AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Magasinage interrompu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jared Wilcott
Confrériste expérimenté de catégorie 3
avatar

Masculin
Nombre de messages : 36
Age : 32
Camp + groupe : Confrériste
Pouvoirs : Contrôle le sang
Date d'inscription : 28/04/2008

Mutant life
Métier: Criminel recherché
Jauge de pouvoirs:
5/100  (5/100)
Relations:

MessageSujet: Magasinage interrompu   Mar 24 Juin - 8:45

Il était constamment dans ce petit calepin.

Personne ne semblait être capable de le sortir de ces mots et ces vers qu'il ne cessait d'écrire. Aucune personne n'avait encore lu ce qu'il contenait ayant peur de le faire réagir. Étant d'une froideur indégnable, nul sait ce qui peut arriver.

Très peu avait échangé avec ce mutant, car il ne semblait aucunement bavard, ni agréable. Il dégage une frayeur tant par ses attraits que par l'âme qu'il possède.Également, son don ne lui donnait aucun avantage.D'un signe de la main ne vous faites plus partie de ce monde.

Cependant, parmis ces gens, une sortait du lot. Elle était capable d'ignorer son aspect cadavérique et son caractère...

De plus, elle a pu le faire sortir de son calepin.

Holly McCraken...

La connaissant depuis quelques mois, il traversé une terrible aventure. Elle a permi à Holly de se libérer tant de sa prison que de son père et pour Sinner, de découvrir ce qu'est l'amitié.

Ainsi, ils partagent des bons comme des mauvais moments. Sa présence chez Sinner fait resortir en lui des traits qui l'ignorait;sans perdre ses anciennes habitudes, malheureusement.

Sinner ce trouvait dans une boutique de vêtement. Des vêtements féminins. Aucunement habitué de se retrouver dans ce genre d'établissement, il se contentait de rester clouer devant la porte, tête baissé. Il n'y avait que Holly qui se trimballait entre les présentoirs.

Bien sûr, il regrettait d'avoir accepté de se promener dans les rues de New York. Ces boutiques le rendait totalement inconfortable. Ces femmes qui s'amuse à dépenser leur argent dans le but de se sentir belle et apprécier par la gente masculine. Des tenues fesant resortir certains parties du corps pour attirer les regards...

C'était riddicule...

De plus, il se sentait observé. D'autres femmes se trouvaient dans cette boutique. Ne voulant pas causé une catastrophe, il couvrait son visage de sa chevelure noir gardant sa tête basse. Ses mains étaient cachés dans les poches de son long manteau noir.

Ne pouvant plus supporter cette impression d'être surveillé, il se retourna vers la fenêtre de la porte, observant l'extérieur.

Soudain, au travers de ses mèches, quelque chose attirait son attention...

Quelque chose qui le déplaisait royalement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xmen-thecure.rpg-board.net/confreristes-f40/jared-wilcott
Holly McCracken
Confrériste expérimenté de catégorie 3
avatar

Féminin
Nombre de messages : 120
Age : 25
Camp + groupe : Confrérie
Pouvoirs : Chronokinésiste, contrôle la longévité cellulaire
Date d'inscription : 23/06/2008

Mutant life
Métier: chômeuse
Jauge de pouvoirs:
10/100  (10/100)
Relations:

MessageSujet: Re: Magasinage interrompu   Mar 24 Juin - 19:22




    « Come as you are, as a friend
    Take your time, don't be late ... »


    No, I dont have a gun.


    La vie allait bon train depuis la mission de la Confrérie, les choses avaient repris leur cours normal, Holly était rentrée à la « maison », et avait presque retrouvé toutes ses bonnes habitudes d’antan… Se réveiller dans un bon lit chaud et confortable, manger enfin à sa faim, revoir les visages qui l’avaient si bien accueilli déjà et auxquels elle tenait plus que tout au monde. Au fil du temps, la Confrérie était devenue sa nouvelle famille, une belle et grande famille soudée qui n’hésitait pas à laisser de son sang pour la cause que ses membres défendaient tous : La suprématie de la race. À vrai dire, elle n’était pas foncièrement pour cette cause, mais détenait bien trop de rancœur envers les humains pour ne pas songer à ce probable « règne mutant ».

    C’était réellement une journée splendide qui s‘annonçait, le ciel était d’un bleu qui égalait la couleur des yeux de la jeune mutante, et le parc était rempli de petits bambins qui jouaient tranquillement. C’était au milieu de ces rires de gens joyeux qu’Holly avait décidé de passer l’après-midi, mais pas seule. Elle avait certes besoin d’air, et d’évasion, mais aussi de la présence de ses proches, car il fallait se mettre à l’évidence, depuis les derniers évènements tragiques qui ont rythmé sa vie, elle était plutôt perturbée.

    Avec qui avait-elle décidé de sortir, sa jeune sœur, Wednesday ? Pas vraiment, non. À vrai dire, elle voulait réellement lui faire comprendre que sa vie ne se résumait pas à rester tranquillement dans une chambre à se faire materner, et qu’elle devait tenter de vivre sa vie comme un grande… Elle avait même osé écrire le mot interdit le plus terrifiant aux yeux de la jeune fille : « Grandis ». Ses perpétuelles crises d’enfant gâtée l’agaçaient au plus haut point, et grâce au ciel Weddie commençait à comprendre qu’elle devait impérativement évoluer.

    Après avoir fait les cent pas elle pris finalement la décision d’aller chercher Jared, Confrériste duquel elle s’était plutôt bien rapprochée au fil des mois. Lorsqu’elle arriva dans sa chambre il était comme à son habitude allongé sur son lit à gratter son calepin corné , l’air grave… Que pouvait-il bien écrire dedans ? Ça ne la regardait pas quelque part, elle s’en fichait… Mais elle voulait vraiment être accompagnée pour sortir dehors : Sa solitude était bien trop amère, à présent…

    Le connaissant, il ne serait pas du genre à bouger ses fesses simplement pour aller prendre l’air avec elle… C’est pourquoi sans attendre elle lui arracha son cahier des mains en faisant attention à ne pas l’abîmer plus qu’il ne l’était déjà et pointa l’extérieur de la fenêtre du mutant, l’air de dire « Si tu veux le récupérer, tu viens dehors ». Aussitôt il se mis à pomper , mais après un certain moment, il sembla étrangement enthousiaste pour aller prendre l’air avec la muette… Après tout, c’était son cahier ou la sortie.

    C’est donc comme convenu qu’elle lui redonna son bien dès qu’ils eurent mis un pied dehors. Cela faisait bien longtemps que McCracken n’était pas sortie simplement pour prendre l’air, et elle profitait d’ailleurs bien de ce moment particulier de la journée. Passant près de Soho une idée lui vient subitement. Elle tira alors le bras de Jared mais celui-ci préfèrait attendre à la porte : La boutique n’étant pas réputée pour sa fréquentation masculine… Holly se dépêcha alors d’acheter ce qu’elle avait repéré et lorsqu’elle sortit avec un cahier flambant neuf avec pour couverture le célèbre logos des Guns’n’Roses et le lui tendit, celui-ci semblait regarder ailleurs…

_________________
    __

    If I wanna think I'll think in my head
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xmen-thecure.rpg-board.net/confreristes-f40/hours-maj-t62
Jared Wilcott
Confrériste expérimenté de catégorie 3
avatar

Masculin
Nombre de messages : 36
Age : 32
Camp + groupe : Confrériste
Pouvoirs : Contrôle le sang
Date d'inscription : 28/04/2008

Mutant life
Métier: Criminel recherché
Jauge de pouvoirs:
5/100  (5/100)
Relations:

MessageSujet: Re: Magasinage interrompu   Sam 28 Juin - 3:33

Elle avait osé....

Prendre en otage son cahier d'évasion dans le but de le soumettre à ces moindres volontées. Le pire, c'est que cela marchait. En voyant son cahier noir dans les mains de Holly, la panique le prit. Nul savait ce qui se tramait dans ses lignes, au travers des mots qu'il utilisait. Personne ne pu lire les secrets que contenaient ce calepin puisque personne ne pu le toucher....jusqu'à présent.

Holly avait osé....

Le tendant avec fierté sous ses yeux rouges, elle l'avait entrainé à l'extérieur de la Confrérie. Habituellement, Sinner aurait prit un véritable plaisir à corriger cette audace par l'intervention de ses dons, mais voyant ce qu'Holly voulait faire, il calma cette ardeur. Après tout, ce qu'elle voulait, c'était passé du temps avec lui. Et cela, c'était une première pour Sinner ; être accompagnateur d'une personne qui le désirait réellement.

Cependant, là où elle l'emmenait n'était aucunement agréable pour lui. En plein centre de la ville parmis des boutiques et des cafés-restos. Là où la population était plus nombreuse. Endroit où quiconque pouvait le voir....

Alors, sans tarder, Sinner utilisa son manteau et sa chevelure pour cacher son visage. Capuchon à la tête, mains dans les poches, il tentait de couvrir tous les parcelles de son corps à la vue des gens. Ce faire regarder de travers ou être pointer du doigt avec frayeur ne lui convenait pas du tout aujourd'hui. Passer du temps avec Holly, c'est tout, même si cette sortie n'était aucunement confortable.

Alors qu'elle fesait des achats, Sinner était seul devant la porte de ce magasin tant achalandé.Ce sentant observé, il se retourna vers la vitrine pour contempler l'extérieur.

Des gens pressés qui heurtaient des passants sans politesse, des couples marchant mains dans la mains trop heureux ne voyant que bonheur autour d'eux et.....

...., mais cela. Cela n'était pas convenable. Pas convenable du tout....

Ses yeux malades parvenaient à capter une scène totalement désagréable. Une scène qui le prit rapidement personnel:

Un jeune gamin dans une ruelle se fesant tabasser avec violence par d'autres jeunes.

La raison? Aucune probablement. Seulement le fait d'exister devait être leur raison de s'en prendre à lui. Parce qu'il n'appartient pas à la même classe sociale, parce qu'il possède de meilleurs notes qu'eux, parce qu'il est différent, tout simplement...

Pour ce genre de connerie, ils se permettent de battre quelqu'un. Pour se croire plus fort, pour reigner une certaine suprématie contre lui. Pour l'empêcher de monter à leur niveau alors qu'en vérité c'est lui qui est plus haut...

Le petit, trop peur d'avoir des représailles, se laissent frapper en les suppliant de cesser...Il ne fait rien...Il n'a jamais rien fait pour vivre ces horreur...Il ne fait qu'exister avec un handicap qui le différencie des autres.

Ce petit c'est déjà appeler Jared Wilcott....

Ce voyant par terre recevant diverses coups de jeunes impertinents, il devint rouge de colère. Tellement fixé par cette scène qu'il ignora la présence d'Holly lui offrant un magnifique cadeau.

Sinner passa devant elle pour franchir la porte de la boutique avec fureur. Le capuchon à la tête, il passa au travers de la rue se fesant klaxonner par les chauffeurs trop pressés et inconscients de ce que Sinner voulait faire....

Faire ce qu'il aurait dû faire, il y a quelques années...

Il s'approcha de cette ruelle. De ces jeunes maudits qui continuaient de s'en prendre à ce pauvre petit...

'' Espèce de con !!! Tu croyais t'enfuir comme cela...Rémi Pas d'ami !!!''

D'un pas rapide, Sinner parvint à s'approcher d'eux. Alors qu'un de ces petits vilains leva la main pour donner un autre coup de poing, la main blanche de Sinner l'arrêta.

Alors, légèrement surpris de voir qui pouvait lui tenir la main, le gamin se retourna ainsi que ses amis participants à cette bagarre. Il voyait une silhouette derrière leur copain...

'' Tu oses t'en prendre à un de tes semblables...''

Appeuré, il vit que cette main qui le retenait était blanche comme neige ne voyant pas qui en était le propriétaire. Et, d'un seul coup, le capuchon de cette homme se baissa pour apparaître son visage; un visage macabre:

'' Cela se retournera contre toi, un jour...''

D'un bond, les méchants garnements poussèrent un hurlement. Un vampire !! C'est un vampire. Ils quittèrent sans hésiter la ruelle laissant leur souffre-douleur seul, recroquevillé au sol.

En le regardant, Sinner ne pouvait rien dire. Une certaine pression se sentie en lui. Une sorte de pincement de compassion. C'était lui qu'il voyait. Il y a quelques années, c'était le petit Jared qui se tenait par terre recevant ces coups et ces insultes.

Sinner ne savait pas comment réagir devant ce jeune blessé. Tranquillement, le jeune se remit à genou. Surpris, le jeune mutant recula pour ne pas le gêné et par peur qu'il voit son visage, mais....

Le petit tatonna le sol à la cherche...

Une paire de lunette...

Sinner était au côté d'une paire de lunette noire. Doucement, il se pencha pour les recupérer. Et avec hésitation, il les tendit au jeune:

'' Tiens, j'es....j'espère qu'ils t'ont pas fait trop de mal...Tu..tu vas bien ? ''

'' Ohhh, ça va ! Grâce à vous, je m'en sors bien....Vous êtes très gentit, Monsieur...''


Tout était si doux, si agréable. Sinner apparaîssait sous des attraits différents. Il semblait être gentit et protecteur...

Cependant, cela ne dura pas longtemps..

Lorsque que le petit posa ses lunettes sur son nez et vit qui était ce héros, il devint bouche bée.

Puis....

'' Ahhhhhhhhhhhhhhh !!! ''

Il recula sans tarder voyant ce cadavre devant lui. Surpris de sa réaction, le confrériste recula aussi ne voulant pas l'effrayé, mais il était trop tard.

Qu'est-ce qui allait lui faire ? Le vider de son sang ? Manger sa chair. Les gamins avaient une drôle d'imagination, mais celle-ci avait fait réagir le pauvre petit qui se mit à courrir loin,...loin de Sinner...

Le confrériste voulu s'opposer à sa fuite. Expliquer la raison de sa....de sa laideur...

Rien à faire...

Laissant partir le jeune rejeté, il ne restait que Sinner debout, seul dans cette ruelle, la tête basse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xmen-thecure.rpg-board.net/confreristes-f40/jared-wilcott
Holly McCracken
Confrériste expérimenté de catégorie 3
avatar

Féminin
Nombre de messages : 120
Age : 25
Camp + groupe : Confrérie
Pouvoirs : Chronokinésiste, contrôle la longévité cellulaire
Date d'inscription : 23/06/2008

Mutant life
Métier: chômeuse
Jauge de pouvoirs:
10/100  (10/100)
Relations:

MessageSujet: Re: Magasinage interrompu   Sam 28 Juin - 13:42


    C’était donc cela !

    Ce cahier devait donc être réellement important à ses yeux, pour qu’il se plie aux moindres volontés de la jeune femme qui le détenait… Voir Jared, qui pouvait parler comme bon lui semblait et qui passait pourtant son temps à écrire dans ce tas de feuilles blanches, était une chose incompréhensible, pour la muette. Holly avait depuis ses 5 ans ce handicap qui lui donnait pour seuls moyens de communication les gestes et surtout l’écriture… C’étaient ses deux seules options, jamais elle n’avait eu d’autre choix… Dieu seul savait à quel point elle aurait aimé en ouvrant la bouche sortir tout un tas de sons interdits que d‘autres exécutent sans même penser à la chance infinie qu‘ils ont…

    Aux yeux d’Hours, cette situation devait changer : Il devait comprendre que la vie ne se résumait pas à se cloîtrer dans une chambre trop étroite, à écrire des mots qu’il gardait pour lui sur un vieux calepin corné. Voulant sortir, elle avait pris la décision de le faire sortir aussi… Il faisait un temps magnifique et en profiter n’aurait guère été du luxe.

    Mais voilà… À peine sorti dehors, il se cachait déjà derrière ses cheveux et son manteau… C’était exaspérant de voir à quel point il ne se dévoilait pas aux hommes dont il parlait tant lorsqu’il était à la Confrérie… Lui, qui était intarissable lorsqu’il s’agissait d’aborder le sujet de la domination mutante sur la race humaine, se rabaissait à leur niveau. Il ne supportait pas que leurs regards se posent sur lui, bien qu’il disait pouvoir les regarder de haut. C’était ridicule.

    Il se sentait donc inconfortable dès qu’il mettait le nez dehors, là était la raison de son auto mise à l’écart… Il ne fallait pas se préoccuper du qu’en dira-t-on ! Non, ce n’était pas la bonne solution pour leur tenir tête… Qu’importe, elle se résigna à tout de même entrer dans une boutique pour y acheter quelque chose…

    Il n’y prêta pas la moindre attention lorsqu’elle lui tendit un objet qu’elle venait d’acheter tout spécialement pour lui… Bien trop occupé à observer une scène… Spéciale.

    Dans la rue se trouvaient tout un tas de passants pressés… Si pressés d’ailleurs qu’ils ne prenaient pas même le temps de voir qu’un jeune garçon était en train de se faire harceler physiquement par un autre.

      '' Espèce de con !!! Tu croyais t'enfuir comme cela...Rémi Pas d'ami !!!''


    Encore une querelle entre garçons… Mais pourtant cet affront enfantin semblait toucher personnellement Sinner… Qui retira tout ce qui le camouflait et pris même le bras du jeune agresseur pour l’arrêter dans son geste. Il s’identifiait à se petit, il se revoyait à son âge, prendre des coups et des insultes basses à sa place… Il était donc évident qu’il réagisse…

      '' Tu oses t'en prendre à un de tes semblables... Cela se retournera contre toi, un jour...''


    Le garnement déguerpit plus vite que son ombre, le laissant aider le plus jeune à retrouver ses lunettes et surtout ses esprits.

      '' Tiens, j'es....j'espère qu'ils t'ont pas fait trop de mal...Tu..tu vas bien ? ''


    Holly ne l’avait jamais vu ainsi… Jared, volant volontairement au secours de la veuve et de l’orphelin, ou plutôt juste à celui de l’orphelin… Mutant ? Oui, il n’avait pas l’air très « normal »… Quelques traces d’écailles sur le corps et une langue … Bleue …

    Un souvenir brutal revint alors à McCracken… Celui d’avoir fait un rêve un jour, de l’avoir vu être victime tout au long de son enfance et même de son adolescence, de ces pauvres gamins qui n’ont rien de mieux à faire que d’être méchant entre eux. Était-ce réellement un rêve ou encore une manifestation de sa chronokinésie.. Avait-elle vu son passé … ?! Cette supposition d’avoir découvert une nouvelle capacité à contrôler le temps la scotchait… Autant que l’instant de tendresse et de compassion que Sinner eut à l’égard du petit rejeté.

      '' Ohhh, ça va ! Grâce à vous, je m'en sors bien....Vous êtes très gentit, Monsieur...''


    C’est un autre visage qu’il venait de dévoiler, un aspect protecteur, presque paternel… Il avait l’air d’un grand frère bienveillant… Ce qui était plus qu’inhabituel… Et qui prouvait une fois de plus à la mutante qu’il n’était pas non plus foncièrement méchant : Il était simplement traumatisé par ses expériences avec la population humaine.

      '' Ahhhhhhhhhhhhhhh !!! ''


    Retour à la dure réalité.

    À peine eut-il récupéré ses lunettes et vu son fameux sauveur qu’il prit la fuite… Les jeunots étaient tous pareil, ils ne voyaient que les apparences et en oubliaient l’intérieur des gens…

    Elle-même se demandait si elle aurait agit ainsi avec le petit, si son Confrère n’avait pas été là… La réponse eut vite été donnée : Non, elle n’aurait rien fait… Elle se remis soudainement en question : Pourquoi ? Elle ne le savait pas… Peut-être avec le temps avait-elle perdu de sa pitié pour n’importe qui… Elle se contrefichait de savoir si le monde allait mal à vrai dire, du moment que les personnes à qui elle tenait réellement vivaient heureuses… Ce qui n’était pas le cas de Jared.

    Elle se rapprocha lentement de lui qui se tenait droit comme un piquet, tête basse, probablement encore sonné. Passant délicatement sa main sur son épaule, elle resta un instant près de lui, à le regarder avec son air hébété… Sous ses airs nonchalants il était profondément touché par cet effroi qu’on lui portait…

    Un sentiment de tristesse l’envahit alors, elle qui aurait voulu l’aider, se retrouvait démunie de toutes armes contre cette réclusion dont il était victime… La seule chose qu’elle avait à lui offrir c’était son amitié, et elle passerait bien par-dessus ses faux airs de cadavre buveur de sang… Car elle savait qu’il en était bien loin, au contraire.

    Un son brisa cet instant froid, un son redouté par la jeune femme depuis son évasion du soit-disant dispensaire pour mutants… Plus communément appelé prison camouflée…

    Le son produit par une alarme de gendarmes ! Suivit d’un bruit de tir… Bien heureusement elle ne perdit pas de temps pour réagir et stoppa directement les aiguilles de sa montre : La balle s’arrêta dans le vide, de même pour les éléments d’habitude animés qui ne bougeaient plus…

    La fontaine, les voitures, les personnes… Absolument tout venait de se figer…. Mais pour combien de temps ? Elle n’en avait strictement aucune idée… C’est pour cela qu’elle s’empressa de remettre la pendule de Sinner à l’heure et de l’entraîner dans une course rapide sans même lui laisser le temps de comprendre la situation dans laquelle ils venaient de se retrouver : Ni lui ni elle ne devaient se faire prendre, car c’était la mort assurée qui les attendait au bout du tunnel.

    À bout de souffle après quinze bonnes minutes de course acharnée, ils s’arrêtèrent au fond d’un parc, derrière des arbres, là où personne ne penserait vraiment à aller. Le temps reprit lentement son cours, les oiseaux recommencèrent à voler et les feuilles se balançaient de nouveau au fil du vent qui les poussait…

    Elle s’allongea dans l’herbe sans plus attendre, histoire de respirer, enfin. Holly resta un certain moment interdite, à observer le bleu du ciel… Rien de plus agréable que de respirer de l’air frais…

    Après quelques minutes de calme, elle lui tendit le cahier qu’elle lui avait acheté, ouvert à une page déjà remplie par son éternelle écriture penchée.

      « C’est avec ça que je te parle, parce que je ne peux pas le faire autrement… Mais toi, tu parles à qui avec ce calepin ? C’est lui qui t’a couvert, à l’instant … ?

      . . .

      Il fait beau aujourd'hui, tu ne trouves pas ? »

_________________
    __

    If I wanna think I'll think in my head
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xmen-thecure.rpg-board.net/confreristes-f40/hours-maj-t62
Jared Wilcott
Confrériste expérimenté de catégorie 3
avatar

Masculin
Nombre de messages : 36
Age : 32
Camp + groupe : Confrériste
Pouvoirs : Contrôle le sang
Date d'inscription : 28/04/2008

Mutant life
Métier: Criminel recherché
Jauge de pouvoirs:
5/100  (5/100)
Relations:

MessageSujet: Re: Magasinage interrompu   Sam 5 Juil - 6:29

Aucun son. Aucun mouvement...

Plus rien bougeait dans cette ruelle. Il n'y avait que le vent.

Du vent passait lentement ne voulant point aggraver la situation. Elle ne fesait que murmurer touchant la chevelure ainsi que le manteau de cette silhouette noir...

Une véritable statuette...

C'était bizarre...

Plusieurs évènements ont traversé sa vie et nombreux d'entre-eux furent pénible et très exigeant. Il a risqué souvent sa vie au courant de différentes missions ou lors de quelques poursuites policières.Profondément blessé par des combats à distance ou mains nues....

Mais ce soir, une véritable douleur fort puissante venait de le traverser...Une douleur qui revint lui faire face après de nombreuses années...

Voir des visages effrayés par sa présence fesait partie de son quotidien. Son allure cadavérique était repoussant et Sinner était habitué par ce genre de réaction....

...c'est ce qu'il croyait...

Les hommes et les femmes adultes ne lui créaient aucun ressentiment de honte. Même qu'il profitait de sa laideur pour hâtiser la peur de ces mortels et réagir selon sa volonté...

mais un enfant....

Un enfant, c'est différent.

Sinner avait vue ce jeune mutant maltraité par ces enfants...Une pression énorme c'était abattue sur lui voyant ces images effrayantes. Il sentait les coups qu'ils infligeaient au petit...

Ces mêmes coups qu'il reçus à son âge...

Une pulsion le fit traverser pour arrêter cette violence gratuite...

Ce fut rapide.Les agresseurs furent boulversé par l'apparition du vampire. Sans hésiter, ils ont quitté les lieux laissant le petit mutant auprès de Sinner...

Il ne voulait que l'aider..., mais comment aider ?Hésitant, Sinner ne savait pas se comporter avec un jeune. Pourtant, l'intention était là.

Malheureusement, le petit vue autrement...:

Son visage...

Il hurla très fort fesant reculer Sinenr de plusieurs pas. Il se cacha derrière sa main ne voulant pas qu'il hurla davantage, mais le mal est fait...

Il disparue...

Il ne voulait que l'aider....Sinner ne voulait que l'aider, mais son visage l'a totalement nuit...

Il l'a effrayé...alors qu'une générosité semblait se dégager du confrériste...

Son côté doux voulu prendre de l'ampleur, mais ce fut brève....

Seul dans cette ruelle, il ne bougeait pas...

Les yeux livides regardant le mur de brique devant lui...Rien ne pouvait le faire bouger...

Sauf une main;

Sinner était sur le point de la repousser ne voulant aucunement de sa pitié. Il ne voulait pas la pitié de Holly. Ainsi, il se considérait comme faible, ce qui n'est pas du tout le cas...:

'' Foutons le camps d'i...''

Les sirènes de police !!! Ces mortels avaient vraiment une tenacité...

Ils étaient tout près, même qu'ils étaient derrière...

Sans attendre, Sinner se retourna vers la voiture de police. Il prit Holly et la plaça derrière lui pour la protéger....

Le premier coup de feu ....

Sinner vit cette balle se rapprocher et...

Rien.

Rien du tout. Il était dans une image fixe voyant que la balle était tout près de lui, au nivau de l'épaule gauche...

Une énorme frousse le prit jusqu'à ce qu'Holly apparue près de lui le forçant à prendre ses jambes à son cou.

Ils se mirent à courrir sans cesse s'éloignant de plus en plus des voitures de police qui étaient figés en direction de la ruelle.

Que ce passait-il ? Comment ces hommes ont pu savoir qu'ils se trouvaient là et surtout pourquoi cette chasse ?

Sinner croyait qu'il était la source de cette affront. Étant toujours recherché par les flics, il devait constamment surveiller les environs. Et il ne l'a pas fait. Il a écouté sa colère plutôt que d'être prudent...Holly et lui aurait pu être dans un étât critique.

Encore une fois, sa compagne les a sortie de cette situation...

Ils s'écrasèrent derrière des arbres, complètement à bout de souffle. Dès qu'ils tombèrent, le temps reprit son court...comme si rien ne s'était passé.

Le dos au sol, Sinner tenta de reprendre son souffle cherchant de l'air. Toussant fortement, il contempla le ciel d'un bleu intense...et ces nuages blancs. Malheureusement, ce magnifique paysage ne pouvait pas le faire oublier ce qui venait de ce produire...

Une tache couvrait le ciel...Une page parsemé d'une écriture italique. Délicament, il saisie le cahier lisant son contenue...

Le cahier se posa sur son torse laissant Sinner réfléchir. Expirant fortement, ses yeux se fermèrent tranquillement avant d'évacuer ce poid au fond de sa poitrine:

'' Je croyais que cela ne m'arriverais plus jamais....Je me suis trompé.C'est toujours percutant venant d'un gamin...J'étais comme lui, parce que j'étais différent des autres.Alors pour moi, le seul compagnon qui ne me jugerais pas, c'est un cahier...''

Tournant sa tête dans l'herbe, il regarda Holly;

'' Comment croire que les choses peuvent changer quand tu vois cela, Holly ? J'aurais dû le laisser ce faire maltraité...''
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xmen-thecure.rpg-board.net/confreristes-f40/jared-wilcott
Holly McCracken
Confrériste expérimenté de catégorie 3
avatar

Féminin
Nombre de messages : 120
Age : 25
Camp + groupe : Confrérie
Pouvoirs : Chronokinésiste, contrôle la longévité cellulaire
Date d'inscription : 23/06/2008

Mutant life
Métier: chômeuse
Jauge de pouvoirs:
10/100  (10/100)
Relations:

MessageSujet: Re: Magasinage interrompu   Ven 11 Juil - 1:00


    La seule chose qu'avait voulu Holly était profiter de cette splendide journée, en compagnie de Jared Wilcott... Son meilleur et seul ami était presque aussi taciturne qu'elle alors que lui pouvait faire tout autrement. Cela ? Elle ne l'acceptait tout bonnement pas. à quoi bon s'enfermer dans un cahier si on peut discuter librement avec quiconque ? Il avait l'air d'y raconter tout un tas de choses, puisqu'il ne s'arrêtait pas de noircir des pages plus tout à fait blanches, presque jaunies par le temps.

    L'idée de l'ouvrir n'effleura pas un instant l'esprit calme de la mutante, lorsqu'elle le lui arracha des mains. Elle n'était pas une personne indiscrète, ça non.. Si Jared voulait garder son jardin secret, c'était tout à son honneur... Le seul but de sa prise d'otage était de leur changer mutuellement les idées tout en prouvant au Confrériste qu'une sortie entre amis un dimanche après-midi pouvait être tout aussi divertissante qu'une journée passée enfermé dans une chambre à écrire d'interminables alexandrins.

    Elle aussi avait besoin d'un bon break. La muette ayant goûté aux "joies du travail acharné" était épuisée. Entre la bibliothèque et la laverie, il ne lui restait pas beaucoup de temps pour, certes s'occuper de sa sœur Wednesday, mais surtout pour dormir et profiter de l'été qui pointait tout juste son nez.

    C'est cette après-midi donc bien méritée qui s'annonçait pourtant parfaite qui se retrouva gâchée : Le plan d'Holly tomba à l'eau. Alors qu'elle faisait quelques achats dans une des nombreuses boutiques du quartier commerçant, Sinner s'intéressa de trop près à un jeune mutant qui se faisait agressé par trois pauvres humains... Évidemment, Jared ne tarda pas à avoir pitié de son semblable auquel il s'identifia même. Une fois sauvé, c'est en voyant le visage de son messie que le petit s'enfuit . . .

      '' Foutons le camps d'i...''


    Alors qu'elle se rapprochait lentement, il n'eut pas le temps de lui dire qu'il valait mieux partir : La police était déjà sur le terrain, pointant leurs révolvers vers eux... Ce fut Jared qui s'interposa entre la balle et elle, mais le projectile s'arrêta également : La chronokinésie de McCracken opéra : Deux échecs en à peine 10 minutes, s'en était trop ! Elle le tira par la manche pour qu'ils se mettent à courir rapidement jusqu'au fond de Central Park, là où au moins ils ne risquerait pas de se faire rabaisser ou courser...

      '' Je croyais que cela ne m'arriverais plus jamais....Je me suis trompé.C'est toujours percutant venant d'un gamin...J'étais comme lui, parce que j'étais différent des autres.Alors pour moi, le seul compagnon qui ne me jugerais pas, c'est un cahier...''


    Une autre page se tourna et il pu y lire :

    « Les vrais héros ne se mesurent-ils pas par la force de leur coeur ? Il me semble qu'on a jamais compté le nombre de roses qu'un héro reçoit ... Qu'est-ce qui importe au final ? Qu'il soit sain et sauf ou qu'il ait crée une statue à ton éfigie ? La statue serait affreuse s'il prenait pour modèle la tête que tu fais en ce moment...

    Oui, ce n'est qu'un enfant, Jared, un gamin... Il doit être tout aussi stupide et même plus naïf que doivent l'être ses parents. »


      '' Comment croire que les choses peuvent changer quand tu vois cela, Holly ? J'aurais dû le laisser ce faire maltraité...''


    Voyant qu'il n'avait pas l'air convaincu, elle tenta autre chose et lui reprit l'objet avant de lui donner une bise :

    « Hey, ça m'est égal à moi, que ta peau soit rouge, verte ou jaune... Tu es mon meilleur ami ! ... Même le seul ami que j'ai jamais eu. »


    Elle jeta un coup d'oeil à sa montre alors qu'il finissait de lire et reprit le nouveau calepin pour écrire sans arrêter ses aiguilles :

    « Il est bientôt cinq heures, nous devrions rentrer, Wednesday doit déjà suer pour son Goûter ... Il te reste de la monnaie ? Elle voudra certainement un croissant au beurre,On peut passer par une boulangerie ? »

_________________
    __

    If I wanna think I'll think in my head
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xmen-thecure.rpg-board.net/confreristes-f40/hours-maj-t62
Jared Wilcott
Confrériste expérimenté de catégorie 3
avatar

Masculin
Nombre de messages : 36
Age : 32
Camp + groupe : Confrériste
Pouvoirs : Contrôle le sang
Date d'inscription : 28/04/2008

Mutant life
Métier: Criminel recherché
Jauge de pouvoirs:
5/100  (5/100)
Relations:

MessageSujet: Re: Magasinage interrompu   Lun 14 Juil - 1:01

Ne jamais croire aux apparences...

C'est ce que tout le monde devrait songer...

Peu importe la race, la religion, au statut social, il ne faut pas juger aussi rapidement...

Malheureusement, ce n'est pas le cas. La société est parsemé de doute. Sans cesse, le doute contrôle la pensée du monde. Ils caractérisent les gens selon une chose; leur allure physique.

Le culte de l'apparence. En un clin d'oeil, les gens possèdent une opinion sur une personne en regardant uniquement leur tenue vestimentaire . Ils n'ont jamais entretenue la moindre conversation.

Pourtant, le faire éliminerait rapidement ce genre d'impression...

Alors, pour ne pas être caractériser d'une mauvaise manière, les mortels, surtout les femmes, s'habillent selon la tendance mode. Avoir la plus belle prestance. Pour se sentir observé, pour se sentir belle.

Bien sûr, il y a des exceptions, mais ceux-ci sont souvent juger. Des granos aux gothiques en passant par les pouilleux; personne n'est à l'abris du jugement instantanné.


Mais, quand on ne peut contrôlé son apparence physique. Quand dès la naissance, on possède déjà une différence par rapport aux autres enfants, c'est plus difficile.
On forge aussitôt une forte personnalité afin de ne pas sentir les regards et les mauvais ragots.Toutefois, le bouclier peut cèdé à force de sentir des vilains regards et entendre ces mots aussi percutant...

Voir cet enfant qu'il venait d'aider le fuir comme de la peste lui rappelait tout ce qu'il avait endurer depuis longtemps.Sa mère qui se tuait pour cacher tout ces petits défauts...

Tout cela pour qu'il soit comme tout le monde...

Il n'est pas comme tout le monde...

Sinner est un mutant. Un mutant à l'allure cadavérique...Chose qu'il ne pourra jamais effacer...

Chose qu'il doit assumer...avec difficulté.

Il est très fort pour ne pas flancher après ces années, mais cela lui arrivait de perdre légèrement cette force qui le tient encore debout...

Ce remettre en question...

Couché contre l'herbe du parc, Sinner avait la tête vers le ciel reprenant son souffle, repensant à tout cela...

Jusqu'à ce qu'un cahier vont lui bloquer la vue...

Holly était à ses côtés après avoir fuit la police...

Était-ce pour lui ces coups de feu...ou une autre possibilité était en cause...?

« Les vrais héros ne se mesurent-ils pas par la force de leur coeur ? Il me semble qu'on a jamais compté le nombre de roses qu'un héro reçoit ... Qu'est-ce qui importe au final ? Qu'il soit sain et sauf ou qu'il ait crée une statue à ton éfigie ? La statue serait affreuse s'il prenait pour modèle la tête que tu fais en ce moment...

Oui, ce n'est qu'un enfant, Jared, un gamin... Il doit être tout aussi stupide et même plus naïf que doivent l'être ses parents. »


Baissant le cahier contre sa poitrine, continuant de regarder le ciel légèrement saisie par les propos de sa consoeur. D'une voix dur et sec:

'' Je ne suis pas un héros...Loin de là...''

Non, il n'est pas un héros....

Un héros n'a pas une allure aussi....Enfin, Sinner ne défend pas le mal,puisqu'il créer le mal...Cependant, lorsqu'on s'attaque à un ou une de son clan, il est prèt à se battre. Il ne désire pas recevoir des éloges, non. Juste un sourire, sentir d'un regard le remerciement et ne pas le voir de la mauvaise manière.

Rare on été ces occasions, c'est pourquoi il se demande si ce dévoument envers ses semblables vallaient la peine.

Rester froid et insensible...afin de ne plus être percuté de la sorte...

Ses yeux se leva de nouveau vers le ciel...

Rester froid et insensible...

Froid et in...

Quelque chose lui touchait la joue. Quelque chose de doux et tendre.

Quittant le ciel,il s'apperçue que cette chose était les lèvres d'Holly...

Surpris, il ne bougeait pas voulant presque la repousser...

Qu'est-ce qu'elle fesait ? Pourquoi elle a déposé ses lèvres sur sa joue blanche ?

Il regarda aussitôt Holly qui terminait de lui écrire dans son cahier...

Ses yeux étaient intrigués par ce geste qu'elle avait fait...Un regard remplit de questionnement se présentait devant elle.

Malgré qu'il avait sa réponse entre les mains, Sinner continuait de la regarder étrangement.

Puis:

« Hey, ça m'est égal à moi, que ta peau soit rouge, verte ou jaune... Tu es mon meilleur ami ! ... Même le seul ami que j'ai jamais eu. »

Le cahier ne quittait pas ses yeux. Il restait devant son visage, mais Sinner ne le regardait plus. En vérité, il ne regardait qu'un mot : Ami

Un...ami ?

Il était son ami...

Son meilleur ami...

Son seul meilleur ami...

Sinner était sans voix...

Il est l'ami de quelqu'un, sans vraiment le désirer.

En effet, il n'a jamais songer à cela.

Étant si repoussant et cruel,selon lui,l'amitié n'existe pas...

Il n'a aucunement connu ce mot jusqu'à présent...

Holly lui dit pour la première fois...

Un choc.

Sinner ne se rendit aucunement compte que le cahier avait disparue dans ses mains.Ses yeux ne bougeaient pas restant braqué vers le ciel.

Son meilleur ami...

Ce cahier vint le déranger. Sortant de la Lune, Sinner regarda Holly pour ensuite se concentrer sur le cahier:

« Il est bientôt cinq heures, nous devrions rentrer, Wednesday doit déjà suer pour son Goûter ... Il te reste de la monnaie ? Elle voudra certainement un croissant au beurre,On peut passer par une boulangerie ? »

Wednesday...Wednesday..

Elle revint celle-là...

Sinner descend rapidement sur Terre. Fouillant dans sa poche légèrement perdue:

'' Euh...Ouais, Ouais, je crois...Et toi, tu...euhh tu voudrais quelque chose ?''

Sans attendre sa réponse, il se leva d'un coup. En la regardant, il hésita quelques instants avant de tendre sa main afin de l'aider à se relever:

'' Elle ne peut pas se débrouiller sans toi...pour une fois ? ''
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xmen-thecure.rpg-board.net/confreristes-f40/jared-wilcott
Holly McCracken
Confrériste expérimenté de catégorie 3
avatar

Féminin
Nombre de messages : 120
Age : 25
Camp + groupe : Confrérie
Pouvoirs : Chronokinésiste, contrôle la longévité cellulaire
Date d'inscription : 23/06/2008

Mutant life
Métier: chômeuse
Jauge de pouvoirs:
10/100  (10/100)
Relations:

MessageSujet: Re: Magasinage interrompu   Lun 14 Juil - 21:57


    Contrairement à ce que la plus part des personnes prônent, le monde n'est pas fait d'égalité et de fraternité... Bien entendu, la plus part des pauvres naïfs qui composent le monde diront qu'il faut être tolérant et tout faire pour que chaque être en ce monde ait autant de droits et de chances que son voisin... Mais c'est impossible... Tout simplement parce que l'univers en lui-même n'a rien d'égal... L'Afrique manquera toujours d'eau tantis que l'Amérique du Nord croulera toujours sous la glace... Les actionnaires de Wallstreet auront toujours des airs de Maîtres du monde tandis que les sans domiciles fixes crèveront toujours seuls sous les ponts... Jared sera toujours repoussant, entouré d'hommes dignes des plus grands magasines masculins ou non. Les barrières sociales seront toujours un obstacle au regard des gens sur ce qui importe réellement : L'âme, l'esprit... "L'intérieur des gens". On aura beau s'illusionner en se disant que demain sera ensoleillé et jovial entre les peuples, les races, il faut se faire à l'idée... Sinner devra toujours rester à sa place s'il souhaite un jour dire "à la Saint Valentin elle m'a pris la main, vivement la Sainte Marguerite!" Enfin, qui sait un jour quelqu'un pourrait se dire ''Ahhhh, Sinner me fait craquer..." ? Le découvrant petit à petit, Holly même voyait bien que son ami n'était pas le pauvre cadavre ambulant qu'il laissait paraître... Il pouvait se montrer certes parano à propos de certaines choses mais aussi dévoué et fidèle sous ses traits solitaires pas si difficiles à briser, au final.

      '' Je ne suis pas un héros...Loin de là...'' Répondit-il.


    Il jouait les modestes, cela fit sourire la muette. Comme la plus part des gens qu'on complimente il tente d'atténuer ses dires... Sauf que contrairement aux réactions générales des autres, il était sérieux et ne voyait en lui qu'un mutant qui n'avait rien d'attirant ou de bon... L'image qu'on lui renvoyait de lui depuis toujours, direz-vous ? McCracken, elle, n'était pas décidée à jouer la carte des moqueries, bien au contraire... C'était de son ami dont il s'agissait.

      « C'est toi qui a sauvé ce petit, donc tu es son héros... Qu'il le veuille ou non. Sans toi il aurait creuvé sous les coups des autres... C'est le principal, non ? »


    Ne sachant plus quoi faire elle se contenta d'une bise et de quelques écrits réconfortants, sans vraiment d'autre idée derrière la tête que de tout faire pour lui remonter le moral, ne supportant pas sa tristesse... Sa monotonie. En agissant ainsi elle n'avait pas pensé à autre chose encore : Jared n'avait jamais eu d'amis... Elle rougit quelques peu en voyant qu'il était sonné par ses actes. Elle voulait simplement qu'il retrouve le sourire, pas qu'il s'enfonce encore plus...

    Si ça se trouve, pour lui, elle n'est pas du tout son amie, . . .

    L'opéra n'est pas fini tant que la grosse n'a pas chanté... Mais voyant bien qu'ils n'iraient pas bien loin sur le chemin du réconfort mutuel par les mots gentils et tout ce qui allait avec elle regarda sa montre et changea rapidement le sujet de la conversation... Pour Wednesday... La petite soeur McCracken qui avait tout le monopole de son aînée. Absolument tout ce que la muette faisait, elle le faisait pour elle... Constamment, tout était pour elle... D'ailleurs en ce moment tout était plus compliqué, Weddie grandissait mais restait encore dans la lune... Même si elle lui avait déjà demandé comment se déroulaient des rapports sexuels, Holly avait eu bien du mal à lui répondre simplement "Let's talk about sex baby"... Elle voyait toujours l'enfant, et non l'adolescente avec un pied encore ancré dans un monde enfantin, maternel, protecteur.


      '' Euh...Ouais, Ouais, je crois...Et toi, tu...euhh tu voudrais quelque chose ?'' Dit Sinner après qu'Holly lui ai demandé s'il avait de la monnaie.


    Il fallait dire que contrairement à sa soeur, Holly était rigoureusement maigre... Elle ne mangeait que très peu depuis que son père était un peu trop... Porté sur la boisson. Disons qu'elle avait la faim coupée depuis de nombreuses année... Son apparence squelettique étant révélatrice. Un léger sourire s'esquissa sur son visage et elle se contenta tout de même de faire poliment un léger "non" avec sa tête, suivi d'un merci relativement compréhensible dans la langue des signes.

      '' Elle ne peut pas se débrouiller sans toi...pour une fois ? ''


    Elle prit la main qu'il lui tenait et se releva de l'herbe... Retour au sujet qui fâche... Une nouvelle page...

      « Jared, c'est ma petite soeur. Je sais qu'elle est parfois... épuisante. Mais... J'ai promis de m'occuper d'elle, tu comprends... ? Je l'aime, malgré tout ses défauts, elle a la moitié de mon sang... Et elle a besoin de moi. »

_________________
    __

    If I wanna think I'll think in my head
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xmen-thecure.rpg-board.net/confreristes-f40/hours-maj-t62
Jared Wilcott
Confrériste expérimenté de catégorie 3
avatar

Masculin
Nombre de messages : 36
Age : 32
Camp + groupe : Confrériste
Pouvoirs : Contrôle le sang
Date d'inscription : 28/04/2008

Mutant life
Métier: Criminel recherché
Jauge de pouvoirs:
5/100  (5/100)
Relations:

MessageSujet: Re: Magasinage interrompu   Dim 20 Juil - 6:54

Être un héros...

Être considéré comme un héros....Cela était incensé aux yeux malades de Sinner.Comment pouvait-il être vue comme un héros ? Encore pouvait-il être VUE comme un héros ? La plupart des héros que l'on voit dans les BD ou au cinéma son ces hommes musclés habillés dans un uniforme aussi impressionnante que leur pouvoir...

Alors que lui, est un jeune homme mince dont sa carrure était loin d'être ceux que l'on peut voir. Et son pouvoir...ne peut être considéré comme une aide à la société....

De toute façon, Sinner ne veut pas être un héros. Un héros ce doit d'aider quiconque ce retrouvant dans une situation de danger...Donc, c'est aussi valable pour les hommes. Aider les hommes alors qu'ils veulent les détruires. Aider ces êtres qui ont masacrés autant de race animals qu'humaines; pourquoi les aider ?

Toutefois, voyant ce gamin se faire massacré par d'autres, une pulsion s'était affligé en lui. Quelque chose à l'intérieur qui a fait en sorte qu'il ne pouvait tourné le dos à cet enfant....

Une certaine possession de générosité ou de dévotion envers ceux qui ce font traité de la sorte...?

'' Ne fais pas ce que tu ne veux pas qu'on te fasse...'' Ce serait la phrase culte dont Sinner avait prôné en voyant cela....

Toutefois, Sinner n'arrivait pas à accepter ce qu'il venait de faire: Aider.

« C'est toi qui a sauvé ce petit, donc tu es son héros... Qu'il le veuille ou non. Sans toi il aurait creuvé sous les coups des autres... C'est le principal, non ? »

Il ne dit rien à ce propos ne voulant aucunement continuer de parler de ce geste, de cette attention qu'il venait de poser par instinct.

Ce qu'il ne s'attendait point, par contre, était une attention particulière d'Holly; un baiser...

C'était donc cela un baiser ? Sa joue venait de connaître une preuve d'affection amicale de la part d'une jeune femme...

Sinner n'arrivait pas à réagir. Ses yeux étaient les seuls qui exprimaient la surprise et une certaine timidité de recevoir ce genre d'attention.

Heureusement, Holly changea rapidement de sujet ramenant à son nouvel ami à la réalité....

Quoi de plus efficace que de parler de Wednesday...

Cette jeune femme qui ce comportait comme une gamine de 10 ans; aucunement consciente de ce qui l'entourait et du mal que sa soeur prenait à lui faire voir le monde au-delà de la rêverie...

Elle fesait tout pour Wed...Même penser à elle devant lui....

Sinner fronça des sourcils alors qu'Holly refusa de se rapporter un petit quelque chose sur son compte...

Tout pour Wed; cela l'agaçait. C'était normal. Ayant vécue seul, se débrouillant par lui-même, voir une grande soeur s'occuper de la plus jeune comme une gardienne, c'était écoeurant:

« Jared, c'est ma petite soeur. Je sais qu'elle est parfois... épuisante. Mais... J'ai promis de m'occuper d'elle, tu comprends... ? Je l'aime, malgré tout ses défauts, elle a la moitié de mon sang... Et elle a besoin de moi. »

À peine l'avoir relever, il termina de lire son calepin pour commencer à marcher vers la boulangerie, laissant Holly derrière. Légèrement frustré par son comportement de '' mère couveuse'', Sinner sortir son paquet de cigarette. D'une voix forte pour qu'elle l'entende:

'' Elle a toujours besoin de toi, Holly. Si tu es toujours à ces côtés comme cela, comment veux-tu qu'elle se débrouille seule ? Laisse-la se débrouiller, arrête de faire ta Mère Thérèsa et prends soin de toi un peu....''

Fumant la cigarette qu'il venait de s'allume, il grogna silencieusement au travers de ses lèvres:

'' À chaque fois, c'est toujours pareille quand on est ensemble...Tu songes à elle et d'un coup, elle atterrie dans le décor...''
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xmen-thecure.rpg-board.net/confreristes-f40/jared-wilcott
Holly McCracken
Confrériste expérimenté de catégorie 3
avatar

Féminin
Nombre de messages : 120
Age : 25
Camp + groupe : Confrérie
Pouvoirs : Chronokinésiste, contrôle la longévité cellulaire
Date d'inscription : 23/06/2008

Mutant life
Métier: chômeuse
Jauge de pouvoirs:
10/100  (10/100)
Relations:

MessageSujet: Re: Magasinage interrompu   Lun 21 Juil - 0:33


    Il était certain qu'avoir une carrure d'anti-héros n'aidait pas pour ce qui était de la reconnaissance lorsqu'on accomplissait de grandes choses, lorsqu'on aidait des gens... Enfin le sujet était passé de date, à présent.

      '' Elle a toujours besoin de toi, Holly. Si tu es toujours à ces côtés comme cela, comment veux-tu qu'elle se débrouille seule ? Laisse-la se débrouiller, arrête de faire ta Mère Thérèsa et prends soin de toi un peu....''


    Il s'agissait tout de même de sa sœur, celle en qui elle avait une confiance aveugle, même si bien souvent elle pouvait être plus que lourde à supporter. Le regardant marcher devant elle, même encore choquée. Une enfant, elle la voyait toujours comme une simple petite fille... Il ne s'agissait pas d'une jeune femme, encore moins d'une adolescente, pour Holly, . . . Non. Loin de là. Wednesday n'était encore à ses yeux qu'une fillette, et elle le resterait probablement pour toujours, autant qu'elle resterait à jamais sa grande-sœur : Rien ne changerait quoi qu'il arrive l'ordre établi. Certes, de nombreux évènements ont failli briser ce lien fraternel si fort qui les liait, mais personne n'a su réellement les séparer... Ou même si elles ne se parlaient plus durant un temps, elles finissaient toujours par craquer. Il suffisait que l'une fasse un pas pour que l'autre en fasse un réciproquement. Elles s'aimaient à vrai dire tant qu'elles ne pouvaient foncièrement se haïr, et lorsque l'illusion d'une rancœur provoquée par une chicane entravait leur route, leurs cœurs battant au même rythme depuis leurs naissances consécutives finissaient par leur donner des sueurs si lourdes, dues à une séparation trop longue, qu'elles courraient au final rapidement l'une dans les bras de l'autre.

    Une nouvelle feuille de papier noircie par ses soins durant une pause accordée par ce que ses pouvoirs lui permettaient se glissa dans les mains de Sinner qui marchait toujours d'un pas rapide en direction de la boulangerie la plus proche dans le quartier...


      « Lorsque tu sors dans tes bars, tu entames une conversation... Peu importe qu'elle soit intéressante ou non, les regards mutants sont tous tournés vers toi, attentifs... Moi je n'ai jamais rien à dire. En société j'ai l'impression d'être un objet auquel personne ne porte attention.

      Wednesday est la seule à me voir, je suis quelqu'un dès qu'elle est près de moi. Elle est la seule raison pour laquelle je me lève le matin. Certes elle est trop rêveuse, mais elle sait au moins me faire sourire.

      Je m'excuse de t'agacer, je vais réfléchir à un sujet de conversation plus intéressant.. Je n'ai pas l'habitude...Au pire j'arrête de me ridiculiser et nos conversations chaque fois plus inutiles prennent fin. Ça, j'ai l'habitude. »


    C'est toute honteuse qu'elle baissa la tête, essuyant même nerveusement une fine larme à peine visible sur sa joue. S'il y avait une chose qu'Holly détestait, c'était d'avoir à s'étendre sur son sujet. Elle savait que sa vie était loin d'être palpitante... Qu'elle n'intéressait et n'intéresserait jamais personne. Elle n'était pas le genre de fille avec en stock des centaines et des centaines d'aventures incroyables à raconter, elle ne sauvait jamais personne d'une mort certaine, elle ne sortait pratiquement pas, ... En fait elle passait sa vie enfermée avec sa sœur délirante, à écouter calmement les aventures folles qu'elle inventait... Quelque part elle avait l'impression de sortir de ce monde trop oppressant pour elle et de voguer dans l'imaginaire de Wed', se croyant presque à la place des personnages dont elle racontait les histoires insensées : De belles personnes que tout le monde appréciait, heureuses de vivre au jour de jour sans se soucier ne serait-ce qu'une seconde de leur lendemain forcément aussi rose que la journée d'avant. Pour la muette, un tel bonheur et une telle satisfaction de soi, elle ne pouvait le trouver que dans ses rêves les plus fous.

      '' À chaque fois, c'est toujours pareille quand on est ensemble...Tu songes à elle et d'un coup, elle atterrie dans le décor...'' Dit-il en prenant une bouffée de sa cigarette.


    C'est à quelques mètres de la tant attendue boulangerie que McCracken s'arrêta tout à coup de marcher. Bouche bée. Sa respiration s'était comme arrêtée, elle retenait son souffle. Il... Il tenait à passer du temps avec elle... ?! Quelqu'un la trouvait intéressante... Cette révélation se ressentie comme un poignard au cœur, sec et prenant. Elle ne parvint plus à bouger durant quelques secondes, comme pétrifiée.

    Le petit bruit d'une sonnette de bicyclette qu'elle empêchait de passer dans la rue étroite la fit rapidement revenir à la réalité... Sans attendre elle reprit ses esprits et transmis un nouveau billet alors qu'elle venait de dépasser Jared pour entrer enfin dans la boutique.


      « Pardonne-moi. »

_________________
    __

    If I wanna think I'll think in my head
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xmen-thecure.rpg-board.net/confreristes-f40/hours-maj-t62
Jared Wilcott
Confrériste expérimenté de catégorie 3
avatar

Masculin
Nombre de messages : 36
Age : 32
Camp + groupe : Confrériste
Pouvoirs : Contrôle le sang
Date d'inscription : 28/04/2008

Mutant life
Métier: Criminel recherché
Jauge de pouvoirs:
5/100  (5/100)
Relations:

MessageSujet: Re: Magasinage interrompu   Lun 28 Juil - 0:20

C'était pourtant vrai...

Holly ne s'occuppait pas d'elle. La priorité allait directement à sa soeur. Elle était toujours là à surveiller ces moindres gestes tel un enfant.Toutefois, Wednesday est une enfant. Son comportement était similaire à une gamine de 5 ans;toujours en train d'observer et vouloir toucher qu'importe le danger.Elle ne prenait aucunement cause des risques qu'elle prenait, puisqu'Holly arrivait toujours au bon moment.

Et les résultats ? Holly est constamment épuisée sans jamais sortir de la Confrérie. Elle n'avait aucunement le goût de sortir le soir comme Sinner fesait régulièrement. Elle était toujours dans la chambre de Wednesday espérant qu'elle dorme à une heure raisonnable.

De l'extérieur, Sinner était complètement sous le choc. Ce débrouillant seul, il ne pouvait comprendre l'importance d'Holly dans la vie de Wednesday. Pour lui,sa consoeur se comportait comme une mère poule ayant peur pour sa petite soeur.Il fallait qu'elle laisse Wed prendre ses responsabilités et vivre sa propre vie. Sinon, était toujours derrière elle, elle ne connaîtra jamais l'indépendance et Holly non plus.

L'autre sens est aussi possible...

Serait-ce Holly qui refuse que sa soeur grandisse ? Qu'elle doit s'occupper de Wed de la sorte afin qu'elle ne vive pas son calvaire étant enfant..?

Sinner connaissait son histoire; son père, son oncle, les coups et les insultes...Il a également passé par là.

Cependant, agir de la sorte envers sa soeur ne fait qu'empirer son cas...

Holly doit vivre tout autant...

Pas un jour ne s'est passé sans qu'elle s'inquiète de Wednesday...comme si elle refuse de s'amuser sans sa compagnie.

Avec Sinner, elle arrivait à sourire et même rire lors d'une promenade ou dans sa chambre à discuter où écouter un de ses nombreux films...

Cependant, son sourire se dissipait en songeant à sa soeur...rendant Sinner tout aussi terne.

C'est à se demander si elle tenait à leur amitié.Pour une fois, il semblait avoir un lien avec une personne, mais celle-ci le quittait toujours d'un coup de vent.

Sinner tentait de lui expliquer, mais cela ne fit qu'empirer la discussion:

« Lorsque tu sors dans tes bars, tu entames une conversation... Peu importe qu'elle soit intéressante ou non, les regards mutants sont tous tournés vers toi, attentifs... Moi je n'ai jamais rien à dire. En société j'ai l'impression d'être un objet auquel personne ne porte attention.

Wednesday est la seule à me voir, je suis quelqu'un dès qu'elle est près de moi. Elle est la seule raison pour laquelle je me lève le matin. Certes elle est trop rêveuse, mais elle sait au moins me faire sourire.

Je m'excuse de t'agacer, je vais réfléchir à un sujet de conversation plus intéressant.. Je n'ai pas l'habitude...Au pire j'arrête de me ridiculiser et nos conversations chaque fois plus inutiles prennent fin. Ça, j'ai l'habitude. »


Tenant le cahier dans ses mains, il ne pu s'empêcher de froncer les sourcils en lisant ce texte.

Il n'était pas ce qu'elle croyait...

On portait attention à lui à cause de son aspect physique dans les bar.Rare sont les moments où une personne tente d'entretenir une conversation avec lui. La plupart du temps, il boit deux-trois verres de bière et quitte la place sans jamais parlé à qui que ce soit.La seule personne avec qui parle avec aise, c'est elle, mais Holly ne semble pas le savoir.

Pour elle, il était personne ? Il n'y a pas juste Wednesday dans son entourage qui la fait sourire...Lui aussi, non ?

Elle n'était pas seule, pas seule du tout...Le savait-elle cela ?

Légèrement éloigné, il grogna entre ses lèvres un léger mépris sur l'omniprésence de Wednesday sans ce soucier qu'elle avait quand même quelqu'un qui la soutenait...

Puis, en marchant vers la boulagerie, un papier apparue:

« Pardonne-moi. »


Pourquoi elle réagissait ainsi ? Elle se croyait coupable de tout, toujours de tout.Il n'aurait peut-être pas dû parler aussi vivement de la sorte ne sachant pas qu'elle le prenait ainsi. Elle pleurait:

'' Holly, je...''

Au moment où il voulut répliquer, elle entrait déjà dans la boulangerie le laissant sur le trottoir, immobile.

D'un coup, il jetta le papier au sol en fumant sa cigarette. Il ne voulait pas entrer ne sachant pas comment agir après ce qui venait de se passer. Par contre, il s'avança lentement vers la boutique.Il hésita pour finalement écraser son mégot et entrer dans le commerce.

Légèrement distant, Sinner prit le temps de sentir le bon pain frais avant de faire un pas vers Holly.Il resta silencieux. Bien sûr, la vendeuse ne semblait pas très à l'aise après avoir vue ce type à la peau blanche. Même qu'elle avait déjà vue ce visage à la télévision...D'ailleurs, en regardant bien, elle avait vue ces deux clients à la télévision...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xmen-thecure.rpg-board.net/confreristes-f40/jared-wilcott
Holly McCracken
Confrériste expérimenté de catégorie 3
avatar

Féminin
Nombre de messages : 120
Age : 25
Camp + groupe : Confrérie
Pouvoirs : Chronokinésiste, contrôle la longévité cellulaire
Date d'inscription : 23/06/2008

Mutant life
Métier: chômeuse
Jauge de pouvoirs:
10/100  (10/100)
Relations:

MessageSujet: Re: Magasinage interrompu   Lun 28 Juil - 18:53


    Bien entendu qu'elle s'excusa... Mais non, elle ne l'avait aucunement oublié, son Jaja. Par contre, elle n'arrivait plus à écrire quelques billets sans oublier de placer au moins une fois le nom de Weddie. La vérité juste vraie? La pure et dure, elle la connaissait, elle lui crevait ses yeux déjà perdus dans le flou de son esprit... Les journées passées avec sa petite soeur lui manquaient lorsqu'elle se retrouvait plus ou moins loin l'une de l'autre... Elle avait peur de la perdre définitivement, de ne plus avoir cette petite espiègle dans les pattes pimentant sa vie avec autant de hauts que de bas... Peut-être aussi avait-elle peur de s'amuser plus qu'elle ? D'être... Plus heureuse qu'elle ? Holly ne voulait aucunement paraître égoïste envers sa soeurette adorée... Elle l'aimait bien trop pour cela. Mais il fallait bien faire quelque chose, car à un moment ou à un autre elles finiraient bien par étouffer chacune de leur côté.

    Elle avait fini par se trouver un ami précieux avec qui passer le temps... La vie était plus légère à ses côtés. Elle l'adorait, et se demandait bien ce qu'elle serait sans lui... Toujours là pour une promenade tranquille au parc, regarder un film, jouer au poker à l'amicale... Les soirées de détente au coin du feu, les journées à rire en se contentant de lire des blagues stupides cachées dans des paquets de carambars volés à Wednesday alors qu'elle avalait des mouches pendant une sieste baveuse... Elle n'oubliait pas tout cela, non... Mais elle avait simplement peur de se voiler la face et de ressentir une fraternité certaine qu'il ne ressentait peut-être pas. Holly ne voulait pas paraître ridicule, elle détestait s'afficher inutilement, et la réaction précédente de Jared alors qu'elle lui avait donné une simple bise sur la joue ne la mis pas à l'aise pour s'étendre sur le sujet de l'amitié forte qui les liait. Situation paradoxale et inconfortable.

    Il fronçait les sourcils. Elle ne le comprenait pas, en réalité... Elle ne voyait que ce qu'il lui montrait, pas ce qu'il cachait, soit son « bad side ». Elle s'illusionnait parce qu'elle le voyait toujours près d'elle, sociable et souriant... Elle s'imaginait qu'il était toujours ainsi, ce avec tout le monde... Et que tout le monde -à part les sales garnements du parc- était aimable avec lui. Lorsqu'il rentrait le soir, il s'affichait heureux, bien dans sa peau, il lui faisait même part des jolies filles qu'il avait rencontré durant la soirée (cf. ancien topic cuisine)... Il était sans cesse prêt à une partie d'échecs ou à débattre sur n'importe quel auteur de bouquin... Jamais elle n'aurait pensé qu'il était tout le contraire de ce jeune mutant qui vivait bien son physique peu avantageux. C'était en parti pour cela qu'elle ne savait pas pourquoi il se perdait dans les pages de son calepin ou restait près d'elle au lieu de retourner voir ses si nombreux amis... Quiproquo, quand tu nous tiens.

    La mutante resta silencieuse tout au long du trajet. Elle lança quelques regards timides à Jared, mais à chaque fois que celui-ci tournait sa tête vers elle, cette dernière évitait son regard, déposant ses yeux sur la boutique devant elle qui d'ailleurs, se rapprochait de plus en plus. Quelques minutes encore, et ils se retrouvèrent devant la plus grande et populaire boulangerie de Central Park. Elle leva les yeux vers la vitrine et remarqua qu'ils avaient un écran plasma constamment allumé sur la chaîne d'informations. Ils devaient être prudents, même s'ils étaient entourés d'autres protagonistes inconnus... Quelques pourrait les reconnaître si un spot de recherche défilait au même moment. Connaissant Sinner et son physique peu réputé pour sa discrétion et son aptitude particulière à se fondre dans le décor, il n'était tout à fait sûr pour lui d'entrer... Mais McCracken n'était pas du genre à mettre de côté les gens qu'elle appréciait et encore moins à les rabaisser en leur disant de se cacher... Elle se contenta de lui lancer un dernier regard avant de pénétrer enfin dans la boulangerie. Il y entra peu après.


      '' Holly, je...''


    Tension palpable. On est jamais trop prudent. Ses yeux humides et chauds rendaient un regard à la fois serein et inquiet. La muette se rapprocha de Jared et le tira légèrement par la manche avant de pointer du doigt un simple croissant parmi les nombreuses viennoiseries de la boutique. Elle plongea ses yeux noisette dans ceux vert émeraude de son confrère... Et afficha un sourire presque crispé... L'air de dire « Prends ça, et partons vite d'ici. ».

    Le client juste avant eux remerciait la vendeuse et sa baguette à la main tournait les talons vers la porte... Elle s'arrêta sur les deux mutants, et notamment sur le visage aux airs cadavériques de Sinner...


      « B... Bonjour... Que... Que puis-je... Que puis-je vous servir ? ».


    Hj : je laisse suffisamment de suspens pour que tu puisses donner n'importe quelle autre réaction dans la boutique... si tu imaginais autre chose comme introduction de la fille n'hésite pas à me le faire savoir et j'éditerais.

_________________
    __

    If I wanna think I'll think in my head
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xmen-thecure.rpg-board.net/confreristes-f40/hours-maj-t62
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Magasinage interrompu   

Revenir en haut Aller en bas
 
Magasinage interrompu
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Magasinage
» [Aide] erreur : Mail s'est interrompu de facon inopinée
» [AIDE] processus android.process.acore s'est interrompu comment faire?
» [AIDE] l'appli "com.Android.phone s'est interrompu" sur htc one M7
» Aragon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
{ X-Men : The Cure :: { Whole World :: New York :: Centre :: Rues-
Sauter vers: