé. Il ne devait pas attirer l'attention. 'et merde" le whisky à 3$ qu'il venait de commander, venait d'imbiber le bas de son T-shirt ainsi que son pantalon. Le visage de Telford se crispa et l'envie d'en coller une a Leny lui passa soudain par la tête. Cependant il s'astint préférant quitter la table direction les toilettes!


    The Vanisher avait beau lui mettre la pression, Leny n'arrivait pas à mettre cet absorbateur d'énergie en état de fonctionnement. Il faut dire que ce n'était pas choses simple, cependant cela restait le seul moyen de s'accaparer les pouvoirs de Chronos! Tout serait plus simples s'il était membres de la confrérie. Donc il fallait que ce soit ce genre de Gentils Mutants désespéré a lutter contre la fin de l'humanité! Dans toutes guerres, il faut un perdant! qu'elle dure 100 ans ou dix ans et ce ne sont pas toujours les "gentils" qui gagnent! Telford était en Transe a cet table, il avait prit bien plus de Cocaïne que d'habitude et son front perlait a grosses gouttes de sueur. Le stress et l'impatience le rendait completement dingue et si ces plans n'arrivait pas à termes très bientot il ne promettait pas de ne plus répondre de rien! un massacre repetait il souvent...je vais faire un massacre. Devenir Maitre de la confrérie n'était pas son ultime But mais bien une passerelle importante, une étape a ne pas bruler! Il savait que cela offrait d'être quelqu'un de pouvoirs posséder une armée, prendre des décisions capitale, décider le pourquoi du comment. C'est bien justement ça qui l'interessait! Il savait exactement quoi faire par la suite!

    - Disparait de ma vue... Lui glissa t'il a l'oreille en passant avant de pousser la porte de cette petite pièce qu'on oublie trop...(^^)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xmen-thecure.rpg-board.net/attente-f90/the-vanisher-uc-t4
Kitty Pryde
Elève X-men expérimenté de catégorie 3
avatar

Féminin
Nombre de messages : 178
Age : 31
Camp + groupe : x-men
Pouvoirs : Traverse la matière
Date d'inscription : 31/05/2008

Mutant life
Métier: etudiante à l'institut
Jauge de pouvoirs:
0/0  (0/0)
Relations:

MessageSujet: Re: Manigence quand tu nous tiens...|PV kitty|   Ven 20 Juin - 13:41

Revenons quelques secondes en arrière. Kitty encore enfermé dans sa petite cabine, avait bien entendue des paroles venir de la pièce. Mais le stress du moment et l'envie de quitter les lieux le plus rapidement possible lui avait fait oculter ce détail. Un peu comme si son esprit avait simplement suggérer qu'il pouvait y avoir une voix, mais qu'en réalité il n'en était rien. C'est bien à cause de cette impression étrange qu'elle était sortie sans se soucier du fait qu'il puisse y avoir quelqu'un. Sauf qu'un homme se trouvait face à elle. La vingtaine, les cheveux blond et un visage à faire pas mal d'envieux. Ses vêtements laissaient sous entendre un statut social bien au dessus de la moyenne. Kitty se trouvait face à la caricature parfaite de la jeunesse dorée. Vous savez ses enfants parfait qui naissent avec les compte en banque rempli de papa et le physique avantageux de leur mère mariée simplement par interêt. Le visage de notre blond laissait sous entendre une soirée agitée, surement aidée par de l'alcool, voir même autre chose. En tout cas, c'est ce que l'adolescente s'imaginait sans en avoir acquis la certitude absolue.

Mais il avait quelque chose de dérangeant dans son regard, un petit quelque chose que Kitty n'arrivait pas à identifier. Un détails qui donnait la chair de poule sans pouvoir mettre une explication logique et rationnelle. Elle plissa légèrement les yeux pour déterminer ce fait intriguant, mais cette idée s'éffaça bien vite de sa tête quand il s'adressa à elle pour la première fois. Comment elle avait fait pour aller aussi vite ?! Il expliqua dans un tontinté de crainte qu'il l'avait vu se faire refouler à l'entrée et pourtant elle se trouvait maintenant dans les toilettes des hommes. Si lui semblait inquièt l'espace de ce cours instant, le coeur de Kitty, lui, ratta un battement sous cette nouvelle. Pendant un quart de seconde elle se sentie complêtement démunie. Les mutants étaient un sujet récurent de nos jours, est ce que cet homme allait faire le lien ? Elle rejeta cette idée en se disant qu'il pouvait y avoir mille et une manières de faire passer toute cette histoire pour un fait tout à fait naturel. Le temps de rejeter cette idée, Kitty retrouva toute sa contenance et fixa l'homme en haussant les épaules d'un air complêtement détaché.


"La diversion... C'est tout un art !"

Elle aurai pu donner plus d'explication pour lui faire comprendre que c'était possible de se trouver ici à cet instant précis, même en s'étant faite refoulée à l'entrée. Oui, elle aurait pu. D'ailleurs elle avait même commencé à ouvrir la bouche pour commencer à fournir des détails. Si il fallait l'invention d'une soeur jumelle qui avait créer la diversion aurait pu être envisageable. Mais rien ne sortie d'entre ses lèvres, pas le moindre mot. Elle resta figée un instant, l'impression que la situation lui échappe complêtement. L'homme changea complêtement d'attitude, il avait un sourire sur les lèvre... Foutu sourire à faire palir n'importe qui. Et voilà qu'il se lança dans une phrase explicative sur le fait qu'il pouvait s'arranger avec le patron à condition qu'elle soit gentille. Gentille ? Ne l'avait-il pas appelé 'ma jolie' ? Et là... Electrochoc...

Le cerveau de Kitty lui apporta toutes les informations necessaires pour qu'elle se fasse un avis rapide de la situation. Tout lui revenait, même les paroles qu'elle pensait avoir imaginées sous l'effet du stress. L'homme s'était parler à lui même assurant qu'il restait toujours un beau goss même avec sa gueule de bois. La dernière phrase qu'il venait de prononcée repassa aussi dans la tête de la gamine. Et c'est là qu'elle comprit le détail sur lequel elle n'arrivait à mettre le doigt un peu plus tôt, le frisson qui l'avait parcouru en le voyant sans savoir pourquoi. Elle ne savait pas avec exactitude ce qu'il était, ce qu'il avait en tête. Mais elle avait assez d'indice pour savoir qu'il était malveillant et qu'il ne faisait pas bon de rester dans les parages... Isolée... Avec lui...

Il approcha vers elle, toujours ce sourire inquiétant sur le bout des lèvres. En y réfléchissant bien, Kitty n'arrivait même plus à trouver un trait attrayant sur lui. Le visage avait beau être parfait, les airs inquiétant qu'il dégageait le rendant repoussant. Elle recula, préférant garder ses distances avec lui. Reculez ?! La drôle d'idée. L'établissement avait beau être grand et de luxe, les toilettes pour hommes ne faisaient pas des kilomètres de longueur. Bien plus vaste que la moyenne, ils restaient tout de même vite petit, surtout quand un type étrange s'approche de vous. L'étudiante se retrouva bien vite stopper dans sa progression, sentant le carrelage froid du mur contre son dos. Elle se mise à réfléchir à une vitesse impressionnante.

La solution la plus pratique, mais de façon contradictoire: la plus risquée, restait celle de se dématérialisé pour passer de l'autre côté du mur. Mais soyons réaliste, si elle se mettait à faire cela, elle annoncerait clairement son statut de mutante et cet homme pouvait avoir pas mal d'affluence en vue de sa tenue qui laissait sous entendre l'argent qu'il possédait. Il l'avait vu, connaissait son visage et cela ne semblait franchement pas être envisageable. Quoi que, soyons honnête, la solution restait plus envisageable que de rester là à rien faire et de la laisser vaquer à son esprit de tordu. La deuxième option était celle qui consistait à ce défendre. Elle aurait surement des problème si ça venait à se savoir à l'intérieur du bar, mais les conséquence serait beaucoup moins lourdes que la première idée. Va pour la deuxième solution !

Kitty qui jusqu'à present avait les bras le long du mur, comme si elle voulait s'agripper à celui-ci, et une attitude décrivant une certaine inquiétude, changea complêtement de stratégie. Elle se redressa de tout son corps, mettant les bras dans une posture plus habituelle. reprenant toute la contenance et l'affront qu'elle pouvait posseder à cet age, elle fit un mouvement de tête en direction de l'homme qui ne se trouvait plus très loin maintenant.


"Hey !" le ton avait été clair et limpide, et s'adressant directement à lui il se stoppa un court instant. "Je me rappel pas avoir demander de l'aide pour bien passer aux yeux du patron. Si j'ai reussi à passer, je peux réussir à sortir sans l'aide de personne. Alors ma gentilesse, tu peux l'oublier tout de suite."

Le reste du s'enchainer très vite, un peu comme tout ce qui venait de se passer à présent -qui n'avait pas duré plus d'une minute. Notre petit blond, préférant surement entendre autre chose, décida qu'il était grand temps d'agir. Comme si c'était une morveuse qui pouvait se permettre de lui parler sur ce ton, à lui, le fils à papa. Il la trouvait mignone, c'était surement le moment de lui apprendre ce qu'était la vie. Il était maintenant tout proche, une main tendue vers elle. Kitty se décida à réagir, un pas de placement sur le coté de manière assez rapide et elle se mit en route pour lui passer devant et courir à l'autre bout des toilettes pour homme. Elle avait cependant sous estimer l'homme. Le croyant avec une gueule de bois pas possible, elle s'était imaginé qu'il n'avait plus aucun réflexes. Grossière erreur, il devait tellement avoir l'habitude d'être dans cet état, que tous ses réflexes demeuraient presque intacts.

Il attrapa Kitty, d'une main, au niveau de la nuque, lui agrippant au passage pas mal de cheveux pour finalement la plaquer contre lui. La dématérialisation semblait, pour le coup, être l'option la plus adéquate possible et elle allait le faire quand la scène sembla se figer soudainement. La porte des toilettes venait de s'ouvrir. Un autre homme fit son entré -pas étonnant en vue de l'endroit ou les protagonistes se trouvaient- l'air franchement contrarié et à la fois stresser. Le bas de sa chemise et le haut de son pantalon taché d'un liquide qu'il pouvait être facilement identifiable en vue de l'odeur particulière du Whisky. Cette nouvelle apparition, laissait une courte seconde d'etonnement et donc de repit pour la jeune fille. Elle écrasa de toute ses force son pied sur celui de l'homme qui la tenait. Sous l'impact il lacha surement un ou deux jurons, mais surtout il lacha son emprise sur Kitty.

Kitty ne mit pas longtemps à réagir. Elle entama une course vers l'homme qui venait de rentrer. Mais son élan fut bien trop vite coupé. En effet, notre blond super taquet quand il s'agit de fille, lui avait déjà saissi le poignet. Une étreinte forte sous laquelle Kitty eue l'impression que ses os se broyaient... heureusement, ça ne restait qu'une impression. Cette fois elle se retrouva plaqué sur le torse du jeune homme. Une situation qui la révulsait au plus profond de ses entrailles. L'utilisation de ses pouvoirs demeuraient une option qu'il était de moins en moins possible d'éviter. Elle se laissa juste un quart de seconde avant de les utiliser, tout allait dépendre de l'homme qui venait de faire son entrée. Si il rebroussait chemin ou si il montrait un désintérait particulier à la situation, alors tant pis si elle se montrait en tant que mutante, en moins de deux secondes elle serait dehors. Mais elle devait tout de même attendre de voir si elle avait possibilité de s'en sortir avec une éventuelle aide providentielle.

Le jeune homme renfermait sa prise sur Kitty en la gardant contre elle. Les yeux de cette dernière ne laissait pas de doute sur le fait que son envie n'était pas vraiment d'être là. D'ailleurs toute la situation laissait largement comprendre se genre de chose, surtout qu'elle tentait tout de même de s'extirper de ses bras. Mais ce fut avec un aplomb déconcertant que le blond demanda au nouvel arrivant de quitter les lieux et de revenir plus tard, pour le moment il estimait que cet endroit était à lui et à personne d'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xmen-thecure.rpg-board.net/acceptation-de-vos-personnages
The Vanisher
Confrériste confirmé de catégorie 4
avatar

Masculin
Nombre de messages : 23
Age : 33
Camp + groupe : Confrérie
Pouvoirs : Teleportation
Date d'inscription : 16/06/2008

Mutant life
Métier:
Jauge de pouvoirs:
0/0  (0/0)
Relations:

MessageSujet: Re: Manigence quand tu nous tiens...|PV kitty|   Sam 21 Juin - 3:28


    A présent, il devait trouver Chronos, s'était sa priorité en excluant cette fichue machine. Même si Chronos était un Confrériste, il ne voulait pas l'impliquer dans ce qu'il tenterait de faire dans quelques jours! Deux solutions s'offrait à lui! Soit il refuserait catégoriquement et s'empresserait d'aller cafarder a Magneto ce qui provoquerait la fin du Vanisher. Soit, il accepterait à certaines conditions. Les confrériste ne sont pas du genre à rendre un service s'il n'y voient pas leurs propres intéret! Chronos proposerait surement une alliance avec Telford, un poid en plus pour lui et qui plus es rien ne lui garantissais qu'une fois Magneto hors de circulation, il n'essaierait pas de doubler The Vanisher. Non! La meilleure des solutions était la force! Il devait Trouver Chronos le capturer et lui absorbe ses pouvoir de force. Seul problème et pas le moindre, Il n'avait pas ce pouvoir de localisation de mutant! Cela aurait cependant avancé les choses. Par contre s'il trouvait un mutant qui pourrait coopérer en inventant tout simplement un baratin énorme sur Chronos, là ca pourrait jouer a son avantage! Telford ne connaissait cependant aucun Confrériste possedant ce pouvoir. Qu'importe il se servirait d'un x-men grâce a sa nouvelle identité personne ne pourrait l'identifier.

    Soit! Telford puait le whisky à plus de cinquantre mètres et puis il eut fallu que son T-Shirt soit blanc! Comment allait il effacer cette tache!? Il s'approcha alors du Lavabo mais fut tout de suite interromput par une agitation. Le jeune Blondinet qu'il avait vu rentrer se tenait là devant lui, ses yeux était encore plus petit que tout à l'heure et on avait même du mal a les distinguer. A cotés de lui et apparement en mauvaise posture, une jeune fille un peu plus jeune que lui tentait de se débattre de l'emprise qu'il avait sur elle. Telford fronça les sourcils alors que la jeune femme écrasa violement le pied de son agresseur! Des Jurons s'ensuivèrent et la fillette qui avait tenté une nouvelle fois de lui échapper se fit à Nouveau récupérer le bras. A New york se genre de chose était fréquente, rare était ceux qui jouait encore au Héros à essayer d'intervenir et lacher une phrase du genre " Lachez la ou je vais vous faire regretter" Ces actes de violence était devenus une réel Banalité! Triste a dire? Non pas tellement du moins pas pour Telford! Après tout, il avait déjà assez de problèmes comme ça pour s'occuper d'un couple en dispute. Dans quelques secondes il s'embrasseront et auront oublié leurs disputes. Telford était pourtant sur de ne pas avoir vu la jeune femme rentrer avec lui dans les toilettes. Pas grave! Il fit alors couler un fin filet d'eau froide mais la voix du gringalet perça les gémissement que poussait Kitty pour se débattre.

    - Casse toi le vieux! T'ira pisser plus tard!!

    Le vieux? Qui ça? Telford se retourna pour dévisager son interlocuteur d'un air faussement interrogateur? Il se retourna ensuite faisant mine qu'il y avait quelqu'un derrière lui. Ce n'était surement pas à lui qu'il s'adressait? Si? Dommage... Toujours aussi faussement interrogé et appeuré il se désigna de la main.

    -Euh..c'est à moi que tu parles?... non parcque...Telford fit une pause puis son air appeuré se changea immédiatemment en provocation. Allez gamin, c'est ton jour de chance, Prend ta copine et Barre toi d'ici, j'ai un mal de crâne Horrible alors si tu pouvais m'épargner de la ramener ca m'arrangerais!

    Telford allait lui tourner le dos, espérant qu'il prenne son conseil au sérieux mais en pivotant il croisa le regard de la jeune femme. Telford compris aussitôt. Elle n'était pas sa petite amie! c'est bien pour cela qu'il ne l'avait pas vu entrer avec blondinet! La fillette était- Dieu seul sait pour quel raison- Déja dans les toilettes avant qu'il ne débarque! Il ne s'embrasserait pas par la suite... Ce n'était pas une dispute mais bien une agression. Il échangèrent un regard qui paru durer une éternité. Telford sentait tout aux fond de lui même qu'il devait aider cette jeune femme. Et puis son visage lui disait vaguement quelque chose... Joseph interromput alors cette échange!

    - Non Man t'es Sérieux? Tu crois sincèrement que c'est moi qui vais dégager? Je suis ceinture Bleue d'Aikido et je peux te botter le cul en moins de dix secondes.
    -C'est cela! J'en toucherais un mot à mon cheval!
    Telford se retourna et fit mine une nouvelle fois de se rincer le visage. Joseph lança alors de plein fouet la jeune femme contre le mur et se jetta le pied gauche en premier en direction de Telford! Effet de surprise, Il avait vu son agresseur dans le reflet du mirroir et en un mouvement sec et rapide il s'abaissa alors que le Mirroir se brisa en mille morceau. Telford pivota sur le coté et lui affligea une droite monumetale digne de Mohamed Ali! Le jeune homme tomba au sol mais ne mis pas beacoup de temps pour se relever. Il avait maintenant sa garde de Pratiquand d'Aikido alors que Telford semblait calme et serrein les bras le long du corps et son éternel sourir moqueur sur les lèvres!
    -Allez champion fait moi voir ce que tu sais faire! Défia Telford d'un ton sinistre. Un enchainement de coup de pied et de coup de poing s'ensuivirent. Telford était rapide et barrait presque tout les coups! Après la défensive, il était tant de calmer ce jeune exité. Il lui attrapa le bras fermement et d'un coup sec il lui tordit si fort qu'on pu entendre ses os craquer sous l'impact. Un cri de douleur perça alors la pièce. Il ne faudrait que quelques minutes au Patron pour rappliquer! Il devait être apparement copains-copains avec lui et Telford pourrait dire n'importe quoi, il n'en croirait pas un mot. L'idée de se teleporter lui vint soudain a l'esprit mais il s'abstint! Il sentait qu'il devait parler a cette fille , il pourrait de la sorte mettre un nom sur ce visage et savoir par la meme occasion ou il avait pu déjà l'avoir vu. Telford reta alors planté un court instant ne sachant que faire mais il fut soudain prit d'une idée saugrenue certes mais comme une autre. il tira le gros meubles qui servait de décoration et le colla contre la porte alors que l'homme continuait de se todre de douleur. A peine eu t'il retiré ses mains du meuble que quelqu'un de l'autre coté tentait d'ouvrir la porte!

    -Qu'es qui se passe la dedans? Je vous préviens j'appelle la Police! Sortez...Joseph t'es là?
    - Oui! Aide moi ce fils de ...

    Un énorme coup de pied en pleine face le fit taire. Les évènements avait était si vite que Telford en avait presqu'oublié Kitty. Il lui jetta un regard désolé tout en faisant mine d'être dépassé par les évènements. Le jeu pouvait commencer! Telford Porter n'était plus The punisher du moins pas pour la jeune femme! En une seconde le visage de Kitty retraversa sa mémoire! C'était une Xmen! La plus jeune de toute...Quoi de plus Naif que la jeunesse...Il avait trouvé le moyen de trouver Chronos. Un gentil qui doit jouer au mechant n'est pas tâche facile mais lorsqu'il s'agit du contraire c'est un jeu d'enfant!
    ¤¤¤

    De l'autre Cotés du mur Le Gerant tappait de toutes ces forces dans la porte accompagné du videur. Il s'acharnait sur celle ci alors que le couple en avait profité pour se faire la malle et quitter les lieux sans payer tout en riant comme des adolescent. Le veillard quand à lui semblait serein et paisible, il continuait de boire son verre dignement la tête haute. Sans doute sa surdité qui l'empechait de comprendre ce qui se passait. Soudain, il se recrocvilla et sa Stature snob et mondaine disparut. Il se tenait à Présent comme Monsieur tout le monde, il enleva ses lunettes très Brutement et les déposa rapidement sur la table. Il s'emprassa également de plonger sa main droite sans la poche intérieur de sa veste et d'y en ressortir un portable. Il composa un numéro jettant de temps a autres des regards vers la porte des Toilettes. une voix se fit entendre de l'autre bout du fil alors que celle du veillard se fit entendre pour la première fois!

    - Il est là!
    - Bouge pas on arrive!

    Il raccroha alors et posa une main sur sa cuisse tout en restant en position assise. Il pouvait sentir son arme de service. Dans quelques minutes, les servies secret arreterait Telford Porter...Pour Trafic de drogue!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xmen-thecure.rpg-board.net/attente-f90/the-vanisher-uc-t4
Kitty Pryde
Elève X-men expérimenté de catégorie 3
avatar

Féminin
Nombre de messages : 178
Age : 31
Camp + groupe : x-men
Pouvoirs : Traverse la matière
Date d'inscription : 31/05/2008

Mutant life
Métier: etudiante à l'institut
Jauge de pouvoirs:
0/0  (0/0)
Relations:

MessageSujet: Re: Manigence quand tu nous tiens...|PV kitty|   Sam 21 Juin - 5:29

Si miss Pryde avait espéré de l'aide providentielle, elle du bien se rendre à l'evidence que ce n'était pas gagner du tout. Un nouvel homme avait fait son entrée, ça ne faisait aucun doute. Mais contre toutes attentes -en tout cas, contre tout ce qu'avait pu imaginer Kitty- il semblait trouver la situation tout à fait normale. Bin oui, c'est tout les jours qu'on cherche à s'extirper de l'étreinte de quelqu'un dans des toilettes pour homme d'un bar à la noix. Largement exaspérer, elle comprit bien vite qu'elle allait devoir se debrouillée toute seule. Qu'est ce qu'elle avait été stupide de sortir de sa petite cabine sans prendre le soin de verifier la présence de quelqu'un ! Plus ça allait, plus il y avait de monde et moins Kitty avait envie d'utiliser ses pouvoirs. Elle entendrai que l'homme se nettoie et parte comme si de rien était, et elle aviserait à nouveau de la stratégie à prendre. Foutue journée, ça commençait un peu à l'enervée, sans parler de la trouille qu'elle ressentait quand même. Bin oui, elle avait beau s'être pointée sur l'ile d'Alcatraz pour cet affrontement soit disant final, il n'empêche qu'elle flittait à cause d'un simple blondinet. A chaque fois qu'elle tentait de s'extirper de son son étreinte, celle ci se refermait un peu plus sur elle. Et le nouveau qui avait le plus simplement du monde, allumé l'eau du robinet. Il devait franchement en tenir une couche pour ne pas voir que quelque chose clochait.

Ironie du sort. C'est son agresseur qui devenait son sauveur. Si ce cher Joseph ne s'était pas amusé à provoquer l'homme, ce dernier n'aurait surement pas prit la peine de se retourner dans sa direction. Kitty fut bien forcée de rouler un instant des yeux en voyant que la seule chose qui préocupait l'inhbibé de whisky c'était le fait de se faire traiter de vieux. Si il avait aborder un regard et un air inquiet, celui-ci se transforma bien vite laissant une certitude absolue apparaitre : Il était loin d'être rond comme pas permis. C'est à ce moment, quand il repondit à Joseph, en parlant de Kitty comme la copine présumé de fou furieux qu'elle comprit. Il trouvait tout cela normal parce qu'il avait l'impression d'assister à une scene de ménage. Si Kitty n'avait pas prononcé un seul mot pour annoncer le contraire, son regard sans chargea completement. Comment, avec ce regard, pouvait-elle avoir l'air d'être la petite amie de ce blondinet ? Elle capta le regard du nouvel arrivant, un regard qui pouvait paraitre une eternité, mais qui pourtant ne s'étalait pas sur plus de quelques secondes. Elle mit toute la volonté du monde à tenter de faire comprendre qu'elle avait besoin d'aide et qu'elle n'avait jamais desiré se trouver dans cette position. Elle avait cessé de se débattre pendant ce court moment ayant finalement l'impression qu'elle aurait l'aide souhaitée. Un revirement de situation qu'elle n'esperait même plus.

Joseph interrompu cet échange de regard entre les deux personnes. Il balança un truc ridicule sur le fait qu'il était ceinture bleue d'un sport de combat. Ceinture bleue ? Bin oui, c'ets vrai que dit comme ça, ça faisiat super peur... Ridicule... L'homme répondit par un sacarsme que Joseph ne semblait vraiment pas apprécier. Kitty n'eue pas le temps de prévoir la suite. Elle se retrouva projeté en direction du mur le plus proche. Sous l'impulsion, elle perdit l'équilibre en cours de route. Encore et toujours ces deux options qui se presentait à elle. Se manger le mur. Ou alors elle se dematérialisait, en aterrisant sur le ventre quelque part, sans savoir sur quoi donnait ce mur. Trop risqué. Elle mit les mains en avant pour se rattraper au mur. Mais un abrutit de patron avait trouver bon de poser, sur ce même mur, des sortes de machines pour s'essuyer les mains. Kitty arriva en plein dessus, du moins, l'arcade sourcillière de son visage heurta fortement un bord pour le peu tranchant. Un bruit sourd se fit entendre, et Kitty, les deux mains sur le mur tentait de rester debout. Elle ferma les yeux un instant, chancelant sous l'impact de la machine sêchante contre son visage.

Quelques secondes s'écoulèrent et la jeune fille fit volt face en portant une main à son visage, au dessus de son oeil. Mal de chien. Elle ne savait pas ce qui avait pu se passer durant ces quelques secondes, en tout cas ce cher Joseph était au sol et commençait déjà à se relever. L'étudiante fit un pas en direction des deux hommes. Aucun plans en tête, elle n'était même pas sur de posséder toutes ses facultés de réflexion. Elle fit un pas, chancela à nouveau et s'aggripa au rebord du lavado. Sa main glissa sur le bord blanc, surement humide. Pas grave, elle s'appuya avec son autre main. Et par acquis de confiance elle posa un regard sur l'endroit ou c'était posé sa première main. Une tache rouge sang laissait des traces de doigts. Sans plus attendre elle leva les yeux vers le miroir au dessus de lavado -enfin un petit bout de mirroir resté, miraculeusement, collé au mur-, son arcade sourcillière n'avait pas resisté au choc contre la machine. Ca lui faisait un mal de chien, mais elle relativisait sachant qu'elle n'avait rien de bien grave. Le visage, ça saigne toujours beaucoup, mais la plus part du temps c'était rien du tout. Et là, c'était exactement le cas. Juste un choc un peu trop violent.

Etrangement, son premier réflexe fut d'attraper une petite serviette, qui servait à s'essuyer les mains, afin d'affacer toutes traces superflues de sang sur son visage. Ca ne s'arreterai pas aussi rapidement, mais c'était beaucoup moins visible et surtout moins impresionnant. Elle due soudainement s'ecarter du lavado pour laisser les deux hommes se battre. C'est à ce moment qu'elle percuta à nouveau avec la réalité. Elle se recula d'un nouveau bond, venant la plaqué contre la porte, pour eviter le mouvement de recul de Joseph qui venait de se manger une méchante droite. A en voir les déroulement des choses, sa pauvres ceinture bleue n'était franchement pas suffisante face à la technique du dernier arrivant. Pas à dire, il maitrisait vraiment lart du combat. Il arrivait à anticiper les mouvement de Joseph, tout en restant parfaitement serein. Elle le trouvait même, étrangement, beaucoup plus calme qu'à son arrivé dans les toilettes.


"Nooon !"

Elle avait réagit trop tard. Le bras de Joseph avait été tordue dans un craquement sinistre. Un cri de douleur se fit entendre et Kitty plissa les yeux -ce qui ne manqua pas de refaire saigner un peu sa blessure superficielle- pour ne pas voir le visage tordue de douleur du blondinet. Elle ne l'aimais pas, c'était une chose de clair et net. Mais sa nature un peu trop bonne et sociable avait prit le relais, la faisait réagir au fait que Joseph allait se faire briser le bras. Quoiqu'il en soit, maintenant c'était fait. Le fils à papa resta à terre un moment, se tenant l'épaule de sa main valide. Kitty passa une main, nerveusement, dans ses cheveux, pendant que le dernier homme restait figé sur place. En fait, ça pouvait presque être marrant à voir. Chacun d'eux semblaient réfléchir à une vitesse hallucinante sur ce qui convenait de faire. Dans quel pétrin elle avait réussi à se fourrer ? Tout ça pour partir plus vite de l'institut. Quand ça allait se savoir, elle se ferait passer un savon par Ororo, c'était sur. Le tout était de savoir si elle avait vraiment besoin de le dire ? apres tout, il suffisait de sortir rapidement, l'air de rien et partir loin de cet endroit.

*Kitty, Reveil toi !*

Elle secoua un instant la tête. Partir l'air de rien ? N'importe quoi comme idée. Le bruit qu'avait produit la bagare, sans parler du cri de Joseph avait surement alerté plus d'une personne. D'ailleurs, elle n'était pas la seule à savoir cette evidence. L'homme avait déjà poussé un meuble pour bloquer la porte. Il avait réagit bien vite qu'elle, et c'est surement ce qui leur avaient sauvé la vie. Presque aussitot, la porte montrait que quelqu'un essayait d'ouvrir. Une voix menacante se fit entendre, laissant comprendre qu'il allait apeller la police. Joseph essaya un début de phrase, mais il ne pu finir parce que l'homme venait de lui assener un coup qui le laissa inconscient. Kitty fut surprise de se soupir de soulagement qu'elle laissa échapper. Un problème en moins. Mais pour combien de temps ?

Elle devait sortir d'ici. Non, ILS devaient sortir d'ici. Elle ne pouvait pas laisser l'homme dans les toilettes alors qu'il allait se recolter un tas d'ennuis, juste parce qu'il l'avait aidé. Elle songea bien à l'idée de tout raconter à la police, mais qui allaient-ils croirent ? L'adolescente qui n'avait rien à faire ici, ou le fils à papa bourré d'argent ? Elle n'avait aucune chance, et ne voulait finalement pas que cet incident se sache à l'intitut. Oui, elle devait sortir en oubliant, bien evidement, la porte de sortie habituelle. De là, se posait la question de sa mutation et de l'homme inconnu. Faire savoir son statut n'était pas chose qu'elle appréciait habituellement, encore moins sans connaitre la personne. Mais avait-elle réellement le choix à ce moment bien précis ?

Elle ferma les yeux un court instant, juste le temps pour elle de prendre une decision, qu'elle savait déjà prise depuis un moment. On tambourinet à la porte de façon de plus en plus frénétique. Il était temps de partir avant que la police arrive. Elle ouvrit à nouveau les yeux sur le visage de l'homme. un regard serieux qui avait retrouver toute sa contenance. Un regard maculer de tache de sang provenant de son arcade sourcillière, dont elle avait déjà oublier l'impact. Kitty prit une profonde inspiration. Elle savait qu'elle n'avait guère le choix, mais sa décision restait tout de même difficile à accepter.


"Il va faloir me faire confiance."

Elle s'avança vers lui, ne lui laissa même pas le temps de retorquer la moindre chose. Kitty prit la main de l'homme, il devait lui faire confiance. Elle ne savait pas comment il réagirait par la suite, masi peu importe. Sans lui laisser trop le temps de réfléchir elle l'entraina vers le mur sans s'arreter. Un pas pressé, mais pas au pas de course pour autant. Le mur approchait et elle ne ralentissait pas, bien au contraire. L'adolescente se dematérialisa avec l'homme au dernier moment pour que ce changement de masse dure la moins longtemps possible. En moins de temps qu'il ne fallait pour le dire, ils se retrouvèrent tous les deux dans la ruelle adjacente au bar. Kitty relacha la main de l'homme, ne trouvant pas la moindre chose à dire. Elle redoutait surement ce moment, ou comme tous les humains avaient l'hatitude de faire, partir l'air degouter d'être face à une mutante.

Bien que si il voulait partir, il allait devoir le faire bien vite. Des voix d'homme se faisaient déjà entendre, laissant comprendre un "faites le tour du batiment, on ne sais jamais."... Finalement, c'était pas encore gagné.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xmen-thecure.rpg-board.net/acceptation-de-vos-personnages
The Vanisher
Confrériste confirmé de catégorie 4
avatar

Masculin
Nombre de messages : 23
Age : 33
Camp + groupe : Confrérie
Pouvoirs : Teleportation
Date d'inscription : 16/06/2008

Mutant life
Métier:
Jauge de pouvoirs:
0/0  (0/0)
Relations:

MessageSujet: Re: Manigence quand tu nous tiens...|PV kitty|   Dim 22 Juin - 6:02


    Le meuble bougeait de plus en plus, il allait meme finir par basculer. Que devait t'il faire maintenant? Se teleporter seul? Avec kitty? Dans les deux cas, il ne pourrait pas se faire passer pour un humain et elle saurait donc qu'il est un mutant! Il pourrait toujours se faire passer pour un mutant qui ne prend pas partit à cette guerre mais le croirait elle? Il se posait un tas de question et s'appretait à se téléporter avec elle mais celle ci avait décidé de faire le premier pas! Lui faire confiance? Connaissait t'elle un moyen pour sortir de là? Même s'il connaissait Kitty Pryde il n'en savait rien sur ses pouvoirs. Pouvait elle aussi se téléporter? Il n'eut pas le temps de trouver une réponse que la jeune fille venait d'attraper sa main. Au contact de sa peau, il éprouva très vite un sentiment de dégout! Pour lui il venait de pactiser avec l'ennemi! Les X-men c'était ce qu'il détestait le plus même bien avant Magneto. En même temps il ressentit une immense chaleur a l'intérieur de son corps, comme un réconfort après une dur journée. Il dédica donc de lui faire confiance.

    Se Téleporter c'est une chose mais traverser la matière s'en est une autre. Telford pensa fusionner avec le mur pendant un instant, il pensait que son corps se décomposait. Il n'avait plus le contrôle de rien et ce passe muraille lui sembla durer une éternité. Il manquait d'air et a l'intérieur de son corp, tout se mit a tourner. Une fois à l'air frais il s'écrasa lourdement sur le sol et resta un moment dans sa position avant de se relever Péniblement le visage terne et les yeux grand ouvert. Il allait s'adresser a Kitty faisant mine d'avoir été choqué par ce qu'il venait de subir, mais il dressa sa main devant elle comme pour la faire attendre un moment. La nausée était vite montée et il rendit tout son maigre déjeuner avalé à l'hotel. Il se redressa ensuite et se passa l'avant bras sur la bouche comme pour essuyer les restes (Topic spécial fraicheur^^) Il dévisagea ensuite kitty. En tant normal un humain serait partit en courant ou meme se serait évanouit après un tel évenement, il n'était donc pas crédible de se faire passer pour l'un d'entre eux. Il préféra ne rien dire et resta figé un long moment! C'était donc ça son pouvoir, la dématérialisation! Plutot pas mal et preuve à l'appui, très utile!

    La voix du Gerant se fit entendre ainsi que celle du videur! Il ne devait pas rester là, il se ferait chopper en moins de temps qu'il ne faut pour le dire! Telford attrapa alors la main de le jeune femme pour la deuxième fois et se mit a courir dans le sens opposé. Il courait le plus vite qu'il pouvait tirant la jeune fille derrière lui.

    - Ne me lâche pas la main...lui dit en accelerant sa course. Etant depuis son plus jeune age un petit délinquant vagabondant les rues de New York, il avait appris a courrir pour éviter la police ou encore à se battre pour rempoter une liasse de billet ou défendre son honneur. C'était ça la rue, Les même loi que la jungle! Survivre ou Mourrir...
    -Ma Voiture est au bout de cette rue! Plus vite...

    Malgrès qu'il ne ressentait aucun danger réel, il devait tout de même éviter les ennuis et encore plus la police! Il était aux taquet et attendais le moindre flagrant délit pour l'arreter! La semaine dernière, les flics avait eu un mandat pour visiter l'entrepots. Ces fumiers on tout retourné mais Telford n'était pas le premier abrutis sur qui on pouvait tomber. Ils n'avaient donc rien trouvé et il était pourtant sur de son implication dans un quelquonque Trafic. La vieille Mustang était a présent visible et Telford la pointa du doigt! Derrière eux on pouvait voir le videur se rapprocher lentement! Il avait une sérieuse conditons physique! Il fallait vraiment courir plus vite...
    ¤¤¤

    A l'intérieur du bar, il ne restait plus personne, du moins pas tout a fait. L'inconsient blondinet avait retrouvé ses esprit et le même sourir précédent l'attaque apparut sur son visage. Il fit mine de grimacer pour son bras apparement fracturé ainsi que son nez completement éclaté mais en une fraction de seconde son bras s'épaissit, son nez également et tout son corps se métamorphosa. Le blondinet avait totalement disparut a présent et avait laissé place à un homme Petit et trapus au crâne Rasé. Il n'était pas musclé mais bien Gras...Très Gras! Il se releva lentement et sortit du bar ,sans même que personne ne l'aperçoive , d'un pas lent mais décidé. les habits de Golfeur avait eux aussi disparut laissant place a un Tshirt blanc XXXL ainsi qu'a un baggy Bleu ciel.

    ¤¤¤

    -Il s'est barré! choper moi cet enfoiré!!!

    Le vieux flic était sortit lui aussi et venait d'hurler à l'oreillette qu'il portait. Henry Mclann était inspecteur a la Brigade des Stup'. Cela faisait plus de Trois ans qu'il traquait Telfort Porter, pour Trafic de drogue et Escroquerie. Il avait a présent assez de preuve que pour le mettre en Garde a vue et commencer le procès. Il ne le laisserait pas filer si près du but.

    Quelques rues plus loin se tenait Deux voitures de flic banalisée ainsi qu'une voiture de services. Après les consignes du supérieur, il enclenchèrent les sirènes et appliquèrent le girofare sur le toit. Les Pneus Crisèrent sur le Bitume et se retrouvèrent sur la route perpendiculaire à celles des deux mutants.

    ¤¤¤

    Telford ne pourrait plus courir encore longtemps, il sentait son coeur frapper sa poitrine de plein fouet et un point de cotés le ralentissait fortement. Pourtant sa voiture n'était plus qu'a Quelques mètres mais Le bruit des sirènes Policière mis fin a tout optimisme! Les flics avait était drolement vite! Le coup de fil avait été donné il y a a peine cinq minutes et le commissariat n'était pas tout près. Etrange! A moins qu'un flic était déjà sur place et que le patron n'avait fait que le prévenir rapidement de la situation. Avec le peu d'énergie qu'il lui restait, The vanisher accélera une nouvelles fois, toujours sa main dans celle de Kitty. Soudain Les Trois voitures débouchèrent sur la route principale et se stoppèrent rapidement, barrant la route a kitty et a Telford. Celui ci s'arreta brusquement alors que Les flic était sortit de leurs voiture, Flingue en joue a moitié couché sur le capot.

    - F.B.I! Rend toi Porter T'es Cerné!

    Telford chercha rapidement une solution! Il ne pouvait pas se mettre a courir sans quoi les flis ouvrirait le feux, de plus Le videur se rapprochait maintenant de plus en plus. Il n'avait donc plus le choix! Non seulement les flics saurait qu'il est un mutant mais il devrait surtout donner des explications a Kitty. Son plan était déjà en danger mais les Poulets ne l'arreterait pas aujourd'hui...pas si près du but. La main de Telford resserra celle de kitty et d'un chuchotement presque inaudible il osa lui dire:

    - C'est à toi de me faire confiance maintenant...

    Sans attendre son aprobation, Les deux mutant se volatilisèrent sous les yeux ebahit du F.B.I et de John qui s'était a présent arreté de courrir.


SUITE >>>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xmen-thecure.rpg-board.net/attente-f90/the-vanisher-uc-t4
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Manigence quand tu nous tiens...|PV kitty|   

Revenir en haut Aller en bas
 
Manigence quand tu nous tiens...|PV kitty|
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bretagne... quand tu nous tiens.
» Nostalgie quand tu nous tiens
» Réalité quand tu nous tiens
» Vanité, quand tu nous tiens...
» Corsica quand tu nous tiens !!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
{ X-Men : The Cure :: { Whole World :: New York :: Nord :: Bar The Clurichaun-
Sauter vers: