AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Détente à Central Park...(PV Tristan)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Heather Turner
Neutre de catégorie 3
avatar

Féminin
Nombre de messages : 147
Age : 25
Camp + groupe : Neutre
Pouvoirs : Possession de l'esprit d'autrui/illusion mentale et absorption/dissipation des pouvoirs/télékinésie
Date d'inscription : 24/05/2008

Mutant life
Métier: Serveuse au bar
Jauge de pouvoirs:
0/0  (0/0)
Relations:

MessageSujet: Détente à Central Park...(PV Tristan)   Dim 29 Juin - 23:54

Très tôt dans la matinée. Des buildings gigantesques cachaient le lever du soleil ainsi que ses rayons. Une légère brise se levait et les papiers se soulevaient du sol pour léviter sur les trottoirs. Des voitures roulaient...il y en avaient très peu à cette heure-ci...dans quelque temps, le paysage allait être autre. Sur les trottoirs, des passants marchaient tranquillement. Deux hommes pressés, ne faisaient que regarder leurs montres, en faisant abstraction de ce qui se passait autour. D’autres, par contre, flânaient, l’air rêveurs. Deux amoureux étaient assit sur un banc, main dans la main, en se réchauffant l’un à l’autre. D’autres faisaient leurs joggings quotidiens avec leur iPod à la ceinture. C’était ce qui se déroulait dans une matinée à Central Park. Et c’était ce que voyait Heather de là où elle était postée. Elle était assise sur le rebord du capot de sa voiture qui était garée sur un trottoir, en face de Central Park. Les jambes croisées, le haut de son corps vers l’arrière et tenu par ses bras, Heather observait ce joli petit monde en silence. Une légère brise chaude et légère venaient caresser son visage et faisait virevolter les longs cheveux blonds d’Heather. Un blond qui avait quelques reflets roux, dus aux quelques rayons de soleil qui réussissaient à traverser l’épais feuillage des arbres. Tout en observant les inconnus se promenant dans le parc, elle aperçu au loin un stand de hot-dog dont l’immense parasol aux rayures blanches et rouges, attirait bien plus d’un regard ! Mais Heather avait tout prévue ! A côté d’elle se trouvait un sac en plastique dont des croissants se trouvaient à l’intérieur. Tout juste sortis du four, elle pouvait sentir l’odeur alléchante de ses viennoiseries croustillantes ! Et près du sac, se trouvait son fameux café ! Elle ne pouvait passer une matinée sans boire un bon café bien chaud ! Non que se soit pour recharger ses batteries, mais seulement pour le goût. Cela lui arrivait de lui prendre un grand verre de jus d’orange, fraîchement pressé. Mais comme elle s’était levée très tôt, elle n’avait pas prit le temps de s’en faire un. Elle prit donc dans le sac un croissant et le mangea par morceaux avant de boire quelques gorgées de son café.

Une musique accompagnait son petit déjeuner. Cette musique se faisait entendre du post de radio de sa voiture. La vitre était à demi baissée et le son entraînant, à volume respectable, se faisait entendre. C’était une musique de Metallica : Unforgiven II. Une musique qu’Heather appréciait. Et tout en continuant son petit festin, elle fredonnait les paroles de la chanson. Elle regardait en même temps le parc, l’air pensive. Cela faisait très longtemps qu’elle n’y était pas revenue. Elle n’allait pas souvent à Central Park...il y avait beaucoup trop de monde et elle ne s’y sentait pas forcément à l’aise. Mais ce matin, elle y était ! Peut-être était-ce cette longue et grande étendue de verdure qui lui manquait ! Etant une amoureuse de la nature, un retour au source ne lui faisait pas de mal...surtout qu’à New-York, essayez de trouver un mètre carré de verdure autre part qu’à Central Park !

Soudain, des moteurs sourds et bruyants se firent entendre. Les voitures commençaient à dévaler les ruelles pour entraîner leur propriétaire se jusqu'à leur travail. Ce fut un vrai embouteillage. Heather regarda le spectacle d’un air amusée. Dire qu’il y en avait qui devait se lever très tôt pour travailler alors qu’elle, elle ne travaillait que le soir ! Elle avait donc toute sa journée de libre, si on ne compte pas les jours quand elle partait étudier. Et oui ! Elle devait payer ses études elle-même si elle voulait continuer ! Elle était serveuse dans un bar de New-York. Un quartier plutôt mal famé mais elle aimait bien. Elle hésitait à laisser tomber ses études. Elle se demandait si cela allait vraiment l’aider pour l’avenir.
Elle soupira longuement avant de s’allonger, sur le dos, sur le capot de sa voiture. Les jambes resserrées, elle ferma les yeux. Les oiseaux chantaient au loin. Elle se concentra sur le chant des oiseaux pour éviter d’entendre le grognement des grosses Mercedes qui passaient au loin. Même sa musique ne pouvait atténuer l’effroyable brouhaha que provoquait les voitures.

Tout en ayant les yeux fermés, elle pouvait entendre au loin des pas qui s’avançait en direction d’elle et de sa voiture. Il allait être le premier passant à emprunter ce trottoir depuis son arrivée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xmen-thecure.rpg-board.net/autres-f41/heather-turner-alia
Tristan Troy
Elève X-men expérimenté de catégorie 3
avatar

Féminin
Nombre de messages : 62
Age : 26
Camp + groupe : x men
Pouvoirs : Agilitée et sens accrus
Date d'inscription : 11/06/2008

Mutant life
Métier:
Jauge de pouvoirs:
0/0  (0/0)
Relations:

MessageSujet: Re: Détente à Central Park...(PV Tristan)   Mar 1 Juil - 0:10

Ce matin la, l’enfant des ténèbres était tombé du lit suite a un terrible cauchemar. Encore un, ça faisait bien le troisième de la semaine, un peu beaucoup pour le moral de tristan. Dans ses rêves il voyait souvent la même chose, des souvenirs ou il voyait son père user de la violence sur sa mère, rien de très romantique. La main dans ses cheveux blonds, assis en tailleur devant son lit, il reprenait ses esprits petit a petit. On aurait dit qu’il sortait d’une maison hantée, son cœur battait tellement vite qu’il aurait cru qu’il allait explosé. Des bouchés de chaleur lui montaient dans tout le corps, apparemment il était encore sous l effet de son cauchemar. Il respirait un bon coup avant de reprendre ses esprits, en remarquant qu’il avait reversé sa table de nuit. Un reve, ce n’était un reve, si seulement il pouvait dire cela car il savait que tout ce qu’il avait vu en reve était encré dans son passé. Désespéré il regardait le plafond en se relevant du sol, ensuite il rangeait ce qu’il avait tombé durant sa chute du lit. Ses yeux étaient a demis fermés pres a se rendormir, pourtant le jeune homme n avait pas trop l envie ni la force pour se remettre dans les bons duvets. Il regardait autour de lui a la recherche de son horloge, quelle heure pouvait bien etre ? Il n y avait pas de bruit dans l’institut ce qu’il laissait a croire au jeune homme qu’il n avait pas fait une grâce matinée, alors il s’était levée tôt. Attendez un peu, personne n a la même notion du leve tôt. Tristan mit la main sur ce réveil de malheur qui indiqué un petit huit heure trente du matin, la on peut dire qu’il s’était levé tôt. A cette heure ci tous les mutants dormaient, ou seuls les professeurs étaient debout.

Le jeune blond se fichait de savoir qui était debout ou non, il ouvrait les rideaux et sa fenêtre pour faire courrandaire et le mutant prit deux second pour respirer l air frais du matin. Bon trist, tu vas pas rester en pyjama toute la journée, tu peux t habiller si tu comptes pas te recoucher ! Malheureusement l’envie de se vêtir n’était pas chez le jeune troy, il ne voulait pas se prendre la tete aux corvées quotidiens du style ranger sa chambre, de déjeuner, de s’habiller. Il souhaitait de respirer, de se changer les idées, ah tiens pourquoi ne pas faire un tour dans le parc de l institut en attendant que les autres se levent ? Allez dans le parc, c’était du rechauffé pour le jeune homme, surtout qu’il y allait presque tous les soirs. Cependant il pouvait très bien allez dans le parc de la ville de new York, lui qui n avait jamais pris le temps de visiter la ville et qu’ aujourd’hui ,il n avait rien prévu de faire, pourquoi pas ? Il pouvait bien se faire ce plaisir, c est après cette merveilleuse idée qu’il décidait de s’habiller. Pris par cet envie de sortir, il en oublait son reve et sa paresse de se préparer, il était content de sortir en ville de bonheur en sachant qu’il n y aurait pas trop de monde a l heure qu’il y serait. Il lui fallut quinze minutes pour tout ranger et de se préparer pour la sortie, en passant par un bon démêlage de cheveux. Il décidait de sortir avec une tenue classique, c est a dire en jean et t shirt blanc avec une paire de chaussure de ville marron. La coiffure se résumait en une petite queue de cheval avec deux mèches qui lui revenaient sur le visage, il prit un peu de sous puis il quittait la chambre.

Il se dépêchait de traverser les couloirs en silence pour pas réveiller les autres, une fois dehors il prit la peine de marcher jusqu a la ville, une bonne trotte mais bon. Il en profitait pour se dégourdir les pattes, pour respirer le bonne air, attendre les chants des animaux du matin, en gros cette petite marche pouvait que lui faire du bien. Il sentit la différence entre la ville et la campagne lorsqu’il arrivait a new york. Le décors était toujours le même, gris et gris et regris ! Le nombre de maisons et d immeuble gacher vraiment la beauté de la nature, et étonnament le jeune homme découvrit une ville bien vivante pour une matinée. En effet il y avait des gens qui se promenaient, d autres qui faisaient leur footing avec de la musique dans les oreilles ou d autres qui partaient déjà a s enfermer dans des tours pendant toute la journée, au travail quoi ? L’enfant des ténèbres s’avançait tranquillement vers le parc en regardant tout ce qu’il y avait autour, la ville un endroit si étrange aux yeux de tristan. Il n y allait pas rarement, presque jamais dans des endroits remplis de monde avec plein de maisons. Les seules fois ou il allait c’était pour les courses, ou bien chercher livres a la bibiotheque . Il fut derrangé dans ses penssées lorsqu’il se cognait contre une voiture ou il vit jeune personne allongé, super la boulette marcher sur quelque un ! En plus une très belle femme, Tristan la tu crains un max! bon ça vas j ai pas fait expret, je vais m excuser au pres d elle, pas de besoin de me grogner après ! C est pourquoi il hochait la tete en mumurant timidement a cette jeune fille

« desolée, je ne regardais pas ou j allais… "




> pas d inspi pour le dialogue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xmen-thecure.rpg-board.net/x-men-f38/rekikou-tristan-t370
Heather Turner
Neutre de catégorie 3
avatar

Féminin
Nombre de messages : 147
Age : 25
Camp + groupe : Neutre
Pouvoirs : Possession de l'esprit d'autrui/illusion mentale et absorption/dissipation des pouvoirs/télékinésie
Date d'inscription : 24/05/2008

Mutant life
Métier: Serveuse au bar
Jauge de pouvoirs:
0/0  (0/0)
Relations:

MessageSujet: Re: Détente à Central Park...(PV Tristan)   Ven 4 Juil - 23:21

Tranquillement, Heather, toujours allongée sur le capot de sa voiture, écoutait les pas de la personne qui s'approchait. Les yeux fermée, la main posée sur le ventre, elle commençait à s'assoupir lentement quand un bruit sourd l'a fit sursauter avant qu'une personne tombe sur elle. Elle se redressa rapidement, le dos droit comme un i et regarda l'inconnu qui l'avait abordé d'une manière très...physique! Sur le coup, ce jeune homme lui avait fait peur. Elle croyait que c'était une armée de sentinelles qui lui tombait dessus. Elle les avaient déjà aperçut dans les quartiers mal famés au nord de New-York, là où, généralement, les mutants rebelles venaient se rejoindre. Heather était serveuse et elle avait l'habitude de voir des sentinelles surveiller les alentours. Vu qu'elle sortait souvent par derrière, elle faisait attention de ne pas attirer leur attention. Jusqu'ici, tout s'était bien passé. C'était depuis que Stryker était au pouvoir, la vie des mutants avait radicalement changée! Couvre feu à dix-huit heures trente, des sentinelles à chaque coin de rue, promenant avec eux une arme mortelle: l'antidote! Les mutants n'avaient plus aucune liberté! C'était survivre ou mourir!

Heather reprit peu à peu son calme en respirant lentement. Elle observa l'inconnu attentivement. Il était blond aux yeux marrons/verts, habillé d'une façon décontractée et qui avait l'air de tout sauf de menaçant! Il avait l'air plus âgé qu'elle. Elle décida de descendre du capot de sa voiture, tout en faisant attention de ne pas renverser son gobelet remplit de ce fameux nectar qu'est le café, ainsi que ses viennoiseries. Ayant maintenant les pieds au sol, elle se baissa, prit appuie sur ses genoux et observa avec attention sa voiture. Elle put constater qu'il n'y avait aucune rayure, aucun endroit cabossé ou encore de la peinture qui avait sauté! Soulagée, elle se releva et regarda de nouveau l'inconnu. Sur le coup, elle lui aurait sortit une remarque très acide comme à tous ceux qui venait la perturber ou encore, à ceux qui osaient toucher sa voiture. Mais cette fois-ci, elle n'en fit rien. L'homme avait l'air d'être timide et il s'était excusé. Elle éprouva une certaine compassion à son égard et décida donc d'être indulgente. Elle lui adressa la parole:


"Ca ne fait rien! Mais la prochaine fois...évitez de vous cogner dans ma voiture...même si elle est très belle et qu'elle attire l'oeil!" lança-t-elle amusée.

Curieuse comme elle était, elle se demandait ce qu'il faisait ici à Central Park, un jeudi matin. D'habitude, la majoritée des new-yorkais allaient travailler. C'était même vitale pour eux! Peut-être était-ce un touriste qui visitait la ville mais il n'avait aucun appareil photographique, ni de plan, de de sac à dos comme l'archêtype même du touriste parfait! Mais avant de porter des conclusions trop attives, elle préféra engager la discussion. Elle s'adossa à sa voiture et reprit la parole:


"Que faîtes-vous ici de si bonne heure? Si ce n'est pas trop indiscret..."demanda-t-elle poliment.

Elle regarda ce qui se passait autour d'elle. Il y avait de plus en plus de personnes à Central Park et une certaine bonne humeur se faisait sentir surtout de la part du vendeur de Hot-Dog qui clamait son slogan haut et fort! Et les affaires marchaient plutôt bien car rien quand voyant l'agitation autour du stand, on pouvait très rapidement conclure que le vendeur était aux anges! Elle continuait à observer les alentours avant de poser de nouveau son regard sur l'inconnu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xmen-thecure.rpg-board.net/autres-f41/heather-turner-alia
Tristan Troy
Elève X-men expérimenté de catégorie 3
avatar

Féminin
Nombre de messages : 62
Age : 26
Camp + groupe : x men
Pouvoirs : Agilitée et sens accrus
Date d'inscription : 11/06/2008

Mutant life
Métier:
Jauge de pouvoirs:
0/0  (0/0)
Relations:

MessageSujet: Re: Détente à Central Park...(PV Tristan)   Jeu 17 Juil - 22:29

Tristan n’était pas du genre a juger les autres, il n aimait pas ça. Cependant il trouvait ça étrange qu’une jeune femme soit écroulé sur le capot de sa voiture, il y avait bien d autre facon de bronzer non ? La fille pouvait bien prendre une serviette et s’allongeait dans le parc, ou bien de s’asseoir dans un transate, des choses bien normales quoi. La non, elle était sur sa voiture, drôle de facon de faire et le grand bêta de Tristan pensait que c’était une tradition a New york. Pauvre vieux, lui qui sortait jamais croyait en tout ce qu’il voit, il serait même prêt a croire s’il y voyait un chien avec un i pod dans les oreilles passer dans la rue. Quand on repense a l’innocence de ce jeune homme était si mignon, ben oui il n’était pas comme les autres. En effet on pouvait très bien pensé que la jeune femme était une pute, c’est vrai quoi ? Quel genre de personne pourrait se trélasser sur une belle voiture avec des beaux vêtements ? D’accord elle est en train de manger un bon mais même, si ça se trouve s en est une.. Par chance, Tristan n’avait pas cette mnetalitée de brin, il pensait qu’elle s’était arrêtée pour manger un bou et comme elle n avait pas de table ni rien ben elle s’était mise sur son véicule. Les deux esprits étaient bien tordus pour un simple jeudi matin, le jeune homme était uniquement venue pour se changer l air et non pas pour chercher a comprendre les coutumes des uns et des autres. Il faisait un petit tour du pâté de maison, la jeune femme était un peu plus petite que lui, blonde avec un jolie visage.. Pas si mal que ça comme rencontre hein Tristan ?

Elle est belle comme fille, tu pourrais peut etre.. Non mais je rêve, c est toujours la même chose avec vous ! Il suffit que je fasse juste connaissance avec une charmante jeune femme, que je dois obligatoirement sortir avec elle ! De plus qu’ a chaque fois que vous dites ça, je ne sors jamais avec. Vous voulez me casez, mais desolée c’est peine perdu, allez donc chercher une autre occupation. La jeune fille lui disait calment que ce n’était pas grave, et aussi une chose super marrante du style: la prochaine fois fais plus attention même si la voiture t attire. Dis, tu nous laisses rire une minute, comme si Tristan était un gamin qui mattait toutes les belles voitures. lui-même en rigolait au fond de lui, il détestait les voitures et autres engins de ce style, c’était l’enfer de monter dans une voiture ! Il était tellement malade que la plus part des trajets, il les faisait a pied comme une grande personne. A ses yeux, c’était un peu stupide de mettre de l argent dans un simple bout de feraile qui servaient comme transport, il avait des vélos ou bien des transports en communs, vous pouvez me dire pourquoi ce prendre la tete avec une voiture ? Vas savoir, temps pis je ne cherche même plus a comprendre le fonctionnement des humains, perte de temps. De plus, ils sont trop compliquer pour moi, et je ne pense pas que la raison soit si intéressante que cela. Il hochait tristement la tete comme signe de défaite, il ne faisait rien a part de lui répondre simplement.

« oui, désolé mais je suis dans les vapes ce matin. »

Et ben Tristan, on penserait que tu allais dire que tu t en foutais totalement de sa voiture de brin ! Comme quoi l’enfant des ténèbres était bien polie dans ses vieux jours, a vrai dire ce n’était pas le genre de personne qui cherchait la bagarre. Il était du genre calme et possé, même s’il s’était levé comme ce matin du pied gauche. Quelques temps plus tard, la jeune blonde demandait a Tristan ce qu’il pouvait bien faire dans le parc a une heure si tôt. Apparement elle ne le laissait pas respirer, elle avait tout de suite reposser une question. Une très bonne chose, vu que l’enfant des ténèbres ne trouvait jamais des sujets pour parler aux autres, en fett il ne faisait que répondre a ce qu’on lui disait. Rien de passionnant penserait on, temps mieux ça évitait au jeune homme des longues conversations sans but. Maintenant il se demandait ce qu’il allait bien lui dire, ben oui il n allait pas lui dire; je suis ici car j ai encore fait le même cauchemar et que je suis tombé du lit. Mais on s’en fiche, du moins elle devait s’en fiche totalement que tu lui racontes ta vie alors qu’elle vient juste de se lever. Il risquait encore de se prendre un beau vent par une si jolie femme ! Contrairement a elle, Tristan prenait son temps pour lui répondre, il n’était pas pressé comme il avait toute une matinée devant lui . Il regardait encore la ville prendre vie petit a petit, cependant on voyait bien que la plus part des gens étaient sur le chemin du travail . Et oui, jeudi n’est pas un jour fériée comme c est domage hein ? Non comme l’enfant des ténèbres ne travaillait pas et qu’il n avait aucun cours, il pouvait faire tout ce qu’il veut jusqu a sept heure du soir. Il avait beau avoir du temps, il décidait quand même de répondre a la jeune femme, qui peut etre était présée.

« Je me promène juste, je me leve souvent tôt. Et vous ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xmen-thecure.rpg-board.net/x-men-f38/rekikou-tristan-t370
Heather Turner
Neutre de catégorie 3
avatar

Féminin
Nombre de messages : 147
Age : 25
Camp + groupe : Neutre
Pouvoirs : Possession de l'esprit d'autrui/illusion mentale et absorption/dissipation des pouvoirs/télékinésie
Date d'inscription : 24/05/2008

Mutant life
Métier: Serveuse au bar
Jauge de pouvoirs:
0/0  (0/0)
Relations:

MessageSujet: Re: Détente à Central Park...(PV Tristan)   Dim 20 Juil - 23:43

Heather trouvait le jeune homme plutôt timide mais charmant. Il avait une sorte de douceur dans le regard qui le rendait attachant. Et son côté un peu à côté de la plaque lui ajoutait une dose d’innocence. D’après ce qu’il laissait apparaître, au premier regard. Cela se trouve, elle était en face d’un homme complètement à l’opposé de ce qu’il laissait transparaître. Un homme prétentieux, vaniteux, ayant vite oublié ce que c’était le mot ‘enfance’ et surtout ce que cela signifiait de ‘sourire’ ! Mais la façon dont il hocha la tête d’un air plutôt triste comme s’il avait été vaincu, laissait sous-entendre qu’il était comme elle l’avait ressentit aux premiers abords. Il s’excusa de nouveau en ajoutant qu’il était dans les vapes ce matin. Il était dans les vapes et alors ? Cela arrivait à tout le monde et elle n’allait pas lui hurler dessus juste parce qu’il l’avait heurtée ! Et puis, cela n’était pas dans son comportement d’être insociable avec les inconnus. Elle était plus méfiante qu’autre chose. Elle le regarda de nouveau attentivement. Elle trouvait qu’il avait quelque chose en plus, un ‘je-ne-sais-quoi’ qui attirait l’attention. Peut-être était-ce justement son regard innocent et doux ? C’est vrai que de nos jours, essayez de rencontrer une personne qui à la vingtaine et qui a ce regard particulier ? Aujourd’hui, les gens ont plutôt un regard méfiant ou encore, qui a perdu toute l’innocence de leur jeune âge ! On est dans un monde où la rêverie n’a plus sa place dans ce monde d’adulte si cruel et dur ! Ce qui anéantie tous les rêves en ce moment, surtout les rêves des mutants, c’est ce que Stryker a mit en place ! Les mutants sont maintenant traqués comme des bêtes ! Couvre feu à dix-huit heures trente, sentinelles à chaque coin de rues...Il y avait de quoi perdre espoir ! Mais les mutants n’avaient pas dit leur derniers mots, bien au contraire, et ça...Stryker ne l’a pas encore comprit !

D’où ce regard doux pouvait surprendre quelque peu la jeune fille mais qui était, en fin de compte, plutôt agréable de rencontrer une personne passive. Il lui répondit par la suite à sa question. Il se promenait. C’est vrai après tout ! Que faire à Central Park si ce n’est pas pour se promener ? Elle était ici car elle voulait se détendre, se reposer, tout simplement. Elle avait prévue d’être tranquille et seule toute la matinée. Mais par manque de chance, une personne était venue la déranger au beau milieu de son petit-déjeuner ! Mais la rencontre n’avait pas l’air d’être désagréable, ce qui la rendait plutôt diplomate. Elle tourna donc la tête en direction de l’homme et répondit.


« Ho...je suis venue ici pour retrouver un peu de verdure ! Il n’y a qu’à Central Park qu’on peut trouver un mètre carré d'herbe ! Pour prendre une bouffée d’air frais, tout simplement ! » Expliqua-t-elle d’une voix calme accompagné d’un léger sourire.

Elle regarda alors sa montre. Il était neuf heures. Elle se rendit compte alors que le temps passait vite! Elle remarqua aussi qu'elle ne s’était pas présentée. Oui, il fallait au minimum se présenter quand on parlait avec un inconnu pendant plus de dix minutes, non ? Ce qui était la moindre des choses quand on était polit.


« Au fait, je m’appelle Heather. Enchantée... ? » Dit-elle poliment.

C’est vrai qu’elle avait souvent la mauvaise habitude de ne pas se présenter à des inconnus ! Elle discutait sans pour autant savoir comment s’appelait celui qui était en face d’elle. Une habitude qu’elle avait depuis toute petite. Elle rencontrait pleins de monde et la plupart du temps, quand elle partait, elle se rendait compte qu’elle ne connaissait même pas le nom de l’inconnu avec qui elle avait discutée pendant plus d’une heure, le plus souvent ! Cette fois-ci, elle avait pensée à se présenter. Elle avait fait au moins l’effort de s’en rappeler.

Elle arrêta de s’adosser à sa voiture et se plaça devant l’homme d’une distance correcte. Elle attendait patiemment qu’il lui réponde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xmen-thecure.rpg-board.net/autres-f41/heather-turner-alia
Tristan Troy
Elève X-men expérimenté de catégorie 3
avatar

Féminin
Nombre de messages : 62
Age : 26
Camp + groupe : x men
Pouvoirs : Agilitée et sens accrus
Date d'inscription : 11/06/2008

Mutant life
Métier:
Jauge de pouvoirs:
0/0  (0/0)
Relations:

MessageSujet: Re: Détente à Central Park...(PV Tristan)   Mar 22 Juil - 18:19

Le jeune homme essayait de voir ce qu’il avait de bien sur la voiture de la jeune femme, car a ses yeux ce véhicule était un simple tas de ferraille. Il se prenait la tête avec ce petit détails de rien du tout, lui qui d’habitude n’aimait pas se creuser l’esprit pour une petite connerie. Il décidait de faire un petit effort pour tender de comprendre ce que les hommes avaient tous a se vanter sur un objet pareil, et pourquoi ? Les raisons étaient évidentes, du moins pas dur a deviner qu’ils avaient des belles voitures pour montrer les fortunes.. Le jeune troy avait entendu dire que emmener une fille dans une beau véhicule était une bonne facon de draguer, lui qui pensait qu’un poème suffisait. Il connaissait très bien la raison, mais il n’arrivait pas a s’accrocher a cette soit disante belle voiture. Après dix minutes de relookage, il décidait enfin de lacher cette histoire a deux balles et relevait la tête vers la jeune femme. Là il se retrouvait tout con face a elle, vu que la blonde le regardait depuis tout a l heure. Il commençait a rougir comme un fou en n‘osant rien dire, surtout qu’il ne sorte pas un trucs en souriant: elle est belle votre voiture. Tout honteux lorsqu’il se demandait ce que la jeune femme penserait de lui a cet instant. Par mal chance, il se faisait sans doute passé pour un intéresser voir pire, du style qu’il a draguer pour avoir la voiture.

Le jeune homme ne prononçait aucun mot, remarque le silence était le mieux a faire dans ces moments la. Il était passible en face d’elle, bien fatigué de la semaine il balait trois fois de suite en excusant a chaque fois. Ses yeux a moitiés fermés et son allure décontraté, on croyait vraiment qui sortait du lit. C’était toujours ça quand on le voyait le matin, il fallait bien attendre l’apres midi pour qu’il retrouve sa forme. Quelques temps plus tard, il était surpris de voir que la jeune femme le regardait de la même facon. Finalement c’ était peut être pas a cause de la voiture, qu’elle l’avait fixé des grands yeux tout a l heure, alors pourquoi l’observait elle comme si c’était un monstre ? Un monstre, pourtant Tristan n’avait pas de signe sur lui montrant qu’il était un mutant, et il s’était d’habiller normalement non ? Un grand silence s’était confortablement installer entre les deux jeunes gens, apparemment ce silence n’était pas près de partir. Ah si, enfin la jeune femme répondait enfin a l’enfant des ténèbres qu’elle cherche un peu de verdure, c’est vrai que c’était pas facile d’en trouver quand on vivait dans une ville comme new york. Heureusement pour Tristan que l’institut xavier était situé au milieu d’une grande foret, un peu logique si le professeur voulait se cacher des humains.. Pourtant il y avait une chose qui faisait bien rire le jeune homme dans le discoure de la jeune femme, il se demandait ce qu’elle faisait installé sur sa voiture alors que le parc était pas très loin. Il ne voulait pas jouer les impertinents ou les casseurs avec elle, il n’était pas venu en ville pour s’attirer des ennuies. Alors il prit le temps de lui répondre simplement sans d’arrières pensées négatives.

« Oui c’est vrai qu’il a pas beaucoup d’endroit vert ici, c’est bien dommage. Mais pourquoi vous êtes ici ? Enfin pas dans le parc ? »


D’accord c’était bidon la façon dont il avait posé la question a la jeune femme, enfin espérons qu’elle le comprendra elle au moins. c’est dingue de voir comme il pouvait être si mal adroit dans l’expression orale, étonnant lui qui était très doué pour faire des poèmes ou autres chose écrites. Remarque c’est un peu logique vu qu’il ne parlait pas beaucoup, ou rare était les longues conversations. Par la suite le jeune homme vit que la jeune femme se rapprochait de lui, peut etre qu’elle c’était rendu compte de sa tenue quelque peut critique en vers Tristan. Cependant celui-ci n’avait même pas fait attention a ce petit détail, ben oui il n’était pas comme les autres personnes a chercher un moyen de juger les autres. La fille enchaîna la conversation en se présentant bien poliment, son nom était Heather, Heather turner.. Le jeune homme ne savait pas trop choisir entre l’origine américaine ou anglaise, faux bien dire que ça se ressemblait tellement. Cette jeune Heather avait donc continuer sur des présentations, ces derniers risqueraient d’etre rapide vu que l’enfant des ténèbres n’aimait pas parler de lui. Comme toujours on devait se plier a ses désirs, hein Tristan ?

Allez arrêtons, on peut pas vraiment lui reprocher ce défaut, généreux comme il était. Il faisait déjà beaucoup d’effort pour s’intégré dans l’institut, faux pas lui demandait trop d’un coup. Enfin bref, il était bien agréablement surpris qu’elle ne lui posait pas des questions trop impertinentes sur sa vie privée. C est alors qu’il répondit chaleureusement a la jeune femme en faisant un petit signe affirmative de la tête.

« enchanté; je m appelle tristan.. Tristan Troy »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xmen-thecure.rpg-board.net/x-men-f38/rekikou-tristan-t370
Heather Turner
Neutre de catégorie 3
avatar

Féminin
Nombre de messages : 147
Age : 25
Camp + groupe : Neutre
Pouvoirs : Possession de l'esprit d'autrui/illusion mentale et absorption/dissipation des pouvoirs/télékinésie
Date d'inscription : 24/05/2008

Mutant life
Métier: Serveuse au bar
Jauge de pouvoirs:
0/0  (0/0)
Relations:

MessageSujet: Re: Détente à Central Park...(PV Tristan)   Mer 30 Juil - 23:12

Elle ria intérieurement. La question de l’homme la faisait rire mais gentiment. C’est vrai ? Pourquoi était-elle tranquillement assise sur sa voiture et non pas allongée sur l’étendue verte qui se dévoilait sous ses yeux ? Tout simplement parce qu’elle n’aimait pas la foule ! Elle était une solitaire endurcit et elle n’aimait pas se joindre à la foule. Alors pour éviter de côtoyer les gens de son siècle, elle préférait rester éloignée. Elle aurait bien voulu se détendre mais elle n’aimait pas cette agitation qui régnait quand de nombreuses personnes arrivaient. De plus, elle préférait rester près de sa voiture car en ce moment, il y avait beaucoup de vols de voitures. Imaginez qu’elle se fasse voler la sienne ? Horreur ! C’est la fin des cacahuètes ! En effet, elle portait un amour immodéré pour sa magnifique Chevy Impala. Bien sûr, certains trouverons cela ridicule mais elle ne pouvait rien faire contre cet amour. Elle avait baignée dans les voitures américaines d’époque quand elle était toute petite. C’était son père qui lui avait refilé ce virus. Malgré qu’il l’ait abandonnée à ses douze ans, il lui avait fait vivre de sa passion et lui avait même prévu de lui acheter une voiture pour ses dix-huit ans ! Hélas, ce projet n’a jamais vu le jour. Même si elle n’avait plus aucun contact avec lui, elle avait au moins ce point commun qui le rapprochait de lui.

Elle regarda alors la foule qui venait se tasser les uns sur les autres. Comme s’il n’y avait pas assez de verdure ? C’est quand même Central Park ! Bref, laissons tomber. Elle se retourna de nouveau vers l’inconnu et lui répondit.


« Je ne suis pas tranquillement allongée sur l’herbe car je n’aime pas la foule. Je préfère être seule, vous comprenez. Et puis, en ce moment, il y a beaucoup de vol de voitures alors...je surveille mon moyen de transport ! »

Et oui ! Heather avait besoin d’une voiture pour aller travailler comme tout le monde. La seule différence, c’est qu’elle n’était pas aussi riche que ces hommes d’affaires qui déambulaient dans les rues. Elle n’était pas fille de parents milliardaire, ni héritière de quoi que se soit, même pas d’un vêtement ! Un exemple pour simplement vous dire qu’elle devait compter que sur elle-même et que l’argent ne tombait pas du ciel, donc, il fallait travailler ! Effectivement, elle était la principale serveuse au bar ‘The Clurichaun’ et elle était de service à partir de dix-huit heures jusqu’à deux heures du matin. Un travail qu’elle a pu obtenir dès son arrivée à New-York. Elle était partie longtemps à voyager d’Etat en Etat dans tout le pays. Elle était revenue à New-York, il y a quatre mois et elle ne mit même pas deux semaines pour trouver ce travail. Sûrement pas le travail idéal mais elle s’y sentait bien. Le travail lui avait permit de rencontrer des personnes formidables tels que Sid et Max, ses deux collègues. Ils étaient en quelque sorte sa famille.

Elle était partie dans ses songes quand elle entendit une voix venir s’implanter dans ses pensées. « Je m’appelle Tristan...Tristan Troy. » Tristan Troy ? Elle ne connaissait aucun Tristan, enfin, elle n’avait jamais rencontrée une personne dénommée Tristan. Elle se rendit compte alors que c’était l’inconnu qui s’appelait Tristan. Elle sortie soudainement de se songes et se concentra sur l’inconnu qui avait désormais un prénom. Il avait répondu chaleureusement. Elle esquissa un léger sourire. C’était un homme agréable aux premiers abords. Soudainement, son ventre se mit à rugir. Il criait famine. Avant que Tristan ne l’interrompe, elle avait achetée des beignets et des croissants comme petit déjeuner. Elle n’avait pas eu le temps de commencer son festin. Elle teint son ventre en faisant une légère grimace. Elle se retourna et prit sur le capot de sa voiture le sac de viennoiserie. Ils étaient encore chauds. Elle sortie un croissant et au moment où elle allait entamer ce dernier, elle se rendit compte que Tristan était à côté d’elle. Elle hésita un moment de lui en proposer un. Elle ne savait pas s’il avait déjeuné ou pas. Alors, au lieu de se poser de multiples questions, elle préféra lui en proposer un.


« Avez-vous faim ? Je peux vous en faire profiter, si la réponse est oui...» demanda-t-elle poliment en montrant d’un signe de tête les viennoiseries.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xmen-thecure.rpg-board.net/autres-f41/heather-turner-alia
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Détente à Central Park...(PV Tristan)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Détente à Central Park...(PV Tristan)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» - Central Park zoo -
» Le Casse de Central Park
» Petite sieste à Central Park
» L'Ecureuil de central Park
» CENTRAL PARK de Guillaume Musso

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
{ X-Men : The Cure :: { Whole World :: New York :: Nord :: Central Park-
Sauter vers: