AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Let The Bodies Hit The Floor [PV The Vanisher]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Isatys
Modératrice
Confrériste de catégorie 3
avatar

Féminin
Nombre de messages : 244
Age : 29
Camp + groupe : Confrérie
Pouvoirs : Création d'électricité
Date d'inscription : 15/05/2008

Mutant life
Métier:
Jauge de pouvoirs:
0/0  (0/0)
Relations:

MessageSujet: Let The Bodies Hit The Floor [PV The Vanisher]   Mer 18 Juin - 5:33

20h30... À cette heure-là, la Grosse Pomme n'était pas encore couchée. Le soleil était depuis bien longtemps caché derrière les gratte-ciel, mais, au niveau de la rue, les affiches aux néon et les lampadaires s'assuraient de garder une luminosité quasi constante sur la mégalopole. De ce fait, les rues de Manhattan étaient encore bondées. Toutes les classes de la société se côtoyaient dans une cacophonie incessante. D'un côté, un businessman qui ignorait royalement un mendiant. De l'autre, un Chinois qui essayait de vendre des copies piratées de tous les DVD existants. Là encore, un père de famille qui se frayait un chemin dans la foule en bousculant les autres : une fois encore il allait être en retard pour le spectacle de sa fille. Puis, soudain, ce fut le drame. L'homme voulut traverser la rue, mais il se fit frapper par un taxi qui venait de brûler un feu rouge... Le businessman tourna la tête vers l'accident avant de poursuivre son chemin : il était trop pressé pour s'attarder à une telle banalité. Le Chinois, lui, remballa ses DVD en vitesse. Les policiers n'allaient pas tarder à arriver.

À vrai dire, dans cette ville, il n'y avait à peu près aucune différence entre midi et minuit... Ou, à bien y penser, il y avait peut-être une différence : le soir, la vermine mutante abandonnait les rues. Du moins telle était l'opinion de Will Sheppard, chef de brigade de la Ligue de Sécurité Militaire. L'homme se dirigea vers le lieu de l'accident, arborant fièrement son badge. Les quelques personnes qui s'étaient attroupées se dépêchèrent de fuir, appeurées par son insigne. Ces temps-ci, la Ligue de Sécurité effrayait plus les gens que la police elle-même. Calmement, Will se pencha vers la victime et prit son pouls... Il n'y en avait aucun. Le militaire poussa un soupir, puis attrapa sa radio.

- Jim, j'ai un accident mortel à l'angle de Park Avenue et la 59e. Avertis la police, d'accord ?

L'appareil grésilla un moment, puis une voix se fit entendre.

- Les poulets arrivent. Qu'est-ce que tu fais, toi ?

- Central Park est juste à côté. Je vais y faire un tour et je retourne au QG.

- 10-4. Alex, Kyle et Stan sont dans ton coin aussi. Je vais leur dire de te rejoindre. Il y eut quelques secondes de silence, puis : Bon, leur radio semble HS. Tant pis, on se verra tantôt.

Will s'éloigna du mort et entreprit de se diriger vers le parc, qui n'était qu'à deux blocs de là. Cet accident le dérangeait plus qu'il ne voulait l'admettre. Le problème, ce n'était pas le corps. C'était plutôt qu'à chaque fois qu'il voyait quelqu'un mourrir, cela lui rappelait que personne n'est immortel... Pas même lui. Et pourtant, il l'aurait bien voulu. Pas qu'il veuille vivre pour l'éternité, non. Tout ce que voulait Will, c'était vivre assez vieux pour voir le dernier mutant se faire éliminer et, si possible, être celui qui mettrait fin à la menace mutante.

Le militaire fut tiré de ses pensées quand les immeubles disparurent pour laisser la place à Central Park. À une heure pareille, il n'était conseillé à personne de s'y aventurer. En fait, seuls les esprits les plus dérangés de cette société fréquentaient l'endroit, la nuit tombée. Violeurs, tueurs, pédophiles, drogués, voyoux, sans-abris... Voilà ce qui composait la population du parc à une heure pareille. Aucune surprise, donc, s'il y trouvait des mutants. Et justement, parlant du loup... Un peu plus loin dans la rue, Will aperçut une jeune femme blonde. Bottes à talons hauts s'élevant jusqu'aux genoux, mini-jupe, corset noir et rose dévoilant son nombril et une bonne partie de son ventre... Il l'aurait facilement prise pour une prostituée si ce n'était de sa démarche fière et assurée. Leurs yeux se croisèrent un instant, mais ce fut assez. La jeune femme sembla reconnaître à qui elle avait affaire et elle s'élança à toute vitesse dans le parc.

Et voilà, il tenait une mutante. Il ne lui fallut qu'une seconde pour sortir son arme et s'élancer à la poursuite de la blonde. Malgré ses talons hauts, elle semblait courir assez vite, si bien qu'il la perdit de vue après une centaine de mètres seulement. Elle était intelligente, celle-là. Au lieu d'emprunter le chemin principal, elle avait bifurqué sur un petit chemin de terre qui plongeait dans la végétation. Après ça, presque impossible de savoir où elle se trouvait... Will s'arrêta un instant et tendit l'oreille. Si elle bougeait encore, ses pas feraient du bruit à cause des feuilles mortes au sol. Mais ce qu'il entendit, plutôt, ressemblait au bruit qui sort d'un lecteur mp3 quand le volume est trop haut. Intrigué, Will se dirigea lentement en direction du bruit. Il serrait encore son arme, prêt à faire feu au premier mouvement suspect. Soudain, son pied buta contre quelque chose de plus ou moins mou. Dans la mi-noirceur, le militaire pouvait difficilement voir de quoi il s'agissait, si bien qu'il se pencha pour observer de plus près.

- Merde !

L'objet était un corps qui, comme lui, était vêtu de l'uniforme de la Ligue de Sécurité Militaire. C'était Kyle. Tous les sens en éveil, Will ne tarda pas à voir un second corps, puis un troisième. Il ne se faisait aucune illusion sur l'identité des victimes. Et toujours ce bruit de fond venant du lecteur mp3. Il le repéra enfin, sur le corps de celui qui devait être Alex. Maintenant qu'il était plus près, Will entendait clairement la chanson, du heavy métal, et dont les paroles n'avaient rien pour le rassurer.


One - Nothing wrong with me
Two - Nothing wrong with me
Three - Nothing wrong with me
Four - Nothing wrong with me

One - Something's got to give
Two - Something's got to give
Three - Something's got to give

NOW!

Let the bodies hit the floor!
Let the bodies hit the floor!
Let the bodies hit the floor!


Il y eut un mouvement à sa droite. Non, à sa gauche. Will tournait en rond, paniqué. Et cette fichue chanson qui ne cessait de crier "Let the bodies hit the floor!". Comme si elle connaissait son destin funèbre. Il y eut un nouveau bruit. Cette fois, ça venait de derrière lui. Le militaire se tourna et se retrouva face à cette maudite blondasse, qui le regardait d'une air amusé.

« Bouh! »

Will voulut tirer, mais elle fut plus rapide. Un éclair s'échappa de sa main et vint frapper le militaire de plein fouet. Il s'effondra, raide mort, sur le cadavre déjà froid de Stan. Avec un sourire sadique, à la limite de la folie, Isatys regarda son "travail" et se mit à fredonner, au même rythme que le lecteur mp3.

« Let the bodies hit the floor... »

Puis, tranquillement, la Confrériste quitta le chemin de terre, se retrouvant une fois de plus sur le chemin principal de Central Park. Cinquante mètres plus loin, à l'entrée du parc, des gens continuaient à vaquer à leurs occupations sans aucun idée du drame qui venait de se dérouler... Avec un peu de chance, elle tuerait un cinquième militaire ce soir...

_________________
I'm Not As Innocent As I Look Like
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xmen-thecure.rpg-board.net/confreristes-f40/isatys-t198.h
The Vanisher
Confrériste confirmé de catégorie 4
avatar

Masculin
Nombre de messages : 23
Age : 32
Camp + groupe : Confrérie
Pouvoirs : Teleportation
Date d'inscription : 16/06/2008

Mutant life
Métier:
Jauge de pouvoirs:
0/0  (0/0)
Relations:

MessageSujet: Re: Let The Bodies Hit The Floor [PV The Vanisher]   Mer 18 Juin - 17:54

|20H00 Madisson Avenue, Appartement de Leny Grimslon|


    - Je te l'ai dit, Cette machine est au point! Je n'essaie pas de t'arnaquer...je t'en prie Telford, il faut que tu me croie...

    La voix suppliante de Leny résonnait dans l'appartement peu meublé du 345 Madisson Avenue. L'homme s'appuyait contre le mur et s'il avait pu reculer encore il l'aurait certainement fait. Devant lui Telford tenait une batte de base ball le long de son coeur alors qu'un rictus était dessiné sur ses lèvres.

    - Combien t'ai je payé pour ce travail Leny?
    - 15.000$...
    - Je trouve que c'est plutôt pas mal payé...L'homme fit une pause comme si il réfléchissait puis il assena un énorme coup de batte de base ball sur la dite machine et celle ci se brisa en mille morceau. Leny Grimaça et se protegea le visage tout en poussant un petit cri aigu! J'AI ESSAYE TON MERDIER, SUR UN MUTANT SANS IMPORTANCES...ELLE NE MARCHE PAS..T'ENTEND CA LENY! 15.000$ POUR DE LA VERITABLE CAMELOTE!!!

    Leny tenta de calmer Telford qui avait l'air plus qu'énervé! The vanisher s'approcha alors de Leny et l'attrapa a la gorge! Sa voix était plus que diabolique mais il parlait a présent moins fort, une voix presqu'inaudible.

    - Tu à Plutot interet a ce qu'elle soit prête dans Quatre jours...tu entend leny...quatre jours pour que tu transforme ta merde en Absorbateur de pouvoir!!

    Telford ressera l'étreinte un court instant puis lacha l'homme qui s'écroula au sol se tenant l'endroit ou il venait d'etre etreinté. Leny se mit a tousser alors que Telford d'un main nerveuse, replaquait ses cheveux vers l'arrière à l'aide de ses deux mains. Il réajusta alors ses gants de cuir noir avant de sortir de l'appartement comme s'il ne s'était rien passé.


|21H29, Central Park|

    THe vanisher était passé a son appartement, il avait besoin de sommeil. Il n'était couché que depuis quelques minutes, qu'il se retournait dans tout les sens! De toute évidence, Morphée ne viendrait pas à lui. Il se leva alors enfila un jeans délavé ainsi qu'une Veste de cuir noire et quitta son appartement très calmement.
    Il irait à pied jusque central park, ce n'était pas bien loin, marcher un peu ne lui ferait pas de tord. Telford était a bout de nerf mélangeant alcool, cocaine et médicaments. Il devait cependant garder son calme et attendre le moment fatidique. Il Devait Trouver Chronos, ca c'était certains, mais comment pourrait il retrouver un mutant parmis tout ceux qui trainait a New York! Autant chercher une aiguille dans une botte de foin. Grace a la machine de Lenny, il absorberait les pouvoirs de Chronos et tenterait de mélanger son pouvoir de téléportation a celui de Chronos, il pourrait de cette manière se téléporter dans le temps, bien avant que la confrérie naisse au commande de Magneto, il serait plus vulnérable, Telford s'en débarasserait et deviendrait lui même Le tout puissant de la confrérie! Telford était sur qu'il y parviendrait, un seul élément manquait au tableau ...Chronos!

    Après quelques minutes de marche a méditer sur ses plans, Telford arriva a central park. L'activité a cette heure n'était pas au rendez vous, La nuit était presque tombée et la fraicheur également. L'homme remonta le col de sa veste et remonta la fermeture éclair, Une fois dans l'allée principale un homme armé passa devant lui, il avait l'air préssé meme voir stressé et opressé. La peur l'envahissait pourtant il avait l'air de chercher quelque chose ou quelqu'un? L'homme aperçut un autre type Armé mais cette fois débarquer sur la gauche, il marchait furtivement, l'arme au poing. Telford sentait que quelque chose allait se produire dans quelques instant, mais quoi? S'agissait t'il d'une chasse au voyou ou d'une chasse au mutant? Un troisième homme tourné le dos aU Vanisher, se cachant derrière un arbre, lui aussi l'arme dans sa main droite. Un sourir se dessina une nouvelle fois sur le visage de l'homme. Il s'approcha lentement du type armé et dans une fraction de seconde il lui prit la tête entre ses mains et lui tordit le coup. Sa nuque craqua dans un bruit sec et bref! l'homme s'écroula immédiatement au sol, mort sur le coup alors que Telford décida de s'assoir sur un banc non loin de là afin d'admirer le spectacle qui allait se produire.

    Il n'était assis que depuis quelques secondes alors qu'un silence s'empara du parc, Seul le bruit sourd et étouffé d'une musique percait ce silence qui obligeait Telford a tendre l'oreille. Soudain un éclair jailli de nul part et le premier homme que The vanisher avait aperçut atterit quelque mètre plus loin de l'impact. Telford comprit immédiatement, les bras écarté et appuyé sur la tête du banc il s'installa confortablement! Une jolie blonde sortit alors de sa cachette. Une pute? non! elle était bien plus que ça! Telford ne la connaissant pas! C'était une mutante sans aucun doute, mais en aucun cas une X-men! Ce n'était pas le genre de la maison que de s'en prendre a des innoncents. Bien que personne ne soit innoncent de nos jours. La jeune femme ne le remarqua pas tout de suite mais Telford avait bien l'intention d'aller plus loin.

    -Clap-Clap-Clap- Telford applaudit trois fois très lentement avant de sourir a la jeune femme. Le visage de l'homme était caché dans la pénombre mais lui distinguais bien les trait de la jeune femme qui s'était a présent retournée dans sa direction!

    -Bravo! Excellent Travail...Tu peux être fiere de toi...

    L'ironie dans sa voix se faisait sentir et pas qu'un peu. Comme si Telford prenait un malin plaisir à se moquer de ses exploits. Alors qu'il lui afficha son plus beau sourir moqueur, il avança son visage afin qu'il soit éclairé par l'un des multiples lampadaires. Les Traits Veilli du Vanisher se dessinèrent alors qu'il défia la jeune Mutante du regard



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xmen-thecure.rpg-board.net/attente-f90/the-vanisher-uc-t4
Isatys
Modératrice
Confrériste de catégorie 3
avatar

Féminin
Nombre de messages : 244
Age : 29
Camp + groupe : Confrérie
Pouvoirs : Création d'électricité
Date d'inscription : 15/05/2008

Mutant life
Métier:
Jauge de pouvoirs:
0/0  (0/0)
Relations:

MessageSujet: Re: Let The Bodies Hit The Floor [PV The Vanisher]   Jeu 19 Juin - 21:26

Elle avait fait du bon boulot, ce soir. D'abord les trois paramilitaires, puis leur chef de brigade... En tout cas c'était ce que laissait croire la plaque du cadavre. Après son graffiti sur la Statue de la Liberté, Isatys était retournée à la Confrérie et s'était donné un moment de réflexion. Elle ne savait plus quoi faire. Sa conversation avec Ian, au centre commercial, lui revenait sans cesse à l'esprit. C'était en partie à cause du comportement des Confréristes que le sérum avait été créé. Suite à cette rencontre, Isa s'était plus ou moins promis d'arrêter de tuer. Elle devait essayer de contrôler cette bête en elle, qui voulait toujours voir plus de souffrance. Peut-être en aurait-elle été capable, ou peut-être pas. Ce qui était certain, toutefois, c'était que la situation avait changée depuis leur conversation. À l'époque, elle voulait utiliser la Confrérie pour détruire le sérum. Mais aujourd'hui, avec l'arrivée de Stryker, c'était un esprit de rébellion qui s'était emparé de la blonde. Tant pis pour ce qu'allait croire la population à cause de ses agissements, le sang allait couler !

Elle sentait qu'elle trahissait Ian en agissant ainsi, mais il fallait qu'elle le fasse. Quelqu'un devait se lever pour combattre ce despote. C'était donc avec une volonté de fer qu'Isabel était sortie de la Confrérie et qu'elle avait attendu que le couvre-feu soit levé. Ce n'était pas sans raison si elle était habillée ainsi. Même si ses tenues étaient souvent provoquantes, cette fois-ci elle avait monté d'un cran. Elle aurait pu passer pour une prostituée et c'était exactement ce qu'elle voulait. Étrangement, habillée comme ça elle passait presque inaperçue dans les rues de New-York. C'est ainsi que les brigades de la Ligue de Sécurité Militaire passaient à côté d'elle sans même lui jeter un regard. Mais elle, elle les regardait. Malheureusement, ils semblaient trop nombreux et trop entraînés pour qu'elle les attaque de front. Ce serait du suicide. Et c'était là que son apparence était devenue une arme... Ce n'était pas pour rien si les Confréristes l'avaient surnommée Isatys. C'était le nom d'une succube, une des filles de Lilith. Et, comme une succube, Isabel savait charmer les hommes avant de mettre fin à leurs jours.

Ses deux premières victimes avaient voulu passer un peu de bon temps pendant leur pause... Alors Isatys les avait emmenés, un à un, dans Central Park afin qu'ils aient plus "d'intimité". Malheureusement pour eux, le premier baiser s'avéra fatal alors qu'ils s'effondraient, électrocutés. Pour les deux autres, la mutante s'était contentée d'un jeu du chat et de la souris... Elle avait beau être habillée comme une prostituée, elle n'en était pas une. Alors embrasser deux ennemis dans une même soirée, c'était bien assez pour elle.

C'était donc d'une démarche fière et confiante qu'Isa était sortie du petit chemin de terre où elle avait laissé le corps de sa quatrième victime. Elle allait se diriger vers l'extérieur du parc, à la recherche d'une nouvelle proie, quand trois claquements secs se firent entendre. Immédiatement sur la défensive, Isabel se retourna. Quelques éclairs dansaient dans la paume de sa main et ils étaient prêts à foudroyer l'homme qui venait de révéler sa présence. Elle voulut le détailler pour voir s'il était ami ou ennemi, mais elle en fut bien incapable. Malheureusement, il se trouvait dans une zone d'ombre. Il lui parla alors d'une voix raillante et la félicita pour ce qu'elle venait de faire. Toutefois, l'ironie dans sa voix était facilement perceptible, si bien que la méfiance d'Isatys n'en fut que plus grande. L'homme avança alors son visage, qui fut illuminé par un lampadaire. Au premier regard, il devait avoir la quarantaine... La mutante ne le connaissait pas, mais c'était quelqu'un qui n'avait pas peur des mutants... Peut-être même en était-il un.

« Je fais ce qu'il faut pour nettoyer les rues de ma ville. Alors si j'étais toi, je ferais attention au ton que j'utilise devant quelqu'un qui vient de tuer quatre hommes. »

Isabel fit quelques pas en direction de l'homme. Elle ne le quittait pas du regard et, au moindre geste suspect de sa part, elle était prête à libérer son électricité.

« Je t'avertis tout de suite : tu fais un mouvement un peu trop brusque et je te grille... »

_________________
I'm Not As Innocent As I Look Like
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xmen-thecure.rpg-board.net/confreristes-f40/isatys-t198.h
The Vanisher
Confrériste confirmé de catégorie 4
avatar

Masculin
Nombre de messages : 23
Age : 32
Camp + groupe : Confrérie
Pouvoirs : Teleportation
Date d'inscription : 16/06/2008

Mutant life
Métier:
Jauge de pouvoirs:
0/0  (0/0)
Relations:

MessageSujet: Re: Let The Bodies Hit The Floor [PV The Vanisher]   Ven 20 Juin - 17:53


    Cette fois la nuit était vraiment tombée et la fraicheur s'accentuais. Isatys devait mourrir de froid dans cette tenue provocatrice. Telford s'était levé lentement ne considérant pas la menace d'Isatys au sérieux, Cependant il n'avait pas fait de gestes brusque. Le sourir encore bien dessiné sur ses lèvres, il garde une certaines distances puis fit mine de réfléchir avant de croiser ses mains.

    -Ta ville? Depuis quand New York appartient aux putes? Il avait dit ça avec tellement d'ironie que ca frolait l'insolence. Il savait qu'elle n'était pas une pute mais il savait également que cette petite avait un sacré caractère! Valait mieux ne pas trop la provoquer tout de même. Telford ne savait pas qui était vraiment Isatys mais elle n'était pas un X-men et pour agir de la sortes elle n'était pas non plus ce genre de mutant qui se considérait comme neutre. Elle venait de Griller de sang froid Quatre homme comme elle le disait si bien. Seul un confrériste pouvait faire cela, Cependant elle ne devait être qu'une élève. The vanisher a plus de quarante ans et niveau Confrériste, il connait pas mal de monde du moins les anciens..Alors comme ça cette petite se prenait déjà pour une grande elle pensait sincèrement faire face a Telford? Elle devait donc ignorer qui il était. Oh certes, il n'avait pas de pouvoirs si puissant comme manipuler les champ magnétique ou encore électrique mais il savait être plus rapide que l'attaque. A quoi sert d'avoir une attaque super puissant si elle n'atteind pas sa cible?

    Le sourir de Telford disparut en une fraction de seconde, il avait reprit son plus grand sérieux et a vrai dire il avait une tête a faire peur! Il dévisagea longuement son interlocutrice sans bouger le moindre petit doigt.

    -Pauvre Folle! Tu ne sais donc pas à qui tu parles! Je me demande si Magneto apprécierait que tu me parles de cette façon! C'est vrai je suis l'un de ses plus vieux ami! Nous avons commençait cette guerre avant même que ta petite geule d'ange n'aie pu voir le jour!...Je te conseil vivement de baisser ta garde devant moi et plutot que de jouer a la dangereuse putain en folie, dis moi qui était ces hommes que tu viens de griller?

    Il n'y allait pas de main morte mais après tout elle lui devait le respect! Si elle était réellement une confrériste elle connaissait les règles! La hierarchie. Meme depuis tout ce temps jamais Telford n'a manqué de respect face a Magneto! Oh il a bien souvent pensé a le détruire et encore aujourd'hui mais devant lui il sait comment se tenir. Il sait aussi qu'une seule parole de Magnenot pourrait le réduire en poussière! Pour l'instant il était très influent et dirigait la confrérie avec beacoup de fidèle...meme voir des adorateurs! Des bon toutous a leur pepere! Telford s'était a présent rapproche d'Isatys et n'était plus qu'a quelque centimètre d'elle. Il lui prit une meche de ses long cheveux blond et en repira lentement le parfum!

    -Ahhh Naive Jeunesse... si seulement je pouvais encore avoir Vingt ans...le monde aurait pris une autre tournure...Tu sais que tu peux encore changer le monde...C'est quoi ton nom au juste?
    Voyant que ca ne lui plaisait pas vraiment, Telford relacha sa meche de cheveux puis s'appuya contre un arbre avant de s'allumer une cigarette. Cette saloperie le tuera peut etre avant la fin de cette guerre mais nicotine amphétamine et Cocaine lui faisait tenir le coup! Sans ça il serait surement entouré de medecin en blouse blanche ou retrouvé noyé dans un canal une pierre a la cheville. Telford ne quitta pas le visage de la belle Isatys se contentant de lui recracher sa fumée de cigarette au visage.



Hg: J'ferais plus long la prochaine fois ;)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xmen-thecure.rpg-board.net/attente-f90/the-vanisher-uc-t4
Isatys
Modératrice
Confrériste de catégorie 3
avatar

Féminin
Nombre de messages : 244
Age : 29
Camp + groupe : Confrérie
Pouvoirs : Création d'électricité
Date d'inscription : 15/05/2008

Mutant life
Métier:
Jauge de pouvoirs:
0/0  (0/0)
Relations:

MessageSujet: Re: Let The Bodies Hit The Floor [PV The Vanisher]   Jeu 26 Juin - 4:47

Eh bien, Isa venait de tomber sur quelqu'un d'aussi têtu qu'elle ! Comme elle-même l'aurait fait, l'homme ignora complètement la menace et se leva. Toutefois, il se garda bien d'agir brusquement. Isabel l'observait, toujours prête à réagir s'il essayait quoi que ce soit. Mais il n'avait pas l'attitude de quelqu'un qui veut se battre. Au contraire, il se contentait de la regarder d'un air narquois, comme pour se moquer d'elle... C'est d'ailleurs ce qu'il fit quelques instants plus tard quand il lança que New-York n'appartenait pas aux putes. À ces paroles, le visage de la mutante se fendit d'un sourire.

« Tu vois, il y a quelques années la vie m'a apprise son plus grand paradoxe : arrange-toi pour t'attirer le regard de tous les hommes et tu passeras inaperçue. » Isatys adopta alors une expression charmeuse et commença à jouer avec sa mèche rose. « Alors quand ils me voient habillée comme ça et que je leur demande d'une voix douce et innocente s'il veulent passer quinze minutes au paradis avec moi, ils n'y voient que du feu. » En un instant, tous les artifices quittèrent l'expression d'Isatys, qui n'affichait plus désormais qu'un sourire en biais. Ses yeux, toutefois, reflétaient une lueur de sadisme au bord de celui de la folie. « Si la Ligue de Sécurité est crainte à ce point, c'est parce qu'ils y vont à 10 contre 1... Mais en face à face avec moi, ils n'ont aucune chance de s'en sortir vivants. »

Pourquoi venait-elle de tout lui balancer ça ? Peut-être parce qu'elle savait que l'âme de l'homme était tout aussi noire que la sienne. Une personne plus vertueuse lui aurait balancé des âneries à propos du fait de tuer des gens. Une personne qui n'est pas habituée à voir la mort en face aurait eu peur devant les menaces d'Isa. Pourtant, l'homme n'avait pas la moindre goutte de sueur. Il se contentait de la regarder avec un air plutôt amusé. Par conséquent, il avait déjà tué et il se pensait supérieur à elle. Et s'il se pensait supérieur à une mutante, c'était qu'il n'était pas vraiment humain lui non plus... Cette réflexion s'était faite en une fraction de seconde et, pour Isa, la conclusion était simple : il n'était pas un ennemi.

Au moment où elle faisait disparaître les éclairs de la paume de sa main, l'homme reprit la parole. Comme elle l'avait deviné, il n'était pas tout blanc. Au contraire ! À l'entendre, il connaissait très bien Magnéto. Toutefois, sa tête ne lui disait rien... Mais bon, rien de bien surprenant là-dedans. Isatys était loin de connaître tous les Confréristes, au contraire. Même si elle espérait faire partie de l'élite de Magnéto d'ici peu de temps, ce n'était pas encore fait. Et s'il y avait la plus petite possibilité pour que l'homme ne soit pas en train de la mener en bateau, alors elle devait effectivement faire attention à la manière dont elle lui parlait. S'il connaissait vraiment Magnéto, alors elle aurait peut-être besoin de son assistance pour entrer dans l'élite...

« Primo, je n'ai absolument aucune idée de qui tu es. Secundo, je ne suis pas une "dangereuse putain en folie". Tu as devant toi la prochaine assistante de Magnéto. Et tercio... Merde, est-ce que tu vis sur une autre planète ou quoi ? » Bon, elle y était peut-être allé un peu fort sur le dernier point. Mais franchement, qui n'avait pas entendu parler de la bande de paramilitaires engagés par Stryker ? « Désolée, c'est juste que... Stryker, la Ligue de Sécurité Militaire... Tu es sûrement au courant, non ? Ces gars-là faisaient partie de sa petite bande d'anti-mutants. »

Elle avait tué quatre paramilitaires, mais combien d'autres allaient prendre leur place ? À moins de s'attaquer directement à Stryker, Isa voyait mal comment finir tout cela. La seule autre solution qui lui venait à l'esprit, ce serait que les mutants se rebellent et prennent la ville. Mais là encore... Un New-York mutant dans un monde humain, ça durerait combien de temps ? Non, il fallait tuer Stryker et tous ses partisans. C'était la seule solution.

Perdue dans ses pensées, Isatys ne se rendit pas compte que l'homme s'était rapproché d'elle. C'est pourquoi elle lâcha un petit cri de surprise quand elle sentit une main attraper une mèche de ses cheveux. Prise au dépourvu, la blonde ne savait pas comment réagir. Si elle avait suivi son instinct, l'inconnu n'aurait pas eu le temps de s'éloigner d'elle qu'il aurait fini raide mort. Mais d'une autre côté, s'il était plus haut qu'elle dans la hiérarchie de la Confrérie, elle ne pouvait pas se permettre de le tuer. Malgré tout, on ne la touchait pas de la sorte sans son contentement ! Mais avant qu'elle ne puisse faire quoi que ce soit, l'homme s'éloigna légèrement d'elle, s'appuya sur un arbre et alluma une cigarette. Il fit alors le pire geste qu'il aurait pu faire... Isatys était déjà en colère parce qu'il était venu humer ses cheveux, mais en plus il lui relâchait un nuage de fumée en plein visage !

Cette fois, s'en était trop ! Qu'il soit un Confrériste important ou pas, cela n'avait plus aucune importance pour elle. Elle ne pouvait pas se permettre de l'électrocuter, mais elle avait bien d'autres armes... La blonde fit un pas en direction de l'homme, puis le gifla du plus fort qu'elle le put.

« Je suis Isatys et, crois-moi, je suis tout le contraire de ce que ma tenue pourrait laisser supposer. Ne t'avise plus de me traiter de la sorte. »

_________________
I'm Not As Innocent As I Look Like
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xmen-thecure.rpg-board.net/confreristes-f40/isatys-t198.h
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Let The Bodies Hit The Floor [PV The Vanisher]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Let The Bodies Hit The Floor [PV The Vanisher]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bodies rigolos pour bébés !!
» Hot Bodies D8 Hara de babin
» "Get it on The floor" IC EDEN
» Hot bodies lightning 2 RR
» Naruto Amv [Hit the floor!!] Dmt

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
{ X-Men : The Cure :: { Whole World :: New York :: Nord :: Central Park-
Sauter vers: